Opération 2 : Krach ultime de Bertrand Puard (Les Effacés 2)

Quatrième de couverture

Quelques jours après la première mission des Effacés dans les laboratoires ProCure, au moment où leur mentor s’apprête à divulguer à la presse la vérité sur le virus, un bien étrange incident survient à l’Elysée. Le Président de la République, Étienne Hennebeau, y donne une conférence de presse pour livrer sa propre version des faits, quand un doigt humain coupé est trouvé dans une poubelle par un employé. Un journaliste s'empare aussitôt du scoop. La nouvelle a à peine le temps d’être évoquée dans quelques articles que, dès le lendemain, on n’en trouve plus aucune mention nulle part. Il n’en faut pas davantage pour éveiller la curiosité des Effacés et de leur mentor. À qui appartenait ce doigt ? Comment s’est-il retrouvé à l’Élysée ? Bientôt, d’autres incidents isolés, sans liens apparents, se multiplient partout en France… Les Effacés doivent agir vite.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Hachette de m'avoir permis de continuer cette série. Je dois avouer que le 2e tome est bien meilleur que le 1er, tant niveau histoire qu'actions et révélations.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire puisque la 4e de couverture (ci-dessus) le fait suffisamment bien pour ne pas en rajouter une couche, d’autant que l’action annoncée arrive vraiment dès les premières pages, dont ça ne traîne pas, tout s’enchaîne très vite, si bien qu’on est embarqué dans une spirale infernale (si on dire ça ainsi) et qu’on n’en ressort qu’à la fin (et il faut voir dans quel état, vu la manière dont on est malmené ^^).

L’intrigue était très bien trouvée et bien menée. On découvre dans un premier temps un doigt dans une poubelle près de l’Elysée, peu de temps avant on voit ce jeune lycée a qui l’on prend un doigt, peu de temps après, il s’agit d’une jeune femme. Une drôle d’affaire que Nicolas Mandragore n’a pas pu laisser échapper car cela lui semble étrange et au fur et à mesure de l’enquête, on découvre les liens, les raisons et j’ai vraiment adoré la manière dont ça a été fait. On ne s'ennuie pas un seul instant, il se passe tellement de choses qu’on ne sait plus où donner de la tête. On va de découverte en découverte, avec son lot de surprises et de révélations, pour notre plus grand plaisir.

De plus, le fait d’avoir plusieurs points de vue à chaque fois (c’est pratique la narration à la 3e personne) nous permet d’en savoir plus sur chaque groupe et de mieux faire imbriquer les pièces du puzzle…  L'auteur nous mène en bateau comme pas possible si bien que pendant tout le livre j'ai essayé de trouver tous les chaînons manquants pour comprendre qui était impliqué dans cette histoire et je dois avouer que je me suis bien fait avoir. Je n'aurai jamais imaginé tout ça. L'histoire semble parfois renfermer deux enquêtes en une, et pourtant, tout finit par s'emboîter d'une manière ou d'une autre et c'est ça qui est vraiment très fort et l'auteur mène la danse, c'est indéniable.

Après c’est un livre de jeunesse, donc il est vrai que parfois, il y a toujours comme par hasard, un élément (quelqu'en soit la nature) qui vient "aider" nos jeunes amis dans leur démarche. Ça peut paraître gros et trop simple, mais bon, on s'en accommode et pour le coup, on n'y prête pas forcément attention parce que l'histoire est telle que ça passe bien et qu'il y a tellement de choses à voir, à retenir et à comprendre qu'on passe au-dessus de tout ça.

J'aime beaucoup les personnages, tout d'abord les effacés qui ne sont que des adolescents et pourtant ils font preuve de courage, de maturité face aux évènements et on a l'impression d'avoir affaire à des adultes, mais il y a toujours une scène, une réflexion, un moment où l'on revient à la réalité et où l'aspect adolescent revient à la charge, sans compter que c'est un livre jeunesse, qui implique souvent quelques "facilités", comme je le disais, mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça.

Quant à Mandragore, il commence à m’énerver, je n’arrive pas à savoir à quoi il joue et dans ce livre là… C’est tellement frustrant d’avoir des informations au compte goutte à son sujet. C’est l’un des personnages les plus importants, et on a quelques révélations dans ce livre et de ne pas avoir la suite pour en savoir plus, c’est très énervant. J’ai vraiment envie d’en savoir plus sur ce médecin, parce que dès le départ j’ai bien vu qu’il n’était pas tout à fait honnête, etc. Il cache trop de trucs… Affaire à suivre…

En bref, c’est un très bon livre, avec une intrigue qui tient bien la route, qui est bien faite, même si parfois il y a des solutions de facilité, mais que l’on peut aisément pardonner. Les personnages sont attachants et éclectiques, l’action est présente dès le départ et ça ne s’arrête jamais, il y a pas mal de surprises et de révélations, et avec une telle fin, je n’ose pas imaginer le prochain volume. Une série à suivre de près !

Commentaires

  1. Il ne me tentait pas plus que ça mais ton avis est assez tentant. C'est bien quand une série s'améliore au fil des tomes ^^ On ne sait jamais trop à quoi s'attendre au prochain opus...

    RépondreSupprimer
  2. des lectures que j'aime !!!!!!!!!!!!!!!!!! les Bottero depuis longtemps et les deux tomes des Effacés très récemment et j'attends le mois d'octobre avec une certaine impatience pour poursuivre les aventures de nos effacés. passionnant.

    bonne lecture ................

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé