La mort dans l'âme de Mike Carey (Felix Castor exorciste et détective privé 2)

Quatrième de couverture

Cette fois, Felix Castor ne peut pas se plaindre, son carnet de commandes est bien rempli :
□ Récupérer le cadavre d'un ami. Il doit bien ça à son fantôme : s'il avait levé le petit doigt, il serait encore vivant.
□ Arrêter une tueuse en série qui frappe de nouveau... alors qu'elle est morte depuis belle lurette.
□ Obtenir la garde – si ce n'est l'âme – de Rafi, son camarade possédé.
Épaulé par Juliet le succube et Nicky, un zombie parano et hackeur, Castor a peut-être une chance de rassembler les pièces du puzzle avant de finir la gorge tranchée, ou en tas au fond d'une cage d'ascenseur.

Mon avis

Que dire de ce 2e tome ? Tout simplement qu'il est super. Il est vraiment dans la lignée du 1er et je trouve que c'est une bonne série d'urban fantasy. L'histoire est bien ficelée et franchement, je ne m'attendais pas à ça. Du moins, pas sur tous les détails. ^^ L'écriture est toujours aussi fluide, de telle sorte que ça se lit très bien et assez rapidement, (comme toujours lorsqu'il s'agit de ce genre).

L'action commence dès le départ quand Castor se retrouve à l'enterrement d'un de ses compatriotes exorcistes. Tout cela semble banal ; mais on va vite voir qu'il n'en est rien et que finalement l'exorciste n'a pas tout à fait quitter ce monde (mais je n'en dis pas plus, je vous laisse découvrir). Ainsi, un premier problème survint, un autre s'ensuit (sinon ce n'est pas drôle si tout va bien dans le meilleur des mondes ^^) car, on retrouve un peu après Castor au tribunal. Il doit s'occuper de son ami Rafi qui se retrouve en mauvaise posture, à cause de Jenna-Jane Mulbridge qui veut toujours avoir la main mise sur lui. En dehors de ces problèmes de juridiction, Castor se voit confier la mission de faire libérer ou du moins innocenter le mari de Jan Hunter, qui selon elle est accusée à tort d'un meurtre. Tout cela semble banal et pourtant à mesure que l'histoire avance, on se rend compte que certaines pièces du puzzle peuvent s'entremêlées et que tout prend son sens si on rassemble quelques éléments.

Par ailleurs, au cours de son enquête, on cherche à tuer Castor, ce qui n'arrange rien à ses affaires, mais ce n'est pas son compter son indic de toujours Nicky pour lui filer un coup de main et également le succube Juliet pour lui prêter main forte, même si par moment c'est un peu tendu entre nos deux personnages. J'adore ses trois personnages parce qu'ils ont chacun une personnalité qui fait qu'on s'attache facilement à eux et qu'on les apprécie. Ce tome est pour moi un peu plus sombre que le précédent, mais ça ne le rend que meilleur et franchement j'ai adoré. On voit que Castor reste un homme quoi qu'il arrive et qu'il lui arrive plein de bricoles mais que les conséquences finissent par retomber un moment ou un autre.

Il est loin d'être le type super fort qui peut tout combattre tout seul, bien au contraire, il sait qu'il ne peut pas y arriver tout seul et demande de l'aide (même parfois il arrive qu'elle vienne toute seule, sans qu'il n'ait eu besoin de demander, mais il faut toujours se méfier...). Tout ça pour dire que c'est vraiment une série qui mérite d'être lue parce qu'on passe un bon moment en compagnie de cet exorciste bien sympathique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé