Le Pouvoir des Psylles de Fabien Clavel (Le miroir aux vampires 3)

Quatrième de couverture 

« Salut Bérénice, 

Je ne t'ai pas beaucoup écrit récemment, mais depuis que Papa m'a coupé les vivres, j'ai eu des tas de choses à gérer. Je t'avais dit que je voulais tenter une expérience à l'étranger. La déprime de Nóra a accéléré les choses : j'ai décidé de partir en Hongrie pour lui redonner le sourire. Je voulais qu'on prenne un nouveau départ, qu'on mène enfin une vie normale. Mais il faut croire que notre passé nous colle à la peau, où qu'on aille... Budapest abrite nombre de légendes et de créatures qui semblent s'être donné rendez-vous ici, et je commence à penser que nous n'avons pas atterri là par hasard. Comme si le destin avait voulu rassembler tous ceux qui appartiennent à la nuit... Et on sait comment se terminent les réunions de famille ! »

Mon avis

Et voilà, une nouvelle série s’achève. Je n’aime pas quand les séries se terminent aussi vite, surtout quand je les apprécie, mais toutes les bonnes choses ont une fin comme on dit.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire puisque la 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi ça va parler, sans compter qu’il s’agit d’un dernier tome d’une trilogie et que je ne voudrais pas trop spoiler en parlant de certaines choses. Mon avis sera à la fois sur ce livre mais aussi sur la série de manière générale.

J’ai vraiment adoré ce tome, c’était presque un coup de cœur (presque, je l’expliquerai pourquoi un peu plus tard). L’histoire était vraiment intéressante et l’intrigue bien menée et géniale. On est dans une logique parfaite avec ce qui s’est passé dans les tomes précédents et on comprend parfaitement que Léa ait envie de prendre du recul avec ses deux dernières années et de vivre enfin libre et heureuse avec Nóra, malheureusement, on se doute bien que tout ne va pas bien se passer et qu’il va leur arriver encore nombre de choses, sans quoi le livre n’aurait aucun intérêt et pas lieu d’être (autant s’arrêter après le 2e tome quoi…).

Aussi, en commençant ce tome, je me doutais de certaines choses, mais j’étais loin de m’imaginer une pareille histoire et fin pour cette trilogie. L’action est présente dès le début et on se doute que certaines choses ne tournent pas rond et que Léa va devoir affronter des choses qu’elle aurait préféré laisser derrière elle. J’avoue avoir été assez surprise par certains éléments et ne m’attendais pas du tout à ça. Mais c’est une bonne chose, ça prouve que l’auteur a réussi à nous mener en bateau et qu’il a eu une idée géniale.

Fabien Clavel arrive également à nous faire ressentir diverses émotions dans ce livre. Tout va bien dans le meilleur des mondes et en un tour de main, il arrive à nous créer une atmosphère pesante, sombre avant de nous faire paniquer complètement quand on voit ce qui arrive. J’avoue avoir eu le cœur serré par moment et j’avais vraiment peur de ce qui pouvait arriver. Par moment, on avait des instants plus doux et drôle (notamment avec les 3 lycéens) pour détendre un peu l’atmosphère, mais ça ne changeait pas grand-chose au final parce qu’on savait que la menace rôdait toujours.

Après, ce qui fait que ce livre n’est pas un « vrai » coup de cœur, qu’il en est presque un… c’est la fin… J’avoue qu’il ne pouvait pas y en avoir d’autres, ça n’était pas possible et je pense que j’aurai été déçue si ça avait été autrement. Cette fin est parfaite… mais ça n’empêche pas que je ne l’aime pas et que j’avoue en avoir voulu à l’auteur d’avoir écrit ça comme ça… (Oui les auteurs sont tous des sadiques et aiment faire souffrir les personnages mais aussi les lecteurs…, ma théorie se confirme à chaque fois…). Et là… j’avoue que ça m’a énervé de voir la tournure des évènements, mais bon, je me doutais que ça allait finir comme ça, il faut que je m’y fasse (de toute façon je n’ai pas le choix et la série est terminée !). Mais ça me déplait quand même (pour ceux qui me connaissent, vous pouvez un peu imaginer de quel type de fin je parle…).

