Un vampire ordinaire de Suzy McKee Charnas

Quatrième de couverture

Edward Weyland est l'idéal même du professeur d'université. Grand, mince, tempes grisonnantes, intimidant. Il enseigne l'anthropologie. Sa spécialité : les rêves. Ceux des autres, car lui ne rêve jamais. Il n'est pas humain, c'est un vampire. Fasciné par les mortels, Weyland noue une étrange relation avec une psychanalyste. L'un et l'autre vont succomber à une attirance réciproque... Mais que se passe-t-il lorsqu'un vampire se met à aimer ses proies ?

Mon avis

Ce livre est déconcertant. Je ne m'attendais absolument pas à ça d'après la 4e de couverture. Mais ce n'est pas pour autant que je ne l'ai pas apprécié.

L'écriture est fluide et agréable à lire. On se laisse facilement emporter par cette histoire, bien qu'elle soit particulière, notamment dans la manière dont elle est découpée. On peut remarquer assez aisément que le livre contient 5 chapitres, sauf qu'il s'agit plus vraisemblablement de parties que de chapitres. La différence ? C'est que chaque « partie » ne suit pas totalement l'autre, alors qu'avec des chapitres, on a un lien. Chaque « partie » semble vraiment indépendante, et cela – si c'était plus longs – pourrait ressembler à diverses petites nouvelles. Le personnage qui fait lien est donc le Dr Edward Weyland, mais on n'est en aucun cas de son point de vue, même si c'est écrit à la 3e personne, j'aurai pensé qu'on suivrait ce personnage, qu'on saurait quelque chose de lui et de ce qu'il ressent. Or, ce n'est pas du tout le cas, car on est placé plutôt du côté des gens qui le côtoient et ainsi, on a plutôt leur sentiment envers cet homme des plus étranges.

Dans le 1er chapitre, on nous présente une femme : Katje qui a des soupçons sur la nature du Dr Weyland et ainsi, on suit cette jeune femme et ce Dr des plus étranges qui essaye de se fondre dans la masse malgré ce qu'il est.

Dans le 2e chapitre, on fait la rencontre d'un jeune garçon, qui se fait gardien et l'on voit comment la nature humaine peut s'approprier ce qui est anormal pour les transformer en bete de foire, sans se rendre compte de ce qu'ils leur font endurer.

Dans le chapitre 3, on voit enfin le lien entre l'histoire qui nous est présentée et la 4e de couverture, car on fait la rencontre de cette fameuse thérapeute (toujours d'une certaine manière de son point de vue) et on voit une autre partie de ce Dr Weyland et on se rend peut-être un peu plus compte de ce qu'est sa nature. Un vampire, seul qui doit sans cesse se cacher.

Dans le chapitre 4, notre vampire s'éloigne une fois de plus et tente de se faire oublier, tout en tentant de reprendre une vie aussi normale que possible, mais quelques évènements viennent tout perturber, lui rappelant sa nature vampirique...

Dans le chapitre 5, le Dr Weyland, tente de refaire sa vie, en s'intégrant partiellement aux autres gens (alors qu'il est asociale en général) et on voit à quel point ça peut lui être difficile.

Le personnage de Weyland est étrange, parce qu'on s'y attache parce qu'on veut en savoir plus sur lui. On le voit tellement à travers les yeux des autres, qu'on aimerait bien découvrir un maximum de choses sur lui parce que sa personnalité et sa nature nous échappe. On voit une certaine évolution dans le personnage, il se pose plus de questions qu'auparavant...

Difficile de faire la critique d'un livre pareil je dois dire parce que je n'avais jamais rien lu de pareil et du coup, j'ai un peu de mal à dire ce que j'en pense. C'est vraiment un livre déroutant parce que ce n'est pas linéaire, comme on peut le voir ci-dessus (avec le résumé très bref de ce qui se passe), il n'y a pas vraiment de lien entre chaque partie, hormis le fait que l'on suive d'une manière éloignée ce fameux vampire.

C'était un livre vraiment agréable à lire, pas ce que je m'imaginais (en raison de la 4e de couverture qui est à mon sens, hors sujet, ou du moins en partie) mais je l'ai quand même apprécié et j'en garderai un bon souvenir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]