L'étreinte mortelle de Laurell K. Hamilton (Merry Gentry 6)

Quatrième de couverture

« On pourra le dire, je m'en sors plutôt bien ! Malgré mes origines humaines, ma candidature pour le trône Unseelie est toujours d'actualité. Reste à tomber enceinte. Mes gardes et moi y consacrons nos nuits... quand nous ne sommes pas interrompus bien sûr ! Voilà que mon calendrier nocturne est troublé par une noble de la Cour Seelie. Elle prétend que trois de mes gardes l'auraient violée. Absurde ! Je vais devoir faire preuve d'ingéniosité pour les protéger de la colère de mon oncle, le Roi Taranis, mais aussi pour échapper au sort qu'il me réserve... » 

Mon avis

Après un tome 5 des plus inutiles mais néanmoins nécessaire dans la poursuite de cette série, j’attendais ce tome 6 au tournant parce que bon, fallait quand même relever le niveau et que les choses avancent une bonne fois pour toute dans cette série, trop de choses ont duré (c’est quand même le tome 6 et on ne sait pas combien il y en a !). Bref, après quelques déboires pour trouver ce tome, j’ai enfin réussi à me le procurer. Sachant que ce genre de livre se lit très vite et qu’il me faisait affreusement de l’œil dans ma biblio, je l’ai pris et fini dans la nuit qui a suivi. Ça a été un bon moment de détente sans compter que ce tome relève le niveau du précédent et que là enfin, les choses sérieuses arrivent.

Merry est convoquée une nuit avec quelqu’un de ses gardes en présence de ses avocats parce qu’on accuse trois de ses gardes d’avoir violé une Sidhe de la Cour Seelie. Une bonne partie de la première moitié du livre parle de cette sale affaire des plus étranges puisque les gardes de Merry semblent en plus avoir de bonnes raisons de réfuter cette accusation. Merry va devoir veiller de près à tout ça, mais très rapidement, elle va se rendre compte que son oncle Taranis, dans une rage noire peut être des plus dangereux et ça pourrait très bien retomber sur sa très chère nièce, qui dans un autre temps, chercher toujours à tomber enceinte pour échapper à la mort si jamais son cousin Cel venait à mettre enceinte une de ses gardes avant elle, afin de récupérer le trône de la Cour Unseelie.

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on rentre directement dans le feu de l’action, il n’y a pas de longueur, comme ça peut être le cas parfois (au bout du 6e tome en même temps, faut y aller directement). Merry qui se retrouve entourée de ses gardes, avec ses avocats pour tenter d’élucider cette affaire. Mais tout va tourner rapidement au vinaigre, certaines révélations vont nous être faites, mais ça n’est pas pour ça que tout va se terminer bien. L’intrigue est plutôt bien menée dans l’ensemble. On n’avait pas de bavardages inutiles, il y a pas mal d’action, des révélations. Ça bouge et l’histoire prend un tournant qui va faire avancer (ou pas, ça dépend où on se situe) les choses. Donc ça n’est pas pour me déplaire et vu la fin, là on se dit : « dans quoi elle nous embarque encore ?! ».

Bon vu qu’avec Hamilton, il y a toujours un truc qui ne va pas / dérange ou autre, je dois avouer que certaines « révélations » me font lever les yeux au ciel et grincer des dents parce que là, ça frôle l’absurde (malheureusement il y en a qui y croient et c’est là que ça risque d’être encore pire…, bref.). je dirai simplement que Mme Hamilton arrive toujours à trouver des explications qui sont quelques peu farfelues, mais que tout le monde accepte, même le lecteur, parce que bon… ça peut se tenir si effectivement on prend certaines choses en considération (difficile de ne pas spoiler quand on veut parler d’un truc précis, mais quand on a lu ce livre, on sait forcément de quoi je parle et je pense que tout le monde est du même avis que moi). Mme Hamilton est une pro pour trouver des solutions même quand ça n’est techniquement pas possible ou justifier quelque chose pour que ça l’arrange, ça se voyait déjà chez Anita, ça se poursuit chez Merry. Après, on va dire que c’est la patte de l’auteur, on l’accepte ou pas.

Je dois avouer que maintenant avec elle, je sais à quoi m’en tenir alors mon jugement peut paraître par certains aspects faussés, parce que comparé à certaines séries, ça vaut moins. Mais, je dois avouer que je suis quand même contente de retrouver cet univers, de voir ses personnages agir, réfléchir, etc. C’est quand même addictif, malgré tout le mal que je peux en penser parfois (idem chez Anita, je dirai même que c’est pire).

L’univers est toujours aussi intéressant, on voit davantage la magie Sidhe à l’œuvre, la politique, toujours autant en avant (faut dire que c’est souvent au cœur avec ces créatures et dans cette série, c’est tout l’intérêt), sans compter cette course contre la montre pour tomber enceinte, il en va de sa vie. Certaines personnages se dévoilent, on en apprend davantage sur Frost, ce qui n’est pas pour me déplaire. Même s’il est lunatique et chiant par moment (oui faut le dire, il est casse pied) eh bien je l’aime bien. C’est mon chouchou lui, depuis que je l’ai rencontré, bien au-dessus de Doyle, même s’il est important lui aussi (Doyle qui prend une place des plus royales aussi dans ce livre, simple expression, aucun spoiler dans ce que je viens de dire, juste qu’il est bien mis en avant).

Voilà, je ne vais pas m’éterniser plus longuement pour cette critique. Ce livre est meilleur que le précédent (dur de faire pire quand même là), il y a pas mal d’action, une bonne avancée au niveau de l’intrigue, une fin qui nous maintient dans un suspense, et un gros problème sur les bras, donc il n’y a plus qu’à se plonger dans le tome 7 pour voir à quoi s’en tenir. Ah ! L’autre chose importante est qu’il y a beaucoup moins de scène de sexe, ce qui fait grandement plaisir, surtout après un tome 5 ou presque la moitié du livre ne laissait place qu’à ça (et même pas genre parce qu’elle a plusieurs relations, non une seule et très bien détaillé, dont on pourrait parfaitement se passer). Donc c’est une bonne chose, on revient un peu sur les 1er tomes, vers une intrigue qui ne tourne pas qu’autour de ça, ce qui est assez plaisant à la lecture.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

In My Mailbox (306)