La Dryade de Corinne Guitteaud

Quatrième de couverture

La Dryade : Sur les routes de Bretagne, un chauffeur fait une étrange rencontre.

Agathe : Joren et sa fille Agathe tombent sous le charme d'une belle inconnue. Mais quel secret cache-t-elle et quel terrible prix pourrait réclamer son amour ?

Fils des Brumes : Venez découvrir l'univers du Prince des Brumes à travers histoire relatant la première rencontre entre Lyett, l'enfant-shaman, et la déesse Varousha.

Supermarket : Parfois, en allant faire ses courses, on peut voir son destin basculer.

Perséphone : Perséphone, jeune fille effacée, rencontre Hadès, dieu des enfers. Qu'acceptera-t-elle de sacrifier pour vivre à ses côtés ?

121 minutes : Un jeune libraire reçoit un étrange objet qui lui confère un pouvoir presque sans limite. Mais tout ceci pourrait bien conduire à la destruction de l'humanité.

Si c'est un ange: Qui sont les Sîmorghs et quel lien les unit au site de Troie et au trésor de Priam ?

Jaen et Thellion : Découvrez ce texte inédit d'Anthony Boulanger (prix Merlin 2010) qui vous fera entrer dans l'univers des Golems.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Voy'el de m'avoir permis de lire ce recueil de nouvelles qui est tout simplement magnifique. Je ne connaissais pas du tous les écrits de l’auteur, mais je peux dors et déjà dire, qu’à l’avenir je vais m’y pencher parce que ça m’a bien donné envie (notamment la nouvelle Fils des Brumes).

A la base, je voulais faire un avis sur chaque nouvelle, parce que c’est toujours plus sympathique de voir celles qui ont le plus plu et pourquoi. J’aurai pu le faire, mais après avoir terminé ce livre, je me suis rendue compte qu’il aurait été très difficile de le faire sans me répéter à chaque fois, parce que j’ai adoré toutes les nouvelles que j’ai lu, et mon avis ira toujours dans le même sens ou presque. Alors plutôt que de me répéter, je vais donner mon avis de manière globale, sauf pour la dernière, que je traiterai à part puisqu’elle n’est pas écrite par l’auteur de ce recueil. Je ne ferai pas de résumer pour chaque nouvelle, parce que d'une part elles sont très courtes (sauf la dernière de l’auteur qui prend un peu plus de pages) donc je risquerai de trop en dire, sans compter que la 4e de couverture les explique suffisamment et je risquerai de paraphraser, donc ça ne servirait donc à rien.

Avant de parler du recueil même, je tiens à souligner la qualité du livre ainsi que sa merveilleuse couverture. L’image ci-dessus ne lui rend pas totalement hommage, elle est beaucoup plus vive et lumineuse, alors que l’image donne quelque chose de plus terne. Ça donne dors et déjà un ton à ce recueil et je trouve que ça rend parfaitement hommage à l’intérieur du livre, le contenu est aussi beau que le contenant.

Avant de commencer une nouvelle, un petit paragraphe la précède, expliquant comment l'histoire est venue à l'auteur, les circonstances de son écriture, etc. J'ai trouvé ça très sympa comme principe et ça permet de nous introduire d'une manière ou d'une autre dans son monde. (Et j’avoue que je suis très curieuse de savoir quelle œuvre de Cris Ortega a pu donner l’idée d’une des nouvelles, aimant beaucoup cette illustratrice, ça serait intéressant de le savoir).

Bien souvent dans les recueils, on peut rassembler les nouvelles sur un même thème ou genre. Ici, ça devient très vite compliqué de vraiment le définir, hormis que ça fasse partie de l’imaginaire. En effet, l’auteur nous plonge dans des univers très différents si bien qu’on commence une histoire qui se déroule à notre époque, la suivante, dans un autre temps indéfini, mais qui n’est pas le nôtre, avant de partir dans un monde totalement imaginaire où la magie prend place, avant de revenir sur notre monde, mais où les légendes et les mythes perturbent tout. On pourrait même à certains moments évoquer le thriller avant de retomber sur du fantastique. Autant de genre, d’écriture de style différent qui permettent de rythmer ce recueil et de ne jamais s’ennuyer.

J’ai été plongée très rapidement dans chacun de ses univers et je regrette de ne pas avoir pu poursuivre ce monde plus longtemps parce qu’ils sont tous intéressants et magique à leur manière. Certaines nouvelles sont plus « dures », plus « noires » que d’autres, mais elles ont toute un côté touchant malgré tout. Certaines sont plus « douces » et plus émouvantes. Autant de sentiments et sensations différentes pour refléter à chaque fois les histoires et univers qu’elle crée.

Ça serait mentir de dire que je n’ai pas de nouvelles préférées (La Dryade par exemple m’a énormément plu, et c’est la première. Très bon choix d’avoir commencé par celle-là en tout cas) mais franchement, elles se valent toutes dans leur genre et il est assez difficile quand même de dire qu’une est meilleure qu’une autre parce que ça n’est pas vraie. Autant, si dans un même thème, genre… il est plus aisé de définir la meilleure, ici, c’est tellement éclectique que j’avoue avoir un faible pour toute. Elles ont chacune leur particularité. Mais ce qu’ont peut dire c’est qu’à chaque fois on plonge directement dans le vif du sujet. L’auteur sait où elle va et nous y emmène directement.

L'écriture de l'auteur est très agréable et poétique d'une certaine manière. C'est très délicat et frais comme manière de raconter, bien qu’elle sache se montrer plus « dure » lorsque c’est nécessaire (et là je pense notamment à la nouvelle 121 minutes qui m’a vraiment surprise, je ne m’attendais pas du tout à ce type d’histoire et encore moins à cette fin). Les histoires sont bien menées et parfois on ne sait pas trop où l’on va, mais on se laisse emporter et surprendre.

Quant à la dernière nouvelle : Jaen et Thellion d'Anthony Boulanger, je trouve qu’il a parfaitement sa place dans ce recueil. L’écriture est tout aussi agréable à lire (et on sent un peu le changement d’écriture). Quant à l’histoire, elle est vraiment bien trouvée et je ne m’attendais pas du tout à ça à la fin. Ça donne en tout cas envie d’en découvrir plus, (autant sur la nouvelle, que ses écrits finalement). Je l’ai beaucoup apprécié et ça termine bien ce recueil (tout comme Si c'est un ange termine bien celui de Corinne Guitteaud).

Voilà, je ne vais pas m’attarder plus longtemps sur ce recueil que j’ai vraiment apprécié. Les histoires sont extras et originales. J’ai pris beaucoup de plaisir à les lire. Je me suis laisser emporter, j’ai voyagé pendant quelques instants donc c’est tout ce qui compte. Un recueil que je recommande chaudement !

Commentaires

  1. J'adore la couverture ! Je note le titre du coup ^^ !

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben, ça me rassure énormément cet avis super positif !!! J'ai encore plus envie de l'avoir maintenant =) Je pense le commander mercredi =)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]