Prélude de Marie-Alix Thomelin (Elégie pour un ange 1)

Attention gros spoiler !

Quatrième de couverture

Un démon tentateur.
Un ange gardien.
Si l'amour et la magie s'en mêlent, lequel des deux sera le plus dangereux ?
Marion est une jeune violoncelliste de 15 ans qui vient de réussir le concours d'entrée de l'Ecole Supérieure de Musique de Paris. Mais la jeune fille doute d'elle, de son envie de devenir musicienne professionnelle ainsi que de son talent. Elle vit seule avec sa mère, une concertiste réputée qui exige que sa fille suive la même voie qu'elle.
Le jour de la rentrée, Marion fait la connaissance de deux musiciens surdoués qui ne la laissent pas indifférente. Mais ces deux jeunes hommes séduisants sont aussi très différents l'un de l'autre. Le premier, Gabriel, est étrangement proche et pourtant insaisissable. L'autre, Sam, lui propose un pacte dangereux où elle serait enfin affranchie de tous ses doutes.
Marion va partir en quête de la vérité, sur elle-même et sur ceux qui l'entourent, et aller au devant de bien des dangers. Au moment fatidique, fera-t-elle le bon choix ?
Prélude est le premier mouvement du dyptique Elégie pour un Ange. Un roman en plein cœur du quartier latin qui vous emportera vers une fantastique histoire d'amour et de mystère au son du violoncelle de Marion. Envoûtant et fascinant.


Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier Marie-Alix Thomelin de m'avoir permis de lire son livre (et d'avoir eu confiance en moi au passage) pour le chroniquer, ainsi qu'aux éditions Midgard.

Depuis que j'ai découvert par hasard ce livre (un mystérieux lien m'a permis de découvrir le site de l'auteur et son œuvre à paraître) j'avoue que j'étais assez impatiente de le lire, et quoi qu'il en soit, il était clair que j'allais me le procurer. J'ai eu la chance de le recevoir et en plus à une petite dédicace le même jour (un coup de chance là !). J'ai malheureusement tardé à le lire, non pas parce que je n'en avais pas envie, non, depuis le départ cette histoire m'intéressait et m'avait l'air prometteuse, mais parce que j'avais plein d'autres choses à lire avant. Mais une fois que j'ai pu m'y plonger... tout s'est enchaîné très rapidement et le livre a été lu en une journée (avec beaucoup d'espacement pour le savourer un peu plus longtemps). Autrement dit, j'ai vraiment adoré ce livre et maintenant Marie-Alix, je te déteste pour avoir fait une telle fin et de ne pas avoir la suite sous la main !

Ne lisez surtout pas la 4e de couverture parce qu’elle en dit vraiment trop sur l’intrigue et c’est dommage parce que ce livre mérite vraiment d’être découvert. Marion est une jeune adolescente de 15 ans qui va rentrer à l'Ecole Supérieure de Musique de Paris. C’est un grand privilège d’avoir pu y entrer, mais aussi une nécessité quand on sait que sa mère est une grande virtuose de la musique, qui fait tout pour pousser sa fille à devenir une grande violoncelliste. Marion doit donc se retrouver à la hauteur et s’améliorer encore et toujours. Dès les premiers jours de cours, elle fait la rencontre de Gabriel, puis de Sam, deux excellents musiciens très différents l’un de l’autre (un pianiste et un violoncelliste) qui vont troubler sa vie. Tiraillée entre deux garçons, quelle vie va-t-elle choisir ?

C’est assez difficile de parler de cette histoire sans spoiler (d’où le souci à la 4e de couverture) puisque l’essentiel de l’intrigue se déroule à la toute fin et que l’intégralité du livre, est une sorte de quête. Donc si on évoque quelque chose, ça peut spoiler et ça n’a aucun intérêt parce que cette histoire mérite d’être découverte. Mais Marion se cherche, comme toute adolescente, sauf que nous, on va vite comprendre que quelque soit la voie qu’elle choisit, il y aura forcément des conséquences (après tout, c’est un livre fantastique !).

L’histoire est touchante et belle, bien que dur parfois, qui nous montre que dans la vie tout n’est question de choix (étrangement ça me fait penser à Wicked Lovely – Ne jamais tomber amoureuse de Melissa Marr, où cette notion est assez importante). L’intrigue peut être longue, dans le sens où il y a des éléments que l’on sait assez tôt dans le texte mais que Marion ne va découvrir que sur la toute fin, ou presque. Mais si on se met à sa place, il est évident qu’elle ne peut pas comprendre ce qui se passe et qui sont vraiment les deux garçons pour lesquels elle éprouve des sentiments (totalement différents d’ailleurs, les deux ne lui apportent pas la même chose et c’est une lutte perpétuelle). Sauf que c’est fait de telle manière que ça n’est pas trop long ou ennuyeux, bien au contraire. On est happé dans cette histoire, qui va se révéler de plus en plus complexe. Je me suis vraiment attachée à l’univers et j’avais toujours envie d’en découvrir plus. Tout découle de source et c’est plutôt bien fait, même si j’avoue que je pensais qu’on apprendrait beaucoup plus tôt la vraie nature de nos protagonistes (à travers les yeux de Marion, parce que nous on le sait déjà) et que l’action allait venir plus tôt. Mais l’auteur a choisi de faire durer le suspense et ne nous le révéler qu’à la fin et de mettre le plus gros de l’action sur la fin. J’avoue que ça ne m’a pas tellement dérangé, parce que ça a un sens et qu’il est nécessaire de voir aussi tout ce qui est raconté (et c’est un diptyque, donc on en saura plus dans la suite !).

