Alera de Cayla Kluver (La légende de la lune sanglante 1)

Quatrième de couverture

À la perspective d'épouser l'homme que son père a choisi pour lui succéder à la tête du royaume d'Hytanica, la princesse Alera a la désagréable impression qu'on lui impose un destin dont elle ne veut pas. Lorsque Narian, séduisant et mystérieux jeune homme originaire du royaume ennemi de Cokyri, arrive avec un passé obscur dont il refuse de parler, les nouveaux désirs d'Alera menacent alors de détruire le royaume. La découverte du secret de Narian va plonger Alera dans un monde terrifiant de complots, de querelles familiales et de guerres ancestrales. Alera, désemparée, ne sait plus que croire, ni à qui elle peut encore faire confiance.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions du Masque pour ce partenariat avec Lire Ou Mourir, qui m'a permis de lire ce livre en avant première. Grâce à cela, j'ai pu découvrir un livre vraiment génial et qui mérite d'être connu en France et qu'on y porte un certain intérêt.

Je ne connaissais pas du tout ce livre quand j'en ai fait la demande et je dois dire que ça a été une bonne surprise. Je trouve que c'est vraiment bien écrit, on se laisse facilement emporter dans cette histoire qui est bien plus complexe qu'elle n'y parait. C'était vraiment agréable à lire et fluide, avec un ton assez soutenu mais sans que ce soit lourd à lire.

Pour moi, c'est plus de la fantasy que de la romance (même s'il y a une part importante dans l'histoire, tout ne tourne pas autour de ça). Il ne faut pas spécialement vous attendre à de l'action toutes les deux secondes comme dans certains livres de fantasy, après tout, nous suivons l'histoire d'une princesse qui a pour habitude de rester chez elle. De plus, la narration à la première personne nous « limite » à son point de vue, donc c'est pour ça que le côté « action » est restreint. Mais ce n'est pas pour ça qu'il ne se passe rien et que l'on s'ennuie à ses côtés.

Le prologue nous remet le contexte de guerre, voir les atrocités qui se sont passés avant de retrouver Alera qui doit passer un après-midi avec Steldor, afin de faire plus ample connaissance comme il est celui que son père a choisi pour lui succéder sur le trône. Mais Alera n'a pas cette même envie et c'est une véritable épreuve pour elle que de rester à ses côtés. Pendant une bonne partie du livre, on nous parle essentiellement de l'union entre ces deux personnages, même si Alera a énormément de doute. Pourtant Steldor est l'homme dont toutes les femmes rêvent, qui aimeraient l'épouser, mais il ne convient pas à Alera.

On entre ainsi peu à peu dans le monde de cette princesse pas comme les autres. On fait la rencontre de personnes qui lui sont chères (sa sœur Miranna et London, son garde du corps) et a qui elle se confie énormément. Alera est vraiment attachante, et on comprend au fur et à mesure de l'histoire en quoi elle n'aime pas Steldor et pourquoi elle préfèrerait trouver quelqu'un d'autre (je la comprends parfaitement, bien qu'il soit très prisé, très beau... ça ne fait pas tout). Le mariage d'Alera doit avoir lieu dans un an et c'est pourquoi son père lui demande de bien réfléchir pour trouver la bonne personne. Du coup, il n'y a pas énormément d'action parce qu'une bonne partie du début du livre, porte sur ça et sur ses entrevues avec Steldor...

Mais ensuite, alors qu'elle se promène dans le jardin avec London, on découvre un intrus, un cokyrien (ennemi des hytanicains dont fait partie Alera) et toute la garde est appelée et la princesse mise hors de portée. Bien plus tard, un autre intrus fait irruption aux approches du château et il s'agit cette fois-ci de Narian... Et à partir de là, les problèmes ne font que commencer et tout s'enchaine relativement vite.

J'ai beaucoup aimé l'univers créé par Cayla Kluver car on voit deux modes de vie complètement différents, avec des principes qui le sont tout autant et du coup, on voit – en partie – pourquoi les Hytanicains et les Cokyris sont en guerre depuis tout ce temps et que même en temps de paix, il y a certaines tensions.

Comme je l'ai dit plus tôt, il ne faut pas s'attendre à des batailles, ou d'autres actions du genre parce que la princesse n'est pas concernée directement, donc on ne voit pas tout ça, même si c'était le cas. Mais il se passe tout de même beaucoup de choses et on apprend à connaitre Narian, personnage vraiment mystérieux avec un passé très obscur. Alera essaye de le comprendre et une grande amitié commence à naître entre ces deux là.

Les personnages sont vraiment intéressants et attachants pour certains alors que d'autres sont détestables (comme Steldor). On voit une certaine évolution dans le personnage d'Alera, même si elle reste égale à elle-même la plupart du temps, elle y gagne une certaine maturité, en partie grâce à Narian. Le secret de Narian évoqué dans la 4e de couverture n'est pas nécessairement celui que l'on croit et c'est en cela que c'est génial, parce que l'auteure arrive toujours à nous surprendre en ne nous dévoilant qu'au fur et à mesure certaines informations pour nous permettre de bien comprendre l'histoire et de voir en quoi elle est bien plus complexe qu'elle n'en a l'air. Cependant, beaucoup de choses nous sont cachées, parce qu'on les cache également à Alera, bien qu'elle soit connue pour être une personne entêtée qui trouvera n'importe quel moyen pour arriver à ses fins et à découvrir des choses qu'elle devrait ignorer.

Tout ça pour dire que j'ai vraiment aimé cette histoire, qu'il me tarde de lire la suite parce que ce premier tome est riche en rebondissement, qu'il y a des intrigues qui restent encore à être élucidées et je suis certaine qu'il y aura aussi d'autres choses à découvrir dans les prochains tomes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)