Débat 2 : La Dystopie : un nouveau genre en émergence


Sujet


Pour aujourd'hui, je me suis dit qu'on va rester dans l'actualité et parler d'un genre qui fait fureur ces derniers temps : la DYSTOPIE.

Pour ceux qui ignorent ce que c'est voilà une petite définition : " Une dystopie — ou contre-utopie — est un récit de fiction peignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur et contre l'avènement de laquelle l'auteur entend mettre en garde le lecteur. " (Merci Wikipedia pour la rapidité de la réponse, l'essentiel est dit là)

L’exemple le plus connu est : Hunger Games de Suzanne Collins qui a été adapté au cinéma, pour la partie jeunesse et dans les livres récents (il va s'en dire que ça existait avant mais qu'on n'appelait pas ça de la même manière). Elle n'a rien inventé.

Bref, pourquoi remettre une définition et de vouloir parler de ce genre qui prend de plus en plus d'ampleur (quand on voit les titres qui sortent dans nos maisons d'éditions préférées) et que beaucoup de blogueurs (bah ça reste le plus visible niveau opinion sur le sujet) aiment et en lisent ? Parce que ça m'intrigue énormément.

J'avoue ne pas être fan du tout du genre (je ne déteste pas, mais je reste assez sceptique et mitigée sur ce genre de livre). En lire un peu de temps en temps pourquoi pas (et encore je choisis bien mes livres), mais de là à en faire mon genre préféré quitte à en lire tous les jours et élever ce type de littérature comme la meilleure (dans l'imaginaire, on reste dans cet optique là), je reste dubitative.

Et donc, première chose que je lance dans ce débat, c'est : qu'est-ce qui vous plaît dans ce genre ? Pourquoi autant d'addiction (quand je vois certains blogueurs, on ne peut parler que d'addiction face à ce "nouveau" genre) ?

Voilà, le débat est ouvert, que chacun dise sa pensée, ses arguments, etc. tout le monde peut participer tant que ça se fait dans le respect et la courtoisie. Je ne veux pas de débat qui parte sur les coups de gueule etc. ce n’est pas le but de la manœuvre, sinon j’y mettrais fin rapidement.

Réponses lors du débat


Jotman Jottman : Je n'ai pas lu beaucoup de romans dystopiques même si c'est un genre que j'affectionne beaucoup. Ce que je pense pour ceux qui disent que le genre est addictif c'est qu'on se situe tellement dans le surréalisme dans ce genre mais en même temps dans le possible réalisme que ça fait peur mais excite à la fois !

Laea d'Avalon : Je ne lis pas ce genre de roman. Mais oui, ca serai intéressant que tu les reportes sur ton blog.

Jordan R. : ‎"Pourquoi autant d'addiction (quand je vois certains blogueurs, on ne peut parler que d'addiction face à ce "nouveau" genre) ?" ---> Je me reconnais bien là, mdr !
Très bonne question... En fait, je crois que la dystopie se développe grandement et plaît autant à cause de la période dans laquelle nous vivons : tout nous paraît instable, on se méfie des gouvernements, des représentants, il y a des guerres, des crises, des débats sur des sujets peu importants en comparaison à d'autres... Bref, bienvenus chez nous, mdr ! Les auteurs doivent s'inspirer de ce "ressenti collectif" dans le fond... Ils poussent ces différents exemples d'instabilité au max, et ça plaît énormément. Quelque part, ça nous rassure de lire ce genre de romans. On se dit qu'au final, ce qu'on vit pourrait être bien pire, mdr ! Puis personnellement, j'adore le fait de pousser une idée à fond et de voir les changements qu'elle entraîne. C'est fascinant je trouve ! Puis quand c'est basé sur des faits actuels ou réels, c'est génial !

Audrey G.C. : J'aime bien la dystopie mais à très petite dose. lol J'ai lu Hunger Games et Pandemonium à peu t'intervalle et je veux plus lire de dystopie d'un moment. Les sujets sont souvent déprimants, révoltants, certes ça pousse le lecteur à la réflexion, c'est bien, mais faut faire une cure de Bisounours après.

Serge L. : Ce n'est pas nouveau puisque le bouquin « 1984 » de George Orwell fut écrit en 1948... ;-) Mais, c'est une « nouvelle » mode, en effet.

