La glace et le feu de Clinton McKinzie (Les frères Burns 2)

Quatrième de couverture

Antonio Burns, flic passionné de montagne, a été muté dans le Wyoming pour avoir abattu trois dealers dont il avait infiltré le gang. Depuis, sa carrière suit une mauvaise pente.
Sa vie privée n'est guère plus réjouissante : ses relations avec sa petite amie sont extrêmement tendues et son frère, toxicomane, vient de s'évader de prison.
Pour ne rien arranger, il se laisse séduire par la belle Cali, jeune procureur et fille d'une star hollywoodienne, dont il doit assurer la protection. Cette dernière, victime de harcèlement, reçoit des menaces anonymes.
Qui en veut à Cali ? Wokowski, son ex-petit ami ? Ou Myron Armalli, un jeune schizophrène obsédé par elle  ?
Seule certitude, Antonio Burns va devoir affronter son adversaire sur les pics enneigés des Rocheuses cernés de vallées en proie aux incendies. Et là, le moindre faux-pas peut vous précipiter vers l'abîme.

Mon avis

Après avoir lu Au-dessus du gouffre de Clinton McKinzie, je n'ai pas su résister à l'appel de lire le prochain volume des aventures d'Antonio Burns. J'avais tellement aimé le premier, que je voulais la suite (d'autant qu'il était déjà dans ma PAL, ce qui aide grandement et qui explique le fait que j'ai pu les lire quasi à l'affilé). En tout cas, ça a été un vrai plaisir de me replonger dans cet univers.

L'histoire se passe quelques mois après le premier tome. Antonio Burns envisageait de prendre sa retraite, sauf qu'il n'a pas pu et se retrouve donc à des kilomètres en train d'escalader en compagnie d'une jeune procureure : Cali qui est la fille d'une grande star hollywoodienne. Mais ça n'est pas par plaisir qu'ils sont ensemble, mais parce qu'Antonio est chargé de sa sécurité alors qu'un malade la harcèle et lui envoie des menaces qu'elle ne pouvait que prendre au sérieux, donc cela rend l’affaire plus compliquée et importante. Tout en la protégeant, Antonio doit trouver qui est le coupable, tout porte à croire qu’il s’agit de son ex-petit ami qui n’a pas digéré la rupture, et le fait qu’il soit flic, n’arrange pas les choses… Voilà une autre affaire bien délicate qui se révèlera plus compliquée de prévue mais qui le mènera une fois de plus à des sommets pour trouver la vérité…

L’écriture est toujours aussi agréable à lire, la narration à la première personne reste quand même ma préférée parce qu’on est vraiment dans le personnage, on suit toutes les réflexions d’Anton, on voit tout à travers ses yeux et ça nous ancre davantage dans l’histoire que lorsque c’est écrit à la troisième. Après ça ne m’empêche pas d’en lire également.

Quant à l’histoire je l’ai trouvé vraiment superbe, c’est vraiment un bon thriller, et j’espère qu’on aura la suite parce que je veux vraiment savoir ce qui va arriver à Anton, je veux poursuivre ses enquêtes. Celle-ci avance petit à petit, c’est plutôt bien mené. Antonio cherche autant que possible qui peut être le responsable de ce harcèlement et rapidement son choix se porte sur l’ancien petit-ami (ça parait plutôt logique en fait, et vu le personnage, ça parait correspondre), mais en tant que bon flic, il cherche d’autres pistes, va toujours un peu plus loin et… Il vous faudra lire l’histoire pour découvrir qui est le responsable, je ne vous spoilerai pas.

Le seul petit bémol pour ma part, c’est qu’il y a pas mal de « révélations » qui n’en ont pas été pour moi parce que je m’y attendais, j’avais déjà trouvé toute seule (pour un aspect assez tôt dans le livre, pour la deuxième, vers le milieu j’avais déjà des doutes). Donc le fait de tout savoir en avance n’est pas terrible pour un thriller (ou quelque soit le genre du livre) parce que ça retire de l’intérêt. Mais bon, personnellement, je dirais que c’est un détail parce que j’aime tellement l’univers, les personnages et l’intrigue était quand même très bonne, que ça ne m’a pas dérangé de « tout » savoir avant la fin. Après, peut être que je commence à trop réfléchir et à avoir l’esprit tordu pour trouver la solution avant. Pour les futurs lecteurs : vous me direz si vous avez tout découvert avant la fin ?

Dans ce livre là, Anton n’est vraiment pas ménagé, il doit faire preuve de courage et surtout d’un sang froid… ses nerfs seront vraiment mis à l’épreuve. D’une part, la bavure, déjà évoquée dans le précédent tome, prend plus d’ampleur car on arrive peu à peu vers le jugement d’Antonio. Cela pèse sur ses épaules, et tout le monde remet toujours en cause son jugement et ses agissements à cause de ça (il culpabilise suffisamment tout seul). D’ailleurs, des évènements dans ce tome là, vont lui rappeler à son bon souvenir… D’autre part, en dehors de cette sombre affaire, sa relation avec Rebecca, la jeune journaliste rencontrée dans le tome précédent et petite amie désormais, bat un peu de l’aile. Il y a un manque évident de communication et il craint que ça n’annonce la fin de leur histoire alors qu’il ne le souhaite pour rien au monde car elle représente beaucoup pour lui. Et pour arranger le tout, son frère va faire énormément parlé de lui, ce qui entachera un peu plus la réputation et l’enquête d’Anton… Plein de choses qui font qu’on peut se demander si Anton réussira à tout gérer sans craquer et faire une autre bavure qui détruira complètement sa réputation.

Comme dans le tome précédent, on voit à quel point l’escalade est un élément essentiel, une véritable passion pour Antonio (et par extension de l’auteur), que sans ça il ne peut pas vivre. Mais de manière paradoxale, ça le rapproche toujours un peu plus de la mort, et dans ce tome-ci… il la frôle encore une fois de très près… Toutes les personnes de son entourage ne l’encouragent pas nécessairement. Donc en lisant ce livre, on ne peut pas s’ennuyer parce qu’on suit divers aspects de la vie d’Antonio. Il doit gérer énormément de choses et à chaque fois, quelque chose lui tombe dessus ajoutant davantage de problèmes, sans compter que l’enquête devient de plus en plus complexe car tout ne va pas comme il l’aurait souhaité.

En somme, ce tome est à la hauteur du premier, j’ai beaucoup apprécié me replonger dans une nouvelle enquête d’Antonio, qui était vraiment intéressante et bien menée, bien que j’aie rapidement trouvé la solution, ça ne m’a pas empêché d’apprécier cette histoire. Les personnages sont vraiment intéressants et bien travaillés, on en apprend plus sur certains, les relations prennent davantage de forme pour notre plus grand plaisir. Après ça reste un thriller, donc il y a une part plus sombre, on voit différentes choses se passer dans la tête d’Anton… Bref, j’ai beaucoup apprécié ce livre qui mérite lui aussi d’être lu.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)