Sarah : Plus belle tu meurs de Florence Hinckel (Ligne 15 3)


Quatrième de couverture

25 novembre, c’est au tour de Sarah de rédiger le carnet de bord de la bande. Sarah est une très jolie fille mais elle n’a pas de très bons résultats à l’école. Ravie parce qu’elle a été repérée par la chasseuse de têtes d’une agence de mannequins, elle va perdre du poids pour ressembler aux tops modèles qu’elle voit sur les affiches. L’échec de sa candidature à l’agence lui ouvre les yeux et lui permet de trouver sa voie, se réconcilier avec Jo et plaire à son beau voisin Mathias.

Mon avis

Après avoir lu l’histoire de Benoît j’ai enchaîné avec celle de Sarah qui sont plutôt liés (étant donné les sentiments que semblaient éprouver Benoît). Autant j’aime bien le principe de la série, et que j’ai lu ce livre relativement bien et que c’était intéressant, autant que je n’ai pas trop aimé Sarah, en narratrice. J’ai eu plus de mal à m’attacher à elle et à l’apprécier vu sa manière d’agir. Après, je ne vais pas nier que je l’ai lu rapidement et que j’aime quand même la série, mais elle ne sera pas la narratrice que je préfère.

Aux yeux de Joséphine et surtout de Benoît, elle m’avait l’air d’une fille sympathique et lorsqu’on la découvre en tant que narratrice, là, on retrouve le genre de fille que je n’aime pas trop. Elle ne pense qu’à son apparence, à la mode et pense devenir un jour mannequin. Sauf que cet aspect là va lui monter trop à la tête et ça va finir par en devenir dangereux et cela à différents niveaux.

Elle a certaines idées et une vision du monde qui ne me plaisent pas nécessairement, donc je n’ai pas pu m’attacher à elle, par rapport à Joséphine ou encore Benoît (bien que ça soit un gars). Elle paraît différente aux yeux de ses amis et j’avoue que ça m’a fait bizarre de la découvrir ainsi. Après, avec sa famille, ses conditions de vie, on peut comprendre pourquoi ça peut lui sembler important, ça n’est pas forcément dans de mauvaises intentions n’ont plu qu’elle agit comme ça, mais par moment, elle devient une vraie garce et là, ça ne passe pas.

Mais l’histoire est telle, qu’il y a quand même une évolution, qu’elle va comprendre des choses et du coup, elle s’améliorera par la suite. C’est aussi pour ça que j’ai bien aimé l’histoire et bon, c’était quand même intéressant parce que « malheureusement » ce qui lui arrive, ça peut arriver à beaucoup de jeunes filles (bon, bah l’aspect mannequinat, mais la conséquence de son refus dans l’agence). Et comme pour les deux autres ados, la question des garçons revient sur le tapis, et là… elle jette son dévolu sur son nouveau voisin Mathias… La « romance » était mignonne et sympathique à lire.

En bref, j’ai trouvé le livre intéressant, mais l’héroïne ne m’a pas trop plu, du coup, je n’ai pas pu m’attacher à elle autant que les autres. Mais l’histoire était bien faite quand même, et cela montre certains dangers, et les apprentissages liés à l’adolescence… Beaucoup peuvent passer par là ; donc c’est quand même véridique, et ça peut être important d’en parler quand même.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]