Aurélie B.C. Je n'ai jamais lu encore de dystopie, c'est cependant un genre qui m'attire bien, j'ai d'ailleurs le premier tome du célèbre Hunger Games dans ma PAL. Ce genre me tente bien, mais je ne pense pas qu'il devienne mon genre de prédilection. Si jamais il me plait, je relirai certains livres de ce genre de temps en temps, mais ayant des gouts littéraires très variés, je continuerai à lire de tout, ou presque...

Audrey G.C. : @Jordan : Perso moi lire la dystopie ça me rassure pas. XD

Jotman Jottman  A mon avis c'est plus purement politique et dans l'actualité alors ça cartonne. Ce genre permet de dénoncer aussi certains évènements comme le dit si bien Jordan (les guerres, les crises, les débats etc.).

Jordan R. : Puis dans le fond, ce que j'aime je pense, c'est cette partie de "réalité" dans un univers complètement "surréaliste". Les parts de vérités dans le fantastique...

Jordan R. : Audrey : mdr ! C'est vrai que c'est inquiétant parfois, et que ça pousse pas mal à la réflexion. Mais bon, les dystopies nous montrent quand même des mondes en perdition, alors qu’on n’en est pas encore là, lol :D

Audrey G.C. : @Jordan : C'est le propre à la science-fiction ça. ;) Une part de possibilité dans ces histoires.

Jordan R. : Ce n’est pas pour rien que j'aime la dystopie, mdr ! C'est une sorte de "sous-catégorie" à la SF ;)

Audrey G.C. : Jordan : oui je vois ce que tu veux dire. Sauf que moi, si je prends un livre, c'est pour m'évader, m'échapper de mon quotidien et de mes soucis. Alors une dystopie certes c'est de la SF mais ça me déprime de voir des mondes post-apocalyptique avec tous les gens sous contrôle...
il y a 2 heures · J’aime ·  2

Jordan R. : lol ! Idem quand je prends un livre. Je le fais pour m'évader. Mais justement, la dystopie me permet de le faire à cent pour cent. Je trouve ce genre de livres hyper prenant. C'est saisissant, palpitant. Puis découvrir à chaque un nouvel univers, c'est magique je trouve ! Une nouvelle idée à exploiter, de nouvelles réflexions à saisir :)

Accrocdeslivres : Moi non plus ce genre de livre ne me rassure pas Audrey, ça a tendance à me faire devenir paranoïaque (déjà que...) parce que je me dis qu'on va de plus en plus vers ces mondes là. Et oui Jordan, tu étais en parti visé mais pas uniquement, j'en connais d'autres qui sont fans du genre ^^

Audrey G.C. : Ba je trouve que ça se ressemble quand même vachement à un moment donné... J'ai lis pas beaucoup pour ça aussi. Après tu vas me dire, oui mais par exemple les vampires ont a vu ça 1000 fois aussi. Yep, sauf que pour la dystopie c'est déjà l'univers qui est le même pour tous les livres donc bon. On a un héros sous contrôle qui va ouvrir les yeux et tenter de se révolter...

Jotman Jottman : Au contraire de certains, j'arrive à prendre le genre avec de l'autodérision (sûrement dû à mon jeune âge).

Jordan R. : Pas faux. C'est vrai que c'est inquiétant. Mais on nous projette une espèce d'image de notre futur. On peut encore le changer, nous ;) Puis c'est ça que je trouve génial : on s'immerge vraiment dans les romans parce qu'ils ont l'air réel et plausible.

Jordan R. : Héhé, je me doutais bien ! MDR ! Tu as trouvé le moyen de me faire participer activement à ce débat, lol !

