Les tribulations amoureuses de Poséïdôn de Louise Roullier

Quatrième de couverture

Aimer est fort simple pour un dieu de l'Olympe, dans un monde qui se plie au moindre de ses désirs. Poseïdôn, le fringant Seigneur des mers, ne compte d'ailleurs plus ses amantes. Il les séduit toutes, surtout les femmes de la lignée d'Éolos. Et à tous ceux qui voudraient avoir autant de succès, il dispense généreusement ses divins conseils. Grâce à ses récits, apprenez à rivaliser avec des dieux-fleuves, à métamorphoser des ex en péril ou à ne pas engendrer d'enfants de seize mètres !

Aimer est dangereux pour une femme de Grèce, dans un monde où seule compte la volonté des hommes. Et le puissant Éolos, roi de Thessalie, veut garder chastes ses nombreuses filles : il souhaite conclure, en les mariant, de nobles alliances. Mais peut-il empêcher la princesse Mélanippé de s'enflammer pour un inconnu ? Peut-il réprimer la passion interdite qui ronge Canacé ? Le désir va pousser les deux jeunes femmes à transgresser l'ordre établi, au risque d'encourir la vengeance des hommes et la punition du ciel.

Avec un humour décalé et corrosif, Louise Roullier (alias Tlina pour les blogueurs) dépoussière quelques légendes grecques méconnues. Le divin Poseïdôn remet les clepsydres à l'heure et défend sa réputation de séducteur, tandis que les pauvres mortelles en subissent les tragiques conséquences.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier Les éditions Netscripteurs et plus particulièrement Isabelle (forcément), merci à toi et à ta confiance en moi pour m'avoir permis de lire ce livre qui est tout simplement génial. J'ai vraiment adoré, je me suis éclatée à le lire et ne pensais pas que j'allais autant l'aimer.

Le livre se compose en deux parties : Conseils de drague du dieu Poséïdôn et La tour sombre.

La première partie Conseils de drague du dieu Poséïdôn, comme le titre l'indique sont des conseils  prodigués par le dieu lui-même, et cela grâce à des exemples précis de ses propres conquêtes. Et l'avantage c'est qu'on est plongé dans des histoires mythologiques souvent méconnues (pour ma part, je ne les connaissais pas du tout, et en plus, ce n'est pas souvent que l'on parle de Poséïdôn, mais davantage de Zeus...). J'ai donc pris plaisir à les découvrir, et ce de manière assez particulière, mais je reviendrais dessus. Je dois avouer que... je ne suis pas certaine que ce soit très judicieux de toujours suivre ses conseils, ça laisse quelque peu à désirer quand on voit ce que ça lui a apporté.

J'aime beaucoup l'écriture de Louise Roullier qui est très fluide, et agréable à lire et sa façon de raconter ces histoires via le dieu Poséïdôn est vraiment extra. Le ton est léger et désinvolte. ça donne une bouffée d'air frais lors de la lecture, alors que ça aurait pu être très sérieux. Après tout, les livres traitant de la mythologie sont souvent les textes antiques, ou bien des spécialistes, etc. et du coup le ton est celui d'un professeur et d'éducation, pas dans le but de nous délivrer une histoire comme ici. Donc j'ai trouvé ça vraiment intéressant et mine de rien, on revoit les classiques, l'auteur Louise Roullier ne les a pas inventés, comme on peut le voir à la fin du livre, il y a toute les références bibliographiques où elle a été prendre ses informations (ou aiguiser ses connaissances). Mais avec cette manière de faire, ça permet de mieux visualiser et comprendre des mythes antiques, et de les retenir (j'ai un ami qui faisait ça, il le racontait un peu de la même manière, et du coup on retient trois fois plus que si on lisait un cours de mythologie !). Les exemples / explications parfois anachroniques ce qui fait sourire, mais au moins on comprend bien et ça nous permet de nous remettre dans un contexte plus récent, même si c'est un dieu grec faisant partie de l'antiquité qui nous en parle et qu'il y a peu de chance de reproduire tout à fait ses conseils de drague (difficile de se métamorphoser par exemple).

J'adore aussi les notes bas de pages qui sont des explications / commentaires sur ce que Poséïdôn nous raconte. C'est assez drôle à lire parce que le ton est vraiment léger et désinvolte, comme dans le reste du texte, mais mine de rien, ça apporte pas mal d'éléments si on n'est pas très calé mythologie ou que l'on ne s'en souvienne plus, etc. Ce n'est que la 2e fois que je vois que le narrateur se permet d'utiliser des notes bas de pages pour ajouter des précisions sur sa propre histoire (la première fois où j'ai rencontré ça, c'était dans la trilogie Bartiméus de Jonathan Stroud, où Bartiméus usait des notes bas de pages de la même manière) et c'est assez drôle comme procédé.

Quant à la deuxième partie : La tour sombre reprend un mythe, mais je vous laisse découvrir ça (et la quatrième de couverture, partie 2 en dévoile suffisamment). L'écriture / narration est plus sobre, dans le sens où l'on ne retrouve pas le côté décalé et léger de la première partie, c'est une narration plus traditionnelle. Mais ça n'empêche pas que ça se lit très bien et que c'est très agréable, juste différent. Le changement ne choque pas et c'est assez sympa de changer de registre. Mais ce mythe est en lien étroit avec les mythes que l'on a pu voir grâce à Poséïdôn en racontant quelques unes de ses histoires amoureuses. Ça permet de re-situer un peu les faits et c'est intéressant de voir un peu "l'envers" du décor d'une certaine manière. J'ai vraiment apprécié cette deuxième partie, même si elle est bien différente de la première (j'aime bien les mythes, c'est assez sympa, après il faut voir comment c'est raconté).

En bref, c'est un très bon livre qui peut s'approcher d'une certaine manière d'un recueil de nouvelles et dans un même temps, ça s'y éloigne pas mal. C'est un concept assez intéressant et la reprise des mythes est une très bonne idée et on voit que l'auteur maîtrise son sujet. On sent que le texte est travaillé et maîtrisé, l'écriture est mature et agréable à lire. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre et selon les parties, on n'a pas le même ressenti, ce que j'ai particulièrement apprécié. Je dois avouer que j'ai préféré la première partie, mais la deuxième était aussi extra. En bref, j'ai adoré, je ne peux que conseiller ce livre à tout ceux qui aiment la mythologie antique et à ceux qui aimeraient les connaître d'une manière différente.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate