Loup y es-tu ? d'Alexis Lecaye

Quatrième de couverture

Jérôme Brunet a deux passions : son métier d’instituteur à Lorient et Muriel, sa maîtresse, mariée trop jeune à un célèbre chirurgien.
Le jour de la rentrée, parmi les parents qui amènent leurs enfants à l’école, il reconnaît Caitlin, son amour de jeunesse. Avant même que la classe ne commence, Jérôme reçoit un appel menaçant d’Henri Wilson, le mari de Muriel : celui-ci lui ordonne de le rejoindre chez lui. A peine arrivé, il reçoit un coup sur la nuque et s’écroule, assommé. A son réveil, il est chez lui et ne garde aucun souvenir de ce qui s’est passé. Ce n’est que plus tard qu’il apprend la disparition de Muriel et le meurtre de Wilson. Or un témoin dit l’avoir vu aux abords de la propriété des Wilson quelques heures plus tôt.
Tout l’accuse et il est arrêté par la police. Caitlin décide alors d’assurer sa défense mais comprend très vite qu’elle va devoir se battre contre un ennemi invisible qui tire toutes les ficelles et fait porter à Jérôme la culpabilité de plusieurs meurtres commis autrefois dans la région. Parviendra-t-elle à faire éclater la vérité et surtout à empêcher Jérôme de sombrer dans la folie ?

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions du Masque de m'avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup apprécié.

Il s’agit d’un polar, quelque peu particulier. Jérôme, instituteur de son état, sort avec Muriel, bien qu’elle soit mariée. Alors qu’il va sur son lieu de travail, il fait la rencontre de Caitlin, un ancien amour qui date de 12 ans. Quelque peu surpris de cette rencontre, il finit par aller en classe où il reçoit un drôle d’appel, celui d’Hervé Wilson, le mari de Muriel qui lui demande expressément de le retrouver chez lui, venant de découvrir la liaison qu’il entretenait avec sa femme. Jérôme abandonne sa classe et accourt, sauf qu’une fois arriver chez les Wilson, il se fait attaquer et là, sa vie bascule. Il se retrouve mêlé à un meurtre et des enlèvements. Jérôme crie son innocence et c’est Caitlin, avocate, qui va devoir le défendre dans cette sombre enquête, à moins qu’il ait vraiment quelque chose à se reprocher. Après tout, elle ne l’a pas revu depuis 12 ans et que beaucoup de choses peuvent se passer pendant tout ce laps de temps…

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et fluide. Franchement, je l’ai beaucoup apprécié et ça m’a permis de me plonger avec une facilité déconcertante dans ce livre. Il n’y a pas trop de fioritures, pas trop de descriptions, juste le stricte nécessaire pour comprendre. Et l’auteur est aussi scénariste et ça se ressent, c’est très visuel comme livre (ça peut très bien faire une base de scénario pour un film) et tout va très vite, tout en étant suffisamment développé.

Le fait que ce soit écrit à la troisième personne nous permet de voir différents points de vue, on ne reste pas que sur Jérôme. On suit différent groupe, ce qui nous permet de surveiller chacun et d’en apprendre un peu plus sur l’avancée de l’enquête, les réflexions. Et j’ai trouvé intéressant d’avoir par moment des passages avec le meurtrier, ça attise la curiosité, tout en ne sachant pas qui il est. Cependant certaines choses nous sont dévoilées, ça peut sauter aux yeux si on y prête un minimum d’attention pour qu’on découvre qui peut être le coupable. Mais, on se laisse facilement prendre au jeu et on n’y pense pas nécessairement si bien qu’au moment de la révélation, ça peut surprendre.

J’ai trouvé cette enquête vraiment intéressante et bien menée. L’histoire nous tient en haleine et on a envie de découvrir la vérité. Il faut avouer que les pages défilent à une vitesse surprenante si bien qu’on arrive très rapidement à la fin. Je dois avouer que le premier chapitre nous met déjà dans l’ambiance puisque l’auteur choisit de nous présenter nos personnages principaux à travers les yeux du coupable. On sait donc que Jérôme va être mêlé à une sombre affaire, alors qu’il est innocent. Ce point de vue n’est pas souvent utilisé, du moins je n’en ai pas lu énormément où le coupable est mis en avant dès le début (généralement on est plutôt du côté des victimes) et j’ai trouvé ça intéressant de s’immiscer dans sa tête dès le départ. Je trouve que ça attise davantage la curiosité parce que du coup, on se pose plein de questions (dont les réponses arrivent forcément tardivement). Mais ça n’est pas parce qu’on le découvre dès le début qu’on sait pour autant qui sait, bien au contraire. L’auteur sait maintenir son suspense et ce jusqu’à quasi la fin du livre.

Ensuite, on découvre Jérôme et Muriel, les deux personnages qui seront au cœur de l’affaire. Jérôme finit par partir pour l’école, où il travaille, et là, très rapidement tout s’enchaîne (comme je l’ai dit plus haut). On ne sait pas où on embarque, on est tout aussi perdu que lui. Il nous manque des données pour bien appréhender ce qui se passe. Son arrestation semble étrange et incompréhensible, parce qu’on sait qu’il n’y est pour rien, mais les policiers ne le voient pas de la même manière. Et le fait que sa mémoire semble être défaillante, ça ne l’aide pas à le disculper. Mais tout ça donne de l’intérêt à l’histoire, on a envie de découvrir pourquoi on lui a mis ce meurtre et enlèvement sur le dos. Dès le départ on sait que c’est une machination, mais on n’a aucun élément pour nous permettre de comprendre pourquoi il sert de bouc émissaire et ça n’est qu’au fur et à mesure qu’on comprend, parce que Caitlin va tout faire pour l’innocenter, même si des moments de doute s’immiscent dans son esprit.

Les personnages sont intéressants et variés. On a un peu pitié de Jérôme qui se retrouve mêlée à cette sordide histoire alors qu’il n’a rien fait, mais tout le monde s’acharne sur lui parce que ça arrange la police. Tout le monde finit par douter, même Caitlin qui ne pensait pas à mal au début… Il y a donc des incertitudes, mais elle va tout faire pour l’innocenter car au fond de son cœur elle sait qu’il ne peut pas être coupable. Il ne doit pas l’être et là, on voit que la relation entre les personnages est la clé de beaucoup de choses…

En bref, ce livre a été une bonne surprise. L’enquête était intéressante et bien menée. Dès le début l’auteur nous perd afin d’attiser notre curiosité, pour nous donner envie de comprendre ce qui a bien pu se passer pendant que Jérôme était inconscient. Même si les preuves peuvent sembler accablantes, on sait pertinemment qu’il n’en est rien. Un bon polar que je ne peux que conseiller.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)