Audrey G.C. : *Désolé pour les fautes, je suis vilaine.*

Jordan R. : Audrey : En même temps j'ai découvert la dystopie au moment où je commençais à me lasser des vampires. Ceci explique peut-être cela, mdr ! Après, dire que ça se ressemble, bof. Il n'y a pas très longtemps, j'ai dis que les premiers tomes des dystopies finissaient par tous se rassembler. J'appuie d'ailleurs cette idée. C'est vrai que plus j'en lis, plus je m'en rends-compte. Que ce soit Delirium, Promise, Starters, Gone, Divergent, etc., l'histoire, au départ, est la même. Mais en découvrant les suites, je suis carrément devenu addict. Les chemins deviennent hyper différents ( ex Hunger Games 2 et Pandemonium ). On est carrément ancrés dans l'histoire :)

Jordan R. : @Jotman : Avec de l'autodérision ? Comment tu fais ? lol ! :)

Accrocdeslivres : @Audrey : t'inquiète pour les fautes, si je retransmets sur le blog, je corrigerai ^^ et bon ça reste compréhensible. Et oui ça se ressemble beaucoup, parce que j'ai lu Delirium, Promise et après Divergent, les deux premiers chapitres sont exactement les mêmes ! La situation est identique et j'avoue qu'en ayant lu le 3e ça m'a bien soulé, j'allais l'impression de relire la même chose (bon après les livres partent dans différentes direction mais quand même) et oui on a le même type de société, tout se ressemble, ça n'est pas innovant en soi. Les vampires, le mythe il en existe plein différents, même si ça se rejoint, certains titres sont novateurs et rafraichissant. @Jotman : moi je n'arrive pas à voir l'autodérision, je suis trop terre à terre quand je lis mes livres, je les vis en même temps (trop empathique, comme dirait Secret Forbidden World, donc ça ne passe pas). @Jordan : moi les livres c'est pour m'évader et échapper à mon monde, et de lire ça, pour m'y retrouver confronter et de manière encore plus brutal, je ne trouve aucun plaisir là dedans. Bah faut bien faire venir des gens lol

Maimouna W.D. :  Coucou!!Alors moi j'adore la dystopie et en fait je ne sais pas pourquoi ; ce que je cherche en lisant ce genre de livres... Ma première dystopie c'était Délirium je pense et j'ai juste adoré c'était saisissant, de voir évolué des personnages dans un monde presque "apocalyptique" !On veut savoir comment il parvienne à y vivre a tomber amoureux.. Enfin moi ca me permet de m'évader et aussi de me poser des questions je suis complètement ailleurs que je lis de la dystopie je suis encré dans le monde de l'auteur on n’arrive pas a croire ce qu'on lit en fait moi je suis toujours choquée à la fin d'une "dystopie" ! je trouve que ca sort de l’ordinaire, de ce qu'on nous propose comme livres jeunesse!!

Jotman Jottman ‎@Jordan : Disons que quand je lis un roman dystopique excellent, je suis à fond dedans et après dès que je le referme je vais peut-être y repenser pendant 2-3 jours mais après j'arrive très bien à faire la part des choses entre la réalité de la fiction.

Jordan R. : Personnellement, je m'évade complètement. Pour reprendre ce que tu dis, je les vis aussi pleinement. Mais même si j'ai l'impression que l'univers des romans ressemble au nôtre, je ne me dis pas pour autant que je suis encore ancré dans la réalité. Donc je n'ai pas cette sensation de ne pas quitter notre monde. Après, je pense que ça dépend aussi du caractère des gens. Comme tu le dis, ça peut faire devenir "paranoïaque"... Donc il faut savoir ne pas trop cogiter et se faire de films, mdr !

Maimouna W.D. :  Jordan: d'accord avec toi!! Je ne prends pas a la légère la dystopie c'est un genre qui me fascinent on a juste l'impression que c'est réel!!!

Accrocdeslivres : C’est trop réel pour moi pour que j'adhère à 100% après on s'étonne pourquoi je n’aime pas la SF et que je préfère la fantasy ^^

Maimouna W.D. :  Au fait tu as lu Hunger Games?

Jordan R. :  Les goûts et les couleurs, après... :)

Maimouna W.D. :  Mais peut être que si tu essaye Hunger Games.... juste le tome 1!!
Accrocdeslivres : ‎@Maimouna : non, je n'ai pas lu Hunger Games, j'ai vu le film et ça me suffit. @Jordan : tous les goûts sont dans la nature effectivement (et heureusement). Mais c'est vrai que j'avoue ne pas comprendre cet engouement pour un genre qui dépeint trop la réalité, quand on voit que notre monde se dirige peu à peu vers ça

Jotman Jottman ‎@Jordan : Ce n’est pas vraiment que je ne quitte pas le monde ... c'est un sentiment indescriptible, j'aurai du mal à l'expliquer. Dire que quand je suis dans un roman dystopique je le vis pleinement résume bien le tout ; je m'évade pendant mais j'ai les pieds sur terre le lendemain après ma lecture ... C'est assez compliqué en fait x) Et comme tu dis ça dépend de beaucoup de caractéristiques des uns et des autres.

