Magie de feu de Chloe Neill (Dark Elite 1)

Quatrième de couverture

Nouveau lycée, nouvelles amies, nouveaux ennuis...
Lily Parker est la petite nouvelle au lycée privé Sainte-Sophia. Ses parents sont partis à l'autre bout du monde... en la laissant dans ce pensionnat d'adolescentes riches et snobs.
Heureusement, la compagne de chambrée de Lily détonne dans le paysage: Scout est excentrique et connaît les lieux comme sa poche. Mais elle lui dissimule des choses... Ses mystérieuses activités nocturnes intriguent Lily qui va tout faire pour découvrir ce qui se trame dans les sous-sols de Sainte-Sophia.

Mon avis

Cette chronique va commencer par un peu de blablatage, mais après je vous rassure, je vous parlerai plus du livre et de ce qu’il en est. Je tiens tout d’abord à remercier Nyx pour m’avoir prêté son livre. Ouais, encore une fois. Elle est très présente ces derniers temps en tant que dealeuse de livres, n’est-ce pas ? Je dois avouer que c’est très pratique parce que je ne peux pas tout acheter, et vu que ce livre est une avant-première, il aurait été difficile pour ma part de me le procurer donc, merci à elle, de m’avoir gentiment prêté son livre après qu’elle l’ait lu.

Voilà un livre qui est attendu par pas mal de monde (je pense que les fans des Vampires de Chicago veulent voir ce que cette nouvelle série peut donner et les amoureux de la YA, voudront aussi s’y tenter…). Pour ma part, je n’ai pas encore lu l’autre série (elle fait partie de ma PAL, qui frôle dangereusement les 200 livres ces derniers temps, donc c’est en pause), mais j’avais bien envie de découvrir celle-là, et vu la couverture, le titre du livre… ça ne pouvait que me plaire. Et quand Nyx me l’a remis et donné son sentiment, sa conclusion a été : « je pense que ça va te plaire ». J’ai l’impression qu’elle commence à bien me connaître niveau littéraire (comme j’arrive à bien la cerner aussi ^^).

Effectivement, ce livre m’a bien plus. Ça n’a pas été un coup de cœur non plus, je pense qu’il y a bien mieux dans le genre, néanmoins j’ai pris énormément de plaisir à lire ce livre. Ça m’a bien diverti et vu le sujet / thématique, ça ne pouvait que me plaire (ça donne une petite piste déjà non ? le titre est également très évocateur, et ceux qui me connaissent bien, dès le départ savent déjà pourquoi je dis ça).

Bref, parlons maintenant du livre et avant tout de l’histoire. de quoi s’agit-il cette fois-ci ? Eh bien on fait la connaissance de Lily, une adolescente de 16 ans comme les autres, qui se voient dans l’obligation d’aller en internat à l’école privée de Sainte-Sophia à Chicago, alors que ses parents prennent deux ans de congés sabbatiques en Allemagne, afin de poursuivre leur recherche universitaire (les deux parents sont profs de Philo). Lily n’est pas très emballée par cette décision, mais elle n’a pas vraiment le choix. Dans un premier temps, elle se sent abandonnée par sa famille, même si elle « comprend » pourquoi ils ont choisi cette solution là. Très rapidement Lily fait son entrée dans l’école de jeunes filles, où elle découvre le fonctionnement assez stricte de l’établissement et aussi une de ses voisines de chambre : Scout. La rentrée se passe pour le mieux, elle voit rapidement un clan « de pestes », avec en tête Veronica. Lily va rapidement se lier d’amitié avec Scout, même si tout le monde la regarde de travers et qu’elle paraît bizarre à la plupart des gens. Tout semble aller pour le mieux dans cette école, jusqu’à ce qu’en pleine nuit, Scout quitte la chambre pour rejoindre quelqu’un… et à partir de ce moment-là, Lily va découvrir que les apparences sont toujours trompeuses et que les sous-sols de Sainte-Sophia recèle des secrets qu’il aurait mieux valu que Lily ne découvre pas…

C’est toujours difficile de ne pas trop en révéler sur un livre, tout en voulant en dire suffisamment pour intéresser le lecteur. Mais j’espère que ça a attiré d’avantage votre curiosité. Il est vrai que ce bref résumé peut laisser un sentiment de déjà vu, évidemment c’est souvent le cas dans la YA, on peut dire en 5 minutes le schéma narratif et bien souvent on a la même chose et pourtant les livres sont totalement différent. Ce livre n’échappe pas à la règle mais Chloe Neill a tout de même su créer un univers qui lui est propre, assez bien développé (par rapport au nombre de pages et de l’intrigue lancée ici, évidemment) et intéressant.

