Pure de Julianna Baggott (Pure 1)


Quatrième de couverture

« Nous savons que vous êtes là, nos frères et sœurs.
Un jour, nous sortirons du Dôme pour vous rejoindre dans la paix.
Pour l'heure, nous vous observons de loin, avec bienveillance. »

Depuis les Détonations qui ont ravagé le monde, Pressia vit avec son grand-père dans les décombres, la cendre et le danger. Demain, elle aura 16 ans, âge où la milice vous enlève pour entraîner les plus forts... ou achever les plus faibles. Pressia n'a plus le choix, elle doit se préparer à fuir. Au loin brille le Dôme : un lieu sécurisé et aseptisé où une petite partie de la population, les Purs, s'est réfugiée avant la catastrophe. Partridge n'a qu'une idée en tête : sortir. Mais comment survivre dans ce monde post-apocalyptique où tout est presque mort ?

Mon avis

 J’avais ce livre depuis le mois de juin, suite à la rencontre entre blogueurs avec l’auteur Julianna Baggott, ne devant pas mettre de chronique en ligne avant le mois de septembre (le livre ne sortant qu’en octobre) j’ai décidé d’attendre avant de le lire (ouais, c’est cruel de lire un livre sans pouvoir en donner la chronique après et du coup sans pouvoir en parler à personne…).

Le mois de septembre arrivant, la date de parution approchant (le 3 octobre) je me suis enfin mise à la lecture de ce livre. Certains le savent, mais je ne suis pas fan du tout de la dystopie, ça a un côté dérangeant que je n’aime pas et les livres un peu catastrophe imminente (et trop proche de notre monde) ça ne me convient pas. Sauf que j’avais ce livre et que parfois, une 4e de couverture peut me faire de l’œil et ce livre, je l’avoue, m’intriguait énormément. Du coup, je me suis lancée dans cette lecture et… quelle claque ! Je ne dirai pas que c’est un coup de cœur, mais j’avoue quand même qu’il est vraiment bien et que j’ai passé un « bon » (tout est relatif quand même au vu de la situation) moment en le lisant et que maintenant je veux la suite !

Je ne vais pas faire de résumé de l’histoire, la 4e de couverture ci-dessus est suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, et puis, vu tout ce qu’on apprend dans le livre… si j’en dis plus, je risque de spoiler, donc ça n’a aucun intérêt. Mais comme je l’ai dit, j’ai beaucoup aimé cette histoire et cela pour plusieurs raisons.

L’écriture de l’auteur est vraiment agréable à lire et fluide, j’ai tout de suite été transportée dans ce monde pour n’en ressortir qu’à la fin des 535 pages et il faut voir dans quel état on en ressort… on est comme la terre, quelque peu dévastée. J’avoue avoir parfois trop d’empathie et quand on découvre ce qui est arrivé aux pauvres malheureux qui étaient en dehors du Dôme, je trouve ça horrible.

L’univers créé par Julianna Baggott est sombre et dur. Mais, comme on va vite le découvrir tout n’est pas beau sous le Dôme alors que les gens sont « parfaits » et de l’autre, tout n’est pas mauvais sur Terre, bien que tout soit dévasté car il y a un certain espoir… et cela grâce à un message (cf. les 3 premières lignes de la 4e de couverture…). Des Détonations ont éradiqué la Terre, seuls ceux qui étaient dans le Dôme ont pu être « sauvés » dans le sens où ils sont restés normaux (ceux qu’on appelle les Purs), qui ressemblent à n’importe quel être humain. Quant à ceux qui étaient à l’extérieur, ils ont fusionné avec la Terre d’une manière ou d’une autre (selon ce qu’ils faisaient à ce moment là), et c’est en cela que c’est terrible… Il existe différents noms, pour ceux qui ont fusionné, comme les Bêtes, les Poussières (je vous laisse imaginer le résultat). Donc quand on découvre un tel monde, ça fait froid dans le dos, c’est flippant, mais en plus lorsqu’on voit ce qui se passe sous le Dôme dans une première partie et ce qu’il y a sur la terre dévastée… eh bien on peut se poser d’énormes questions…

En ce qui concerne l’histoire, j’ai vraiment adoré. L’intrigue était bien trouvée et bien menée. On découvre peu à peu ce monde et j’avoue que je ne m’attendais pas à ça. Bon, vers la fin, on a un beau retournement de situation, mais je m’y attendais un peu (OK, j’ai été longue à le voir venir, mais je l’ai compris quand même avant les personnages !). Et c’était vraiment bien trouvé là. Au début, on découvre les deux parties, sans qu’il n’y ait de sens, et peu à peu, on a des révélations, de l’action pure et dure qui se met en route et là… ça donne quelque chose de vraiment extraordinaire, en nous laissant avec une fin… Heureusement, ça n’est pas un cliffhanger, mais ça donne vachement envie d’en savoir plus quand même ! (ce qui je pense est le but…). Mais lorsqu’on découvre peu à peu la vérité sur tout ça, sur le Dôme et ses habitants… Je vous assure, on est loin d’imaginer un tel scénario lorsqu’on commence ce livre.