On se laisse bercer par cette histoire et il est difficile je pense de ne pas y adhérer quand on aime les belles histoires d’amour (compliquée, évidemment, sinon ça ne serait pas drôle). Et si je parle de « berceuse », d’un côté, ça n’est pas pour rien puisque la musique est au centre de cette histoire (je pense que vous l’avez vite remarqué). L’auteur arrive bien à nous emporter dans cet univers et à mettre les mots pour nous permettre de l’entendre (ça donne envie d’entendre les morceaux de classique que Marion doit jouer pour savoir ce que ça donne). Ce livre est avant tout une romance, mais qui va être bien compliquée et frustrante, mais c’est ce qui donne de la force à cette histoire aussi. Il y a cette aspect là qui prend pas mal de place dans l’intrigue, mais il y a évidemment autre chose, mais là, si j’aborde le sujet, je spoile, donc je vais m’abstenir, mais ça en vaut vraiment la peine. L’auteur sait attiser notre curiosité et nous donner envie de continuer.

Quant aux personnages, c’est assez éclectique, j’ai beaucoup aimé. Ils sont bien travaillés et même ceux que l’on ne voit pas beaucoup comme Félicité, son amie, on s’y attache. Les deux garçons sont très différents et attachants à leur manière (bon j’avoue que je me suis prise énormément d’affection pour Gabriel, quant à Sam… non, c’est un autre souci… On voit clair dans son jeu, et les petits passages où l’on « voit » ses pensées, nous aide à cerner rapidement le personnage). Quant à la mère, j’avoue que j’ai eu des envies de meurtre. Elle est vraiment détestable (et bizarrement elle me fait penser à quelqu’un…) et elle brille par son absence, mais le peu de fois où on la voit, m’a suffit à lui donner des claques.

Quant à Marion, notre héroïne, c’est un personnage intéressant et complexe, tiraillée entre ses désirs et ses devoirs. Elle veut à la fois faire plaisir à sa mère et être à la hauteur de ses attentes, du coup elle est sans cesse sous pressions (et là, on le ressent bien) et de l’autre, elle aime tellement la musique que c’est une nécessité pour elle que de réussir. Sauf qu’avec tout ce qu’elle subit, elle ne sait plus à quel saint se vouer et ce qu’elle doit faire. Elle se retrouve perdue et désorientée, sans compter les secrets qui l’entourent.

J’ai été assez surprise par l’âge de Marion (15 ans pour rappel) puisque lorsqu’on lit ce texte, il s’en dégage une certaine maturité et j’ai trouvé que ça faisait un petit décalage mais il est vrai que lorsqu’on voit cette histoire, la vie de Marion et son caractère, quelque part, ça semble normal qu’elle soit ainsi, qu’elle soit plus mature et cela se ressent dans l’écriture de l’auteur. En tout cas, au premier abord ça m’avait surprise parce que lorsque j’ai su son âge, je l’imaginais un peu plus âgée, (18/19 ans plutôt que 15/16 ans).

Voilà, je vais m’arrêter là parce que sinon je risque de spoiler sans m’en rendre compte et comme sur les livres que j’ai aimé, je peux en parler pendant des heures. En bref, ça a été une très belle découverte, l’intrigue tient bien la route, bien que certains éléments prennent tout le temps sur l’intégralité du livre, ça ne m’a pas empêché de l’apprécier. L’univers est très sympathique et bien développé, les personnages sont éclectiques et souvent très attachants (Gabriel <3 – ouais, en mode midinette pendant quelques instants) et j’ai bien hâte de découvrir la fin de toute cette histoire qui promet d’être très intéressantes parce que l’auteur nous donne pas mal de piste et d’éléments pour créer quelque chose de vraiment génial. Alors j’attends ça de pied ferme !

Commentaires

  1. Le résumé en dit trop c'est clair et du coup je m'attendais à un contenu fantastique plus développé. J'ai un peu moins aimé que toi mais je suis très curieuse de découvrir la suite c ar l'univers reste attractif.
    J'ai eu du mal quand l'héroïne était perdu dans ses pensées, ça arrivait trop souvent et j'ai trouvé les deux garçons pas assez sur le devant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi j'aime bien quand elle est dans ses pensées justement et pour les deux gars j'ai trouvé ça pas mal. elle se pose des questions etc. sans pour autant passer tout son temps à ne penser qu'à eux. j'ai trouvé ça plutôt bien en fait :D

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]