Accrocdeslivres : ‎@Maimouna : non le sujet ne m'intéresse pas, ça me révolterait trop, et pour avoir vu le film je ne pense pas que ça me plaise.

Jordan R. :  Je comprends ton point de vue Accrocdeslivres ;) Moi cette impression me plaît. Tout en me permettant de voyager complètement. Puis le fait que je sois en plein dans la période ado doit aider. Révolte, bataille pour ce qui est juste... C'est un peu le reflet de toutes les émotions qu'on porte à cette période ^^

Maimouna W.D. :  Oh:o bon ben j'aurais essayé!! C'est vrai qu'Hunger Games, c'est trés révoltant moi même en lisant j'ai cru devenir folle je parlais a un livre!!!

Accrocdeslivres : moi je n’ai pas eu de crise d'ado, j'étais plutôt tranquille, toujours la même, donc le côté chieur des ados je ne pense pas l'avoir eu (en fait je suis chiante de nature lol). Mais ça ne m'empêche pas de comprendre etc. quand j'ai lu Ephémère (qui est un coup de cœur pour moi) bah c'est révoltant et dur de voir ça. Qui ne tente à rien n'a rien Maimouna ^^ mais non, t'inquiète, on m'a déjà travaillé au corps pour lire ce livre mais ça ne m'intéresse vraiment pas

Jordan R. : J'ai passé ma crise il y a quelques années (ce n’était pas beau à voir), lol !
J'aime être révolté, recevoir des claques, et être complètement ébahi pendant une lecture. Mon addiction vient aussi peut-être de là !
Il y a environ une heure · J’aime ·  2

Maimouna W.D. :  Moi c'est ce qui me marque dans ma lecture le fait que tout sois révoltant pourquoi? Et encore des Pourquoi? C’est vraiment une expérience magnifique de lire une dystopie ! C’est Dur mais cette sensation la on ne l'a sent qu’en lisant une dystopie ! enfin pour ma part !!

Jotman Jottman : Je partage entièrement le sentiment de Jordan !
Il y a environ une heure · J’aime ·  1

Maimouna W.D. :  Accrocdeslivres: Mdr nous ne sommes pas les seuls alors !!!

Accrocdeslivres : En fait t'es maso Jordan lol Jordan et Marvin s'y sont donnés à cœur joie pour me faire lire, Judicaëlle est venue aussi mais non, non pas pour moi ^^

Jordan R. : Je dois sûrement avoir des soucis de ce côté-là, mdr ! Non mais j'ai mes périodes "douces" où je lis de tout. Puis j'ai mes périodes "dures" où je veux vraiment être sur le cul pendant ma lecture. La dystopie permet vraiment ça pour moi. mdr !

Accrocdeslivres : Moi quand je veux quelque chose de "dur" comme tu dis, je me tourne vers les thrillers

Maimouna W.D. : Quand j'ai fini Delirium j'avais mal partout je voulais pleurer mais rien ne sortait je lisais encore le dernier chapitre encore et encore !!! J’étais ébahie.

Jordan R. : Voilà ! Moi me tourner vers les thrillers, ça me dit pas. C'est vraiment selon les personnes :)

Jotman Jottman : Idem qu’Accrocdeslivres !

Lire sous la Lune : C'est vrai que ce n'est pas nouveau, mais qu'on ne l'appelait peut être pas comme ça, mais bon, ce n'est pas pour ça qu'il faut mettre des catégories, je pense... Après, les dystopies, c'est comme le reste, il y a du bon et du moins bon ! il y en a que j'aime et d'autres pas... Ce n'est pas parce qu'un nous a plus qu'on va toutes les aimer, ou parce qu'une ne nous a pas fascinée que toutes sont à jeter... Ce que j'ai aimé dans celles que j'ai lues et aimé? Le réalisme (mais ça, ce n'est pas que dans les dystopies); les personnages, ... mais que ce soit dystopie ou pas, ça ne change pas grand chose... Disons, j'aime le "fantastique", et que les dystopies en font partie... mais je ne cours pas après à tout prix, tout dépend des histoires aussi... :)