L’histoire va être racontée par divers points de vue à la 3e personne, ce qui nous permet de voir différentes personnes, différentes choses en même temps et de comprendre « peut être avant » les personnages ce qui se passe. On a donc d’un côté les Purs, notamment avec Partridge, mais pas uniquement, et les autres, avec en particulier Pressia. Le premier rêve de sortir du Dôme, pour des raisons personnelles (et parce que tout n’est pas si rose sous le Dôme), la deuxième veut rentrer sous le Dôme pour échapper à son destin, puisque ses 16 ans approche…

Le monde est riche, complexe et a besoin de temps pour se mettre en place et ça, surtout via les deux personnages principaux Pressia et Partridge. Ils mettent un moment avant de se rencontrer et ça peut paraître long à ceux qui ont l’habitude que tout se passe en 5 min, mais je vous assure que là, c’est vraiment nécessaire pour l’introduire et comprendre où l’on se trouve. Personnellement, en tant qu’adepte des pavés, ça n m’a pas dérangé le moins du monde et les 535 pages du livre ont été vite lues.

Pressia est une jeune adolescente à l’aube de ses 16 ans… et cela signifie pour elle d’être récupérer par la milice pour voir si elle est suffisamment forte pour mériter de vivre… C’est violent quand même… et du coup, le rêve de Pressia c’est de rejoindre le Dôme pour échapper à cet enfer… Si elle savait ! J’ai beaucoup aimé cette héroïne, elle est attachante et courageuse en dépit de tout ce qui se passe. Mais en même temps, en vivant dans un tel univers, il faut bien avoir du caractère pour pouvoir survivre. Quant à Partridge, il ne vit pas dans le même monde, tout est différent et du coup lui, qui veut sortir, on peut se demander comment il va faire pour survivre… Je l’ai bien apprécié aussi. Il tire une force du souvenir et c’est ce qui lui permet de continuer. De manière générale, les personnages sont vraiment intéressants et éclectiques. On a un peu de tout et certains sont plus attachants que d’autres et le fait d’avoir d’autres points de vue que celui de Pressia et Partridge, ça permet de se rapprocher d’eux, de les comprendre et aussi de voir l’ampleur du problème posé par cette terre dévastée et ce Dôme…

Bref, je pense que je vais m’arrêter là, mais en tout cas, j’ai vraiment adoré ce livre (ça me fait toujours bizarre de dire que j’ai aimé un livre qui reste quand même horrible dans son aspect…) mais il en vaut vraiment la peine. Pour une non-adepte du genre, j’ai bien apprécié alors pour ceux qui adorent, je pense qu’ils seront ravis parce qu’avec le peu de livres du genre que j’ai lu, j’ai trouvé ça original et intéressant. Une très bonne lecture pour moi et ce sera avec plaisir que je le continuerai.

Commentaires

  1. "ça me fait toujours bizarre de dire que j’ai aimé un livre qui reste quand même horrible dans son aspect…" : je suis d'acc avec cette phrase, ça fait bizarre, mais en même temps c'est souvent le cas (enfin je sais que pour ma part ça l'est ^^)
    Contrairement à toi, la dystopie c'est vraiment mon truc, j'adore, et celui-ci me fait très envie... ta chronique n'aide pas à résister, comme souvent x)
    J'espère que je pourrais le lire vite (mais y'a tellement de bouquins et tellement peu de temps --')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si tu aimes la dystopie, je pense que tu vas adorer ce livre sans souci ^^

      Supprimer
    2. Apparemment, ouais :) Puis la couverture, je la trouve superbe !

      Supprimer
    3. la couverture rend super bien ouais :D

      Supprimer
  2. j'aime beaucoup la dystopie et ton avis donne sacrément envie . merci

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas le 1er avis positif que je vois dessus. Le tien est super tentant en tout cas *.*

    RépondreSupprimer
  4. Tout comme L0raah, j'aime la couverture. Rien que pour ça, je me laisserai tenter. Et puis après, j'avoue qu'il semble intéressant même si c'est complexe. A tester quoi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la couv est sympa et le livre en vaut vraiment la peine :)

      Supprimer
  5. Alors là ... Tu me tentes. c'est même pire que ça ! ^^ Vivement le 3 !!!

    RépondreSupprimer
  6. J'ai vu le résumé du livre il n'y a pas longtemps et j'ai que c'était une dystopie donc ! La couverture est magnifique ! J'ai hâte de voir ce que donne le livre ! *-*

    RépondreSupprimer
  7. bah le livre est vraiment bien, moi qui n'aime pas ce genre, ça m'a quand même plu :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]