Une fois de plus la narration est multiple (triple pour être exacte ici). On a en « voix » principale la lettre que Léa adresse à sa sœur Bérénice (comme c’est le cas depuis le début), mais on a également des messages (des mails exactement) entre trois étudiants, ainsi qu’une lettre écrite par Léo. Ces voix permettent d’en savoir un peu plus sur l’histoire présente et passée ce qui n’est pas pour me déplaire. Ça nous permet d’avoir différents points de vue et également de se poser des questions, de commencer à réfléchir sur certaines choses que les personnages ne peuvent pas nécessairement voir. J’ai trouvé ça vraiment utile et bien fait, ça n’était pas lourd ou gênant de passer de l’un à l’autre comme ça.

On découvre de nouveaux personnages, notamment les 3 lycéens qui sont absolument géniaux, on ne les voit pas tant que ça et seulement dans ce tome là, mais je les ai trouvés attachants. Ils sont différents les uns des autres et quelque part on pourrait se demander comment ils peuvent être amis (notamment Imane qui est assez froide). Et pourtant le groupe fonctionne bien et avec Léa, ça donne quelque chose d’extra. Quant à Léa et Nóra c’est une belle relation et c’était sympa de voir l’évolution de ces deux filles à travers cette trilogie.

Ma seule déception c’est que ça ne soit qu’une trilogie, je pensais qu’il y en avait 4 ou 5, et j’ai été déçue d’apprendre qu’il s’agissait du dernier… mais en même temps, vu la tournure des évènements, la fin de ce tome, il était évident qu’il n’y en aurait pas d’autre. Dommage, j’ai vraiment adoré cette série et j’aurai aimé que ça dure un peu plus longtemps. (mais bon, ça n’est pas un reproche en soi, j’étais juste persuadée qu’il y en avait plus). Ça ne change rien au fait que cette trilogie soit géniale, que je ne savais pas quoi m’attendre au début et que j’ai à chaque fois été surprise de tomes en tomes et cela se finit en apothéose si on peut dire.

En bref, et pour conclure de manière générale, c’est une série à lire de toute urgence (et pour avoir lu le 1er intégral de Nephilim, je pense que c’est un auteur à suivre en fait). L’univers est riche et complexe et ne se dévoile qu’au fur et à mesure. Les intrigues sont géniales et bien menées à chaque fois, ça tient bien la route et la fin est tout simplement extra. Les personnages sont attachants, éclectiques et très intéressants à leur manière (même ceux qu’on voit peut, on à l’impression de les connaître, comme Bérénice qu’on ne voit pas finalement…, mais comme tout ça lui est adressé, on arrive un peu à cerner ce personnage) et plein d’autres personnages qui ont leur importance, mais que je ne nommerai pas pour laisser un peu de suspense. Une trilogie à lire parce qu’elle en vaut la peine et qui est « presque » un coup de cœur pour moi.



"Presque" ^^

Commentaires

  1. J'ai eu du mal à accrocher au 1er tome personnellement. Je ne sais pas si je continuerai la série, mais je dois dire que tu m'intrigues beaucoup avec la fin. Peut être que si je le trouve à la médiathèque, je me laisserai tenter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. raah tu rates quelque chose, ça en vaut vraiment la peine !

      Supprimer
  2. Ca se boit comme du petit lait, toujours très prenant :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas mais j'ai bien envie de découvrir cette série maintenant ! Hop sur la wish list !

    RépondreSupprimer
  4. Très bon tome comme les deux premiers. Beaucoup de suspens ! Une cohésion entre ces trois tomes qui se laissent dévorer facilement !!! A lire au plus vite.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)