Accrocdeslivres : Pourtant Jordan, il y a de très bon thriller et dans le principe c'est la même chose que de la dystopie, c'est ancré dans la réalité, tu vois des horreurs, après il y a différents types de thrillers, mais ceux que je préfère c'est ceux psychologique, ou quand il y a une enquête policière en parallèle mais que tu vois l’hécatombe. (Alex de Pierre Lemaitre est un coup de ♥)

Jordan R. : Et après c'est moi le maso ? mdr !

Maimouna W.D. :  j'ai acheté un livre samedi dernier je pense que c'est un thriller je n'ai pas lu la 4eme de couverture (j’adore juste la couverture) c'est De fièvre et de sang je crois de Sire Cédric je pense que c'est dans ces tons la!

Accrocdeslivres : ‎@Lire sous la lune : la dystopie est de la SF, et les ranger dans des catégories aident parfois à voir. parce que tu dis aimer le fantastique, sauf que le Fantastique (avec un F majuscule et je fais une différence) ou bien la littérature de l'imaginaire, recèle de tellement de genre différent et on ne peut pas tout aimer, loin de là, c'est clair. Tu es moins sélective que moi sans doute. toi tu ne vois que personnage / histoire et c'est ce qui t'importe, je pense

Accrocdeslivres : ah mais je suis maso, par bien des aspects j'en suis consciente (mais je me soigne !). Sire Cédric c'est du thriller qui frôle souvent avec le fantastique. Souvent un thriller n'est ni plus ni moins qu'un polar en beaucoup plus glauque et violent avec un sentiment oppressant et angoissant (ça rejoint la dystopie quelque part) mais c'est différent et ça passe mieux (et ça ne concerne pas des ados). Ouais, j'ai un souci sur la maltraitance sur Ado aussi (même si je le pratique dans l'écriture)

Maimouna W.D. : Oops alors je ne le lirais pas celui la. Quand tu dis ca ne concerne pas les ados c'est un livre pour adulte ou bien..?

Aurélia G. : Moi la dystopie m'appel ! J’hésite entre La sélection & Starters Mais la Starters ma l'air un peu long âpres avoir lu l'avis de Jordan :) Mais la dystopie est un genre Qui me correspond bien ! :)

Accrocdeslivres : Les thrillers ne concernent rarement les enfants / ados alors que les dystopies sont souvent avec des ados, du moins celles qui sortent en ce moment (1984 étant une dystopie d'après la définition donnée, mais ce sont des adultes qui sont concernés). Et en quoi ça peut te correspondre et t'appeler Aurélia ? Tu peux développer ?

Aurélia G. : Non, Mais c'est le genre de livre qui me plait pi quand on lit une Dystopie c'est (en ce moment) des ados et on peut ce voir en eux après... Chacun c'est coup de lectures :)

Accrocdeslivres : Il n'y a pas que la dystopie qui met en scène des ados, loin de là, on peut se retrouver ailleurs. Chacun sa lecture, tout à fait ^^

Aurélia G. : Oui il y en a plusieurs mais La dystopie fait parties de Young Adult :) Alors ...

Maimouna W.D. : Moi je n'essaye pas de me voir en eux ca me ferait vraiment flipper! Je ressens les émotions j'essaye d’analyser ce que je ferais a leur place...

Accrocdeslivres : oui mais pourquoi la dystopie, qu'est ce qui t'attire plus que la romance, par exemple du genre Twilight, 16 Lunes, etc.

Aurélia G. : Maimouna je suis d'accord avec toi Mais ca dépend des dystopies :) @Accrocdeslivres J'aime beaucoup aussi Twilight etc.

Maimouna W.D. : Pour moi c'est qu'il y'en a trop de ce genre. Il y'a trop de livres qui ressemble a Twilight!!!! (Un petit coup de gueule!) Et pourquoi la dystopie parce que c'est nouveau c'est différent et même si des fois on a l'impression de lire toujours la même chose il y'aura toujours une nouvelle émotion qui vous vient de je ne sais ou.... c'est indescriptible!

