Coup de pub de Pieter Aspe (Une enquête du commissaire Van In 10)

Quatrième de couverture

Mariage en grande pompe au château de Torens. Pas de chance, le marié, Thierry Steen, publicitaire connu et héritier d'un empire industriel, est assassiné avant la fin de la noce. Van In et Hannelore, qui faisaient partie des invités, se lancent sur les traces du meurtrier. Le mobile du crime serait-il, une fois de plus, l'argent ? Ils ne tardent pas à apprendre que l'agence de pub de Steen était menacée d'une OPA par un concurrent, dont l'un des salariés se suicide quelques jours plus tard. Et pour compliquer le tout, on retrouve dans les toilettes les empreintes d'un tueur à gages mais aussi celles du procureur. L'enquête piétine et Van In, dont les méthodes sont toujours aussi peu orthodoxes, ne se méfie pas assez des femmes.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Albin Michel de m’avoir permis de lire ce livre et poursuivre les aventures du commissaire Van In.

Sachant que ce 10e tome allait sortir, je me suis empressée de lire les 8 premiers tomes (ayant commencé par le tome 9 ne sachant pas qu’il s’agissait d’une série, ou du moins pas aussi longue). Etant parvenue à mes fins, j’ai fini par dévorer ce 10e tome. Oui, je peux vraiment le dire à ce stade, je suis totalement fan des enquêtes du commissaire Van In. Les histoires sont toutes aussi bien les unes que les autres, les personnages évoluent vraiment et c’est un réel plaisir de les retrouver à chaque fois.

Faire un résumé de l’histoire semble quelque peu superflu étant donné que la 4e de couverture est suffisamment éloquente. Je parlerai donc directement de l’intrigue que j’ai trouvée vraiment bien. On part d’un « petit évènement » qui à mesure va prendre de l’ampleur et là, comme dans les autres tomes, « petit évènement » se trouve être un meurtre, mais pas de celui de n’importe qui, non, d’un futur marié, possédant une agence de pub… ça risque de faire grand bruit. Encore une fois, le couple Van In / Hannelore va se retrouver impliqué directement dans une affaire de meurtre, puisqu’ils étaient là, à la réception du mariage. Cette enquête va se révéler bien plus compliquée que prévu (comme d’habitude pour notre plus grand plaisir) et j’avoue que je ne m’attendais pas à ce qu’elle prenne un tel tournant.

C’était assez surprenant et même si on connaît en général d’avance tous les protagonistes et donc le meurtrier, eh bien on arrive à se faire avoir. Ou bien, si l’on sait d’avance qui c’est, on n’a pas tous les éléments en main pour savoir quel est le vrai mobile (ce qui est aussi l’intérêt d’un polar, c’est de savoir pourquoi) et là, l’auteur sait faire traîner les choses, en mettant toujours des embuches pour qu’on ne le sache pas de suite. De tous les livres que j’ai pu lire jusque là, je trouve que c’est le tome le plus surprenant et où la situation semble vraiment très critique. Il n’y a pas à dire, l’auteur sait y faire, même si parfois ça peut reprendre un peu le même schéma, je ne m’en lasse pas et j’aime beaucoup suivre les aventures de ce commissaire des plus attachants.

Etant donné qu’on a une narration à la 3e personne et que l’on ne se concentre pas uniquement sur Van In, mais sur un ensemble de personnages, on a ainsi une vision beaucoup plus grande de l’histoire et on comprend aussi certaines choses avant Van In et son équipe, mais ça n’empêche pas d’apprécier l’histoire parce que l’auteur fait des revirements de situation ou complique un peu plus la donne sur la fin de sorte que tout soit bouleversé. Et ça n’est toujours qu’à l’extrême fin que tout s’éclaire. Mais comme c’est le cas pour certains tomes de la série, certaines choses ne semblent pas tout à fait résolues. Je trouve ça pas mal, ça permet d’un côté de laisser des pistes et aux lecteurs de se faire sa propre idée. Sans compter que ça peut permettre de laisser place à des intrigues plus tard (il y a sans cesse des références sur les autres affaires, donc c’est pour ça que c’est mieux de les lire dans l’ordre).

Quant aux personnages, c’est toujours un vrai plaisir de les retrouver. Van In est vraiment un personnage haut en couleur, il a ses défauts (mais qui n’en a pas ?) mais on s’attache quand même à lui et pour le coup c’est un gars intègre qui fait son travail et il le fait bien, même si parfois il ne respecte pas les règles. Mais sa femme est là pour le rappeler de temps en temps à l’ordre… ou pas. ce que j’aime beaucoup dans cette série, ce sont les relations entre les personnages. Je trouve ça vraiment extra parce qu’on voit une vraie évolution tout au long des livres.

Le couple Van In / Hannelore est vraiment touchant et on voit qu’il s’aime ça fait plaisir à voir, mais ça n’est pas pour ça que tout va bien, il y a parfois des coups durs, mais ils surmontent tout ça ensemble. Mais c’est sans compter Versavel qui est l’ami fidèle au poste lorsqu’on a besoin de lui et le trio formé est très sympa. Mais il y a également la petite équipe de Van In, avec notamment Carine… (Il y en a qui mérite des claques) et sans compter le procureur Beekman qui est là depuis le début et qui a aussi son importance dans l’affaire (notamment celle-ci). C’est un ensemble de personnages qu’on apprend à connaitre et qui arrivent toujours à nous surprendre et à nous faire vivre différentes choses. On en apprend un peu plus sur eux à chaque fois et c’est bien sympa (pour ça que j’adore les séries ça permet de mieux approfondir les personnages et de nous faire découvrir toujours un peu plus).

En bref, une fois de plus j’ai été conquise par cette série. Je trouve les tomes de plus en plus intéressants. Les enquêtes sont bien faites, les personnages attachants avec une vraie évolution, pour notre plus grand plaisir et j’avoue que j’ai hâte d’avoir le prochain pour savoir ce qui va se passer (et si UNE chose va se passer). En tout cas, si vous aimez les polars, celle des Enquêtes du commissaire Van In est à suivre de près.

Commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout cette série ! Elle a l'air d'être plutôt sympathique ! En plus, je ne lis pas beaucoup de polars même si ce genre ne me déplaît pas !
    J'aime bien la couverture de ce tome ci (même si je n'aurais pas choisi jaune...) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah je l'ai découverte par hasard via des service de presse (et j'avais lu le tome 9) du coup je me suis fait récemment les 8 manquants et j'adore, c'est vraiment extra. ça paye pas de mine mais c'est bien sympa, j'ai beaucoup.

      tous les livres de cette édition (albin michel) sont en jaune et noir à chaque fois, après ils existent en format poche chez le livre de poche et là les couvertures sont totalement différentes

      c'est une bonne série de polar je trouve, j'aime bien en tout cas

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé