Le temps de la vengeance de Cayla Kluver (La légende de la lune sanglante 2)

Quatrième de couverture

Décidée à ne pas trahir sa lignée et son pays, Alera s’est résignée à épouser Steldor, le jeune capitaine que ses parents lui destinaient. À dix-sept ans, elle règne désormais avec lui sur Hytanica, alors que le royaume traverse une crise sans précédent.
 Cokyri, le royaume voisin, dirigé par la redoutable grande Prêtresse, a décidé de ranimer la fureur d’une guerre éteinte dix ans plus tôt. Du haut de ses dix-sept ans, Alera doit conduire elle-même son pays vers la victoire, et tenter d’oublier ses sentiments pour Narian, le jeune hytanicain qui a rejoint le camp Cokyri.
À la tête d’une guerre sanglante où elle risque sa vie à chaque instant, Alera s’efforce d’oublier Narian, que tous accusent de trahison, à commencer par Steldor, celui qu’elle doit maintenant appeler son mari.
Avec Le Temps de la vengeance, Cayla Kluver dresse le portrait d’une femme forte, tour à tour guerrière, stratège et romantique.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions MSK (Le Masque) de m’avoir permis de lire ce livre et de poursuivre les aventures d’Alera, que j’avais déjà fort apprécié avec le 1er volume. Ce tome-ci est bien meilleur, plus abouti (l’autre était le 1er roman de l’auteur, écrit à seulement 16 ans, donc cela peut s’expliquer) et j’ai vraiment hâte de lire le dernier tome parce qu’avec tout ce qui s’est passé ici… L’attente va être longue.

L’histoire se passe une semaine après le 1er tome, Alera est désormais l’épouse de Steldor, en tant que future reine, elle n’avait pas trop de choix, ne pouvant gouverner seule. Même si cela n’est pas de sa décision et que ça lui coûte énormément (elle n’aime pas Steldor, le méprise) elle fait ce qui est son devoir. Ainsi, après la cérémonie du mariage, c’est celle du couronnement à auquel on assiste. C’est un pays en crise qu’Alera et Steldor vont devoir gouverner, mais ils tiennent bon, jusqu’à ce qu’un évènement bouleverse tout et change la donne : Cokyri a attaqué, de la manière la plus effroyable pour toucher au cœur la famille royale. Maintenant les deux pays sont en guerre et dans ces temps là, l’amour n’y a pas de place et pourtant…

Il est assez difficile de parler de cette histoire sans spoiler parce qu’il se passe tellement de choses importantes, qu’un petit détail par ci, par là, permet d’expliquer tout l’engrenage qui s’ensuit et des problèmes que peuvent rencontrer Alera et Steldor. Cela dit, j’ai trouvé l’intrigue vraiment très bonne encore plus aboutie que la première. J’ai été transportée dans cette histoire avec aisance et les actions ne manquent pas pour qu’on ne s’ennuie pas. Même si le début est relativement calme (il faut bien planter le décor, elle est tout de même la reine et jeune épouse, on ne peut pas non plus dès le départ la mettre dans une situation difficile), mais très rapidement on voit les problèmes arriver et ça semble aller de mal en pis. Ça va donc crescendo et on sent la tension monter petit à petit. Quand on atteint un sommet, on s’imagine que le pire est passé… – ce qui est toujours faux évidemment – la situation peut toujours empirer jusqu’à nous faire perdre espoir quant au devenir de certains personnages / certaines situations.