Maimouna W.D. : Oui mais chaque dystopie est unique i! Pour moi ce n'est jamais la même émotion. Je ne ressens jamais la même chose après avoir lu une dystopie! Tandis que les autres bouquins ... sauf pour la saga Vampire City !!!

Aurélia G. :On est d’accord que les émotions changent :)

Accrocdeslivres : chaque livre est unique et nous touche plus que d'autres, ça c'est normal. Après même dans la romance (en restant dans la YA), les livres sont différents et on ne ressent pas la même chose

Maimouna W.D. : Mouais c'est vrai aussi !

Accrocdeslivres : mais je trouve qu'on retrouve davantage de points similaires dans la dystopie que dans la romance et après on compare toujours à Twilight parce que ça a été le buz d'une année et que voilà toutes les maisons ressortaient cet "argument" pour faire vendre (je cherche encore l'ADN de Twilight dans la série Envoûtement de Carrie Jones qui n'a rien à voir). Et maintenant on fait pareil avec Hunger Games, dès qu'une dystopie va paraître on va la comparer à HG... parce qu'on pense que ça peut faire vendre alors que souvent ça rebute le lecteur. Et c'est souvent faux.

Maimouna W.D. : Complètement d'accord je suis contre mais ca c'est les maisons d'éditions!

Accrocdeslivres : ouais, ce principe là m'énerve mais bon...

Aurélia G. : Tout a fais d'accord avec vous les filles :)

Eugenie R. : Moi je suis complètement accro à la dystopie, mais si on me demande pourquoi je ne peux pas du tout répondre x). Je n’avais jamais pensé au point de vu inquiétant !! C est vrai en faire quand j'y pense xD Mais ça montre que même en cas de malheur extrême, on peut s en sortir ;) pour moi ce sont des livres comprenant un message d'espoir, et qui montrent que tout est possible même dans le pire des cas ^^ je ne sais pas mais j'adoooooooooore vraiment la dystopie, j'y suis totalement accro même si tous les livres de ce genre se ressemblent xD j'aime j'aime j'aime !!! Et je ne peux même pas dire que ça change vu que tous les livres font parti du même monde ;) enfin bref x)

Maxime L.: Accrocdeslivres- j'ai le même "défaut" : que ce soit en lisant des livres ,ou même beaucoup plus rare en regardant la télé ,je vis les livres , peut-être pour ça que je lis pas beaucoup de dystopie , parce que par exemple dans Hunger Games , j'avais l'impression d'être la fille ,et donc que les gens qui mourraient dans le film était mes amis , sinon côté j'en lis quand même parfois , j'avais lu le meilleur des mondes en 1ére alors qu'on avait plusieurs choix et me semble que j'avais plutôt bien aimé .Mais je suis hypersensible , donc je préfère des lectures plus joyeuses.

Accrocdeslivres : idem, les lectures déprimantes comme ça, je n’aime pas :( j'aime les happy ends ! Et pareil je me mets trop à la place des personnages et du coup ça me dérange. Je trouve la dystopie dérangeante et trop réellement, trop proche de ce qu'on peut vivre et du coup ça fait peur. Je prends pas plaisir à lire ce type de livre (bon pas totalement ceux que j'ai lu, j'ai bien aimé dans l'ensemble quand même), mais ce n'est pas le même type de coup de cœur que j'ai, pas comme si c'était Kushiel de Carey quoi

Maimouna W.D. : Kushiel je parie que c'est de la fantasy ça !! C'est ce côté dérangeant qui change des jeunesses que nous avions.

Accrocdeslivres : Kushiel c'est de la Fantasy, fantasy adulte et de mœurs parce que c'est la politique qui prime, c'est comme le trône de fer à ce que j'ai cru comprendre quoi. Rien à voir avec de a littérature jeunesse

Maimouna W.D. : Je vois c'est vrai que ca c'est très loin de la dystopie!

Accrocdeslivres : rien à voir, ça se passe dans un autre monde, autre temps, autre gens (je veux être D'Angeline !!) et tout n'est qu'affaire politique, religion etc. ♥

Maimouna W.D. : Mdr!! Tu as l'air accro!

Accrocdeslivres : attends de me voir quand je lirai Imriel 3 ^^

Maimouna W.D. : C’est de la fantasy aussi?