L’intrigue était bien menée et bien sympa à suivre. C’est relativement simple, mais j’ai quand même pris beaucoup de plaisir à suivre l’histoire de Lily et je me suis laissée embarquée là dedans avec aisance. L’écriture de l’auteur, fluide et agréable à lire, aide énormément. Il est évident qu’on se doute de certaines choses (la titre évoque beaucoup donc on sait déjà vers quoi se diriger) néanmoins on a quand même des surprises, des remises en questions qui permettent de perturber un peu l’ensemble du tableau, donc ça ajoute un certain intérêt à l’histoire. Après comme je l’ai dit, ça n’est pas non plus une révolution pour le genre, on reste dans les bases déjà connues du genre, mais ça se lit quand même bien et l’histoire est divertissante. Après il faut voir ce que l’auteur va faire dans la suite à venir, peut être qu’on aura davantage de surprises (dans un premier tome on pose toujours les bases, on ne peut pas toujours en demander énormément, tous les auteurs ne sont pas capables dès le premier tome de nous offrir quelque chose d’exceptionnel).

J’ai bien apprécié tout ce qui concernait la magie (étonnant, je sais) qui est vraiment propre à l’auteur. Ce qu’on voit ici, n’est pas forcément quelque chose qu’on voit dans les livres qui en parlent. C’est pour ça que je trouve que la magie est ce qu’il y a de mieux, parce qu’on peut faire ce qu’on veut, les limites sont grandes. Il y a toujours de nouvelles pistes à explorer, ce qui n’est pas toujours le cas avec d’autres éléments surnaturels. Donc c’était intéressant de découvrir ce monde, de voir ce que l’auteur en avait fait (ouais, je dois l’avouer c’est cet aspect là qui fait gagner pas mal de points à ce premier tome, mais pas uniquement).

L’autre point important pour moi dans les histoires, ce sont les personnages. Evidemment, s’ils n’ont pas de profondeur, pas d’intérêt, difficile de s’y intéresser et du coup de suivre pleinement l’histoire et là, je dois dire que j’ai bien adhéré au personnage de Lily. Le fait que ce soit écrit à la première personne, une fois encore, aide énormément (et c’est pour ça que je préfère de loin de type de narration, ça permet d’être plus proche du narrateur et de ressentir d’avantage de choses). On comprend parfaitement son désarrois, ce sentiment d’abandon, elle qui vient d’une ville au nord de New York, qui du jour au lendemain se retrouve toute seule sans un internat à Chicago, ça change radicalement. Elle n’a plus d’amis, elle n’a plus de repères et ses parents sont à des kilomètres de là en Europe. De quoi miner plus d’une personne, mais rapidement, elle va se lier à Scout, et du coup ce sentiment disparait un peu.

Elle l’apprécie beaucoup (et moi aussi par la même parce que Scout est quand même un personnage très attachant et extraordinaire) qui va être l’élément déclencheur – si on peut dire les choses ainsi – qui va bouleverser la vie de Lily car elle va se rendre compte qu’il existe des choses bien étranges et qu’elle va y être mêlée contre sa volonté et de bien des manières. On voit une certaine évolution dans le personnage de Lily à travers les pages et on la sent plus grandi, à cause de ce qu’elle a vécu en l’espace d’une semaine (en gros). Bon, la seule chose que je pourrais contester, c’est la « romance », il y en a une, une naissante du moins, mais ça a un côté rapide vu les évènements etc. là, j’avoue que j’ai toujours du mal quand c’est rapide, c’est ma faute, donc bon… et puis ça ne m’a pas dérangé plus que ça, l’auteur l’a tout de même bien intégré donc ça ne tombe pas non plus comme un cheveu sur la soupe.

Voilà, je pense avoir fait le tour de la question. En conclusion, je dirais que c’est un tome frais (très actuel, Nyx m’avait prévenu, il y a pas mal de références à des séries TV récentes, attention les Geek, je suis sûre que vous les regardez tous ou presque. Et du coup vous comprendrez d’avantage les références que moi, vu que je n’en regarde aucune). L’univers est bien développé et intéressant, les personnages sont attachants et hauts en couleur pour certains, d’autres méritent à être un peu mieux connus et je pense que ça sera le cas dans le volume suivant (surtout au vu de la fin). Ce livre a été une bonne découverte, c’est plaisant à lire et je pense que ça pourrait plaire à pas mal de monde. Donc voilà, si mon avis vous a convaincu, il ne vous reste plus qu’à vous ruer chez votre librairie le 13 janvier pour l’avoir enfin dans vos mains !

Imaginaires par des auteurs nord-américains vivants 


Commentaires

  1. Je pense que je suivrais ton conseil qu'à à l'achat de ce livre huhu ! Tous ces avis favorables me donnent envie !

    RépondreSupprimer
  2. oui c'était bien sympa à lire, un bon divertissement :)

    RépondreSupprimer
  3. j'aime beaucoup la couverture, mais le résumé ne me dit rien. Si on me le prête pourquoi pas mais il y en a d'autres à lire avant ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]