Les contes de la lune d'Elisabeth Delaigle

Quatrième de couverture

Vue de la terre, la lune, par sa rondeur et sa bonhomie incite à toutes les rêveries… Inaccessible et pourtant si proche, elle peuple l’imaginaire des hommes pressés de la conquérir, et enflamme le monde depuis la nuit des temps avec son lot de légendes et de mystères.
Dans Les contes de la lune, les enfants sont transportés dans des univers très différents, au gré de récits qui ont tous la lune comme déclencheur de situations insolites : que ses rayons éclairent l’aigle blessé, la princesse désespérée, les souris affamées, le boxeur conquérant, le vieux chat jaloux, l’ourson espiègle ou les deux enfants perdus en forêt, elle les pousse à faire de petites bêtises ou de grandes choses !

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier Elisabeth Delaigle de m'avoir permis de lire son livre.

A la base, je voulais faire un petit résumé de chaque conte et donner mon avis dessus. Mais à la fin de ma lecture, je me suis rendue compte que j’allais me répéter la plupart du temps en donnant mon avis. Du coup je vais parler de ce livre dans son ensemble, ça sera beaucoup plus intéressant je pense. D’autant que la 4e de couverture ci-dessus explique un petit peu de quoi parle chaque nouvelle en présentant les divers personnages. Ma chronique ne sera pas très longue, mais ça ne m’aura pas empêché de bien apprécier ce livre, bien au contraire.

C’est un livre pour enfant, donc déjà ça n’est pas très long à lire (il ne fait que 93 pages). L’écriture est agréable à lire et fluide, le ton est simple et adapté pour un public jeune, mais ça n’est pas pour ça que l’auteur prend les enfants pour des imbéciles (ce qui peut être souvent le cas quand on s’adresse à la « jeunesse » – que ça soit aux tout petits comme ici, ou bien à des jeunes adolescents, même combat parfois), donc c’était agréable dans ce sens là. C’était très touchant à lire, très doux. Ce sont des petites histoires mignonnes, j’ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans l’univers de l’auteur et je suis sûre que ça pourrait plaire à des enfants (du genre, la petite histoire avant de s’endormir).

On découvre des « univers » totalement différents ce qui permet de rythmer un peu ce livre : on passe d’un jeune indien à une princesse désespérée dans sa tour (du coup ça m’a fortement fait penser à Raiponce, bien que ça soit un peu différent ici). Les personnages sont éclectiques et un rapport avec la lune bien différent. J’ai bien aimé voir les différentes situations et il n’y a pas un conte meilleur qu’un autre, tous se valent.

Evidemment, le point commun entre chaque histoire c’est la lune. Le titre du livre le montre mais également celui de chaque conte, au nombre de 7 (cf la liste en bas de la chronique). Ainsi chaque conte a un lien avec la lune qui est vue de différentes manières, comme quelque chose d’inaccessible dans un premier temps, puis comme une « malédiction » ou encore quelque chose à manger…

En bref, j’ai beaucoup aimé ce livre de contes, c’était très agréable à lire, une bonne découverte, après il faut garder son âme d’enfants pour l’apprécier, ou tout simplement avoir des enfants pour leur lire juste avant de dormir…

Le buveur de lune
La fileuse de lune
Les croqueuses de lune
Le boxeur de lune
La voleuse de lune
Les chasseurs de lune
Le pêcheur de lune

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)