Accrocdeslivres : c'est la 3e trilogie de Kushiel

Maimouna W.D. : Ah d'accord!!

Cécile B.S. : Perso, j'aime beaucoup la dystopie ! Y'a plusieurs aspect qui m'intéresse :
D'abord, je déteste lire des romans/film/histoire à la Candy où tout le monde il est beau, il est gentil ! Et l'univers de la dystopie s'y prête largement =) ... ça nous donne place à des héros/héroïnes intéressant qui évolue dans un monde qu'on ne connait pas (et qu'on ne demande qu'à connaitre). Quand l'univers dystopique est bien crée (comme dans Hunger Games ou Delirium) on ne demande qu'une chose : que l'auteur nous donne encore et encore plus d'élément nouveau sur le monde dans lequel les perso évolue ! Ainsi on peut se demander comment nous, si on vivait dans cet univers dystopique, comment nous réagiront parce que justement, comme tu disais c'est proche du réel et on est jamais à l’ abri que ça nous tombe pas dessus un jour !

Accrocdeslivres : intéressant comme réponse :)

Ti Flo : Ce qui est fascinant dans la dystopie c'est d'imaginer un monde futuriste en explorant la réalité telle qu'elle nous apparaît aujourd'hui. Vers quoi notre société va tendre ? Chaque auteur nous apporte sa vision... Ce genre littéraire prend de l'ampleur car nous vivons dans un monde où les libertés fondamentales sont mises à rude épreuve. Nos parents se sont battus pour améliorer la vie de leurs enfants et nous, enfants, nous sommes en train de perdre ces acquis. Tout le monde nous rabâche qu'il n'y a pas de solution et que c'est la fin des haricots :-) La mondialisation a changé notre façon d'appréhender les informations. Tout va toujours plus vite, la crise, les morts, la guerre, des gens qui gagnent des millions en tirant dans des cages :-) alors que d'autres meurent de faim. Le cerveau humain n'est pas fait pour intégrer de telles données. Ce monde est fou et il serait dystopique aux yeux de nos ancêtres !! Si la dystopie fascine, c'est que nous sommes de plus en plus à ressentir ce malaise et avoir l'impression que notre monde peut basculer soudainement vers du Hunger Games ou autre... A la fin d'un livre qui traite de dystopie, si j'ai l'impression que ce futur peut arriver, alors le livre est bon... :-).

Instant-littéraire : Je ne sais pas vraiment ce qui m'attire dans la dystopie, je ne choisis pas un livre en fonction de son genre, mais plutôt pour son résumé. De plus, je n'ai lu que la saga Hunger Games et Divergent dans ce genre, donc je ne peux pas me qualifier d'addict à ce genre littéraire, même si cela ne me dérange pas. Par contre, je pense que peut être certains (je dis bien certains) vont vers ce genre pour faire comme tout le monde. Bon évidement, ils apprécient ce genre littéraire, sinon à quoi bon les lire, mais c'est un effet de mode. Dans 6 mois, si un autre genre se démarque des autres, beaucoup achèteront.

Cam K. : Bon, je viens de voir ce débat ^^ donc, j'y vais... pour moi la dystopie est un genre au même titre que mes fantastique, surnaturels chéri ( les fées, loups garou, vampire, sorcier etc... sont invariables) La dystopie c'est autre chose... ça sort de tout ça. C'est ce qui me plait, un autre monde complétement diffèrent, un univers diffèrent, que l'ont ne connais pas, avec des règles souvent ou autres. Enfin... personnellement, pour moi c'est qu'on ne sait jamais sur quoi on va tomber en dystopie, il y a vraiment de tout. Après je suis addict des livres tout cour, c'est vrai que certaines dystopie, sont géniales, mais comme au même titre que certain Ya, certain roman de vie, et plein d'autre encore... Je me rends compte aussi en lisant les commentaires d'avant, certaines dystopie paraisse presque réel... on se dit que ça pourrait arriver et des fois c'est... attractif comme concept. (bon d’accord j'ai jamais dit que j'avais pas mes périodes ''Dystopie''... aie, je crois que je suis en plein dedans grâce à ce débat !)

Merci beaucoup à tous les participants d'avoir débattu avec moi :D

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet