Fade out de Rachel Caine (Vampire City / Morganville Vampires 7)

Quatrième de couverture

Sans la décision de Bishop, le vampire démoniaque de la ville de Morganville, les vampires résidents ont fait des concessions majeures pour la population humaine. Avec leur liberté retrouvée, Claire Danvers et ses amis commençaient presque à se sentir à l'aise à nouveau ... Maintenant, Claire peut effectivement se concentrer sur ses études et son ami se joint à la veille de la compagnie de théâtre locale. Mais quand l'un des camarades d'Eve disparaît après le début du travail sur un court métrage documentaire, Eve soupçonne le pire. Claire et Eve se rendent vite compte que ce projet de film, dont le sujet est les vampires eux-mêmes, est beaucoup plus grand - et de façon plus dangereuse - que toute personne soupçonnée.

(traduction par mes soins, on copie, on crédite)

Mon avis


Après avoir lu le 6e tome, je n’ai pas pu m’empêcher de commencer ce 7e tome (et après petit sondage, vous m’aviez conseillé de le lire). Et avant toute chose je tiens à signaler quelque chose dont je suis fière : je n’ai mis que 2 jours et demi (et encore…) pour le lire ! Alors que c’est un livre anglais !! Déjà que je n’avais pas mis longtemps pour Carpe Corpus (le 6e) j’ai mis encore moins de temps pour Fade out, alors qu’ils font sensiblement le même nombre de pages. Donc je suis très fière de moi et je tenais à le dire.

Au dessus de la 4e de couverture, j’ai signalé des spoilers, ça n’en est pas vraiment un en soi, mais juste que les évènements relatés se passent relativement tard (2e moitié du livre, voire un peu plus) du coup on pourrait s’attendre à ce que ça se passe très tôt et très rapidement (comme les intrigues dans les tomes 4 à 6), non, ça n’est pas le cas. Ici, on revient un peu au « source » (comme les 3 premiers tomes) au niveau des intrigues, c’est plus long à venir.

Je signale ici (pour ceux qui ne le savent pas) mais l’histoire commencée dans le tome 1 se « termine » dans le tome 6 et là, on « démarre » (d’une certaine manière) un nouveau cycle qui sont apparemment formés (d’après Secret Forbidden World qui les a lus) que de one-shot (donc des histoires plus indépendantes mais qui ont un lien entre elles, un peu comme dans l’urban fantasy – bit-lit pour ceux qui préfère ce mot – je pense. des enquêtes individuelles sur trame de fond continue, ce qui n’était pas le cas pour les 6 premiers tomes qui se suivaient « normalement »).

Personnellement, ça ne m’a pas du tout dérangé que ça soit fait comme ça, mais du coup, je préviens que ce qui est noté à la 4e de couverture, ça ne se passe pas de suite (pour que vous ne soyez pas déçus). Mais attention ! Ça n’est pas pour ça qu’il ne se passe strictement rien dans la 1ere partie, bien au contraire ! On apprend beaucoup de choses qui vont s’avérer importantes par la suite et bon, de toute façon je suis tellement fan de cette série que j’arriverai toujours à trouver quelque chose de bien.

Rachel Caine met en place une autre « atmosphère », après avoir eu de la tension pendant des tomes et des tomes à cause de Bishop, celle-ci est retombée et tout va pour le mieux à Morganville… ou presque. Il y a évidemment quelque chose qui va se passer sans quoi il n’y aurait pas d’histoire et ça ne serait pas drôle. Mais de manière générale, ça va quand même mieux, tout va bien dans le meilleur des mondes, aussi bien qu’on puisse aller dans une ville telle que Morganville qui est habitée par une grande population de vampires.

Claire vit sa vie d’étudiante, tout en travaillant pour Myrnin (une chose qui n’a pas changé, juste le but de leur travail). De nouveaux personnages font également leur apparition qui auront – ou pas – une importance pour la suite donc j’ai hâte de voir ce que ça va donner pour la suite. C’est plus léger que les derniers tomes que j’ai pu lire, mais l’ambiance n’est pas la même et je dois dire que ça fait du bien, on relâche la tension et mon cœur ne fait plus de crise.

Sinon que dire de ce livre ? J’ai vraiment adoré, l’histoire est bien menée et intéressante. A force de lire les tomes de cette série, on commence un peu à cerner la manière de faire de Rachel Caine alors du coup on sait qu’il va y avoir des trucs pas nets par moment, mais on ne sait jamais comment ça va se passer. Même si on peut deviner des choses, elle arrive toujours à nous surprendre et à créer des choses extraordinaires (déjà dans le tome 6… mais là elle fait encore très fort). C’était vraiment agréable à lire et à retrouver tous ces personnages que j’aime tant dans une nouvelle histoire et vu ce qui s’est passé ici, je crains un peu pour l’avenir quand même… ça ne sent pas très bon tout ça et je suis sûre que Rachel Caine va encore nous faire quelque chose d’extraordinaire pour le prochain tome : Kiss of Death.

En bref, j’ai une fois de plus été conquise par cette histoire. J’adore cet univers, les personnages que Rachel Caine a créé. Elle a une imagination débordante et arrive à ce renouveler. Les tomes sont de mieux en mieux, et même si on pourrait dire que ce tome est plus lent que les précédents, on revient un peu au source des premiers ce qui n’est pas pour me déplaire (car j’ai quand même craqué avec ceux-là) donc ça n’est pas dérangeant. Une intrigue bien menée et intéressante, de quoi me ravir une fois de plus. Je suis faaaaaaaaan.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]