L’univers de l’auteur est très intéressant, j’avais adhéré dans le 1er tome et ici, c’est la même chose, vu qu’une guerre est imminente, la situation est totalement différente et tout le monde doit se serrer les coudes et aller de l’avant pour maintenir tout le monde. au vu de la situation, il est évident que l’aspect politique prend toute sa place, mais pas uniquement, Alera étant une femme, on la met de côté, bien qu’à un moment ou à un autre, il faudra lui laisser la place qui lui revient : celle de reine du pays d’Hytanica. Mais comme dans le 1er tome, il y a également une part de romance (où est l’intérêt sinon ?). Alera est toujours amoureuse de Narian en dépit du fait qu’il soit retourné à Cokyri et vu le prologue, on se dit, que ça n’est pas si mal que ça qu’il y soit retourné et ça nous permet également de comprendre certaines choses qu’Alera ignore une bonne partie du roman, n’ayant aucune nouvelle de son amant. L’auteur nous dépeint ici un triangle amoureux bien particulier, avec des amours impossibles et tout le tragique qui va avec, et le fait qu’elle soit liée à vie avec Steldor rend la tâche vraiment plus difficile, vu qu’il est son mari et qu’il est en mesure de lui demander certaines choses, etc. Tout le long du livre on ressent une certaine tension, aussi bien l’aspect politique et les problèmes que le pays rencontre, que l’histoire d’amour qui est très tendue vu les circonstances. Le lecteur est donc dans une attente perpétuelle et quand tout fini par « exploser » on est aux aguets en se demandant ce qui pourrait arriver de pire (croyez-moi, l’auteur sait parfaitement quoi faire pour nous inquiéter et nous faire vivre toute sorte d’émotion).

L’histoire était vraiment très bonne, j’ai adoré et j’ai vraiment hâte de voir la suite. Quant aux personnages, on voit une certaine évolution chez tout le monde et ça, ça n’est pas pour me déplaire et là encore, je veux la suite pour savoir ce qui va se passer parce qu’il est cruel de nous laisser dans une attente pareille (surtout avec cette fin).

Alera est l’une des premières à changer, elle a beaucoup évolué. Elle n’est plus cette princesse quelque peu frivole et rebelle comme on avait pu la voir. Désormais, elle est une véritable reine, une jeune femme qui a de grandes responsabilités et fait tout pour être à la hauteur de son rang. Sauf qu’évidemment, son amour pour Narian va poser des soucis, et son mépris envers Steldor ne va pas arranger la situation entre les deux époux. C’est donc une lutte sans cesse pour elle, mais la vraie lutte est à venir quand la guerre éclate et que Cokyri s’abat sur Hytanica. Je dois avouer que ce changement se fait naturellement et qu’il s’ancre très bien dans la situation et on ne peut que compatir à sa situation. Elle se retrouve à la tête d’un royaume en pleine crise seulement à 17 ans auprès de quelqu’un qu’elle n’aime pas. Pourtant, elle doit faire face à tout ça, garder la tête haute. Elle s’affirme et je dois avouer qu’à un moment, j’étais bien contente de sa réaction et de sa manière d’être…

Je n’aimais pas Steldor, et c’est toujours ce que je pense, seulement, il peut nous surprendre dans ce tome. On voit davantage ses sentiments envers Alera, ce qui la déstabilise un peu car elle pensait le connaître mais… C’est un personnage qui évolue beaucoup aussi et je ne m’attendais pas du tout à cette fin. Je n’aurai jamais imaginé que ça se passe ainsi. Quant à Narian il est pas mal absent physiquement, mais il est sans cesse dans les pensées d’Alera, dont son amour ne se tarie pas en dépit de tout ce qu’on peut dire sur son compte donc il reste malgré tout très présent. C’est un drôle de triangle amoureux qu’elle nous a créé là, Cayla Kluver.

En bref, j’ai vraiment adoré ce tome, l’univers est riche et intéressant, on voit les tensions s’accumuler jusqu’à ce que ça finisse par exploser. Il y a une vraie évolution dans les personnages, qui pour la plupart sont très attachants, certains peuvent nous surprendre et nous permettre de les voir d’un autre œil et de les apprécier d’une autre manière. Ce second tome est vraiment meilleur à différents niveaux et si vous aimez la fantasy, avec son lot de romance, cette série est faite pour vous.


imaginaires par des auteurs nord-américains vivants

Commentaires

  1. Cette saga à l'air vraiment très intéressante! Si je n'avais pas tant de livre dans ma PAL je pense que je craquerais tout de suite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à noter, cette série est vraiment bien :D

      Supprimer
  2. J'avais beaucoup aimé le premier, j'aimerais beaucoup lire la suite :D

    RépondreSupprimer
  3. j'ai achete le tome 2 au lieu du tome 1 peux tu me dire svp comment s'appelle le tome 1

    RépondreSupprimer
  4. Où peut-on acheter le tome 2?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans une librairie ? ça semble logique non ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul