New Victoria de Lia Habel (New Victoria 1)

Quatrième de couverture

Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants... comme sur les morts.

En lecture commune avec :
pour sa chronique, cliquez sur l'image







Mon avis

En lecture commune avec Secret Forbidden World (bien qu’elle l’ait commencé avant moi la vilaine), je me suis lancée dans ce livre (découvert il y a pas mal de temps par la dite demoiselle, j’étais bien contente de voir qu’il allait être traduit en VF). J’avoue que je n’avais aucune envie de terminer ce livre, parce qu’il est tellement génial, que je voulais le faire durer un peu plus longtemps, profiter de ce monde, de ces personnages que j’aurai aimé que ça dure un peu plus (2 jours et demi, c’est trop court, bien qu’il fasse 570 pages).

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire puisque la 4e de couverture est suffisamment explicite et montre bien ce qui se passe (et j’avoue que j’ai un peu la flemme, mais bon, quoi qu’il arrive, il faut découvrir ce livre et même sans savoir de quoi ça parle). Franchement, j’ai adoré ce livre, on peut dire un coup de cœur même. C’est tellement énorme l’univers construit par l’auteur et l’imagination qu’elle a, qu’on ne peut que prendre une belle claque et aimer ce livre.

Comme je l’ai déjà dit (et que vous verrez souvent dans cette critique, je m’excuse d’avance pour les répétitions) ce livre est vraiment génial et original. Je n’avais rien lu de tel auparavant et je dois dire que j’adore ! Il mélange les genres, ça pourrait être considéré comme de la dystopie quelque part (ou plutôt du post-apocalyptique) mais c’est quand même le steampunk qui prend le plus de place. Et là, j’ai tout simplement adhéré (même s’il y a plus, surtout quand on voit la nature de certains personnages). L’univers est vraiment bien construit et je ne cesserai pas de dire que les pavés sont les mieux parce qu’on peut vraiment les développer et entrer dans l’histoire. On comprend tout de suite où l’on embarque, les soucis qui peuvent apparaître, etc. donc c’est vraiment agréable de voir comment on en est arrivé là, sans que ça soit pour autant ennuyeux, loin de là.

L’écriture de l’auteur est vraiment agréable, fluide à lire et j’ai pu dévorer les pages sans m’en rendre compte. Sincèrement, j’avais lu en quelques heures plus de 100 pages (qui ne représentent vraiment rien dans le livre) et je ne les aie même pas vues passer ! C’était tellement intéressant que j’ai directement adhéré à l’univers et l’histoire qui est absolument géniale. L’intrigue est bien menée et on voit peu à peu où l’on se dirige, mais l’auteur arrive à faire des rebondissements, des révélations qui nous surprennent (ou pas, il y a un fait dont je me doutais fortement, mais après je n’avais pas les raisons). Franchement, on ne voit pas les 570 pages passer, tant l’histoire est prenante.

Si avec une telle couverture vous vous attendez à un livre de fille, avec de la romance à profusion, vous êtes dans l’erreur, sincèrement ça n’est pas au centre de l’histoire (même si elle existe un peu, ça n’est pas le premier plan et c’est très léger en plus). Mais je trouve que cette couverture est davantage représentative que la version Bragelonne (qui montre OK le côté Steampunk par rapport à celle là, mais je ne la trouve pas vraiment représentative de l’univers en fait, pas tant que ça, après, c’est une question de goût). Mais en tout cas, si vous voyez ce livre avec cette couverture (Castelmore) ça n’est pas un livre dégoulinante de romance, etc. non, loin de là (trop de romance tue la romance !).

Le fait que la narration soit multiple (5 personnages prennent la parole, narration à la 1ere personne à chaque fois) nous permet de voir la situation dans son ensemble et à travers 5 personnages totalement différents, et ça, j’ai vraiment adoré. Je ne m’attendais pas à autant de monde mais je dois dire que là, pour une fois c’est bien fait, ça n’est pas gênant et ça sert vraiment l’histoire, pas comme Les loups de Mercy Falls de Stiefvater où j’avais trouvé dans les tomes 2 et 3 les voix multiples énervantes et inutiles.

Les personnages sont tout simplement géniaux (ouais, je sais je me répète). Ils sont éclectiques et le fait de découvrir la « voix » de plusieurs d’entre eux, nous permet de mieux les connaître et les appréhender.

Nora est une fille courageuse, qui a des bonnes manières et en même temps sait tenir la tête et garde la tête haute en toute circonstance. Elle prend sur elle lorsqu’elle se rend compte de la nature véritable de ses kidnappeurs et aussi pourquoi ils ont agi ainsi (même si au début, c’est dur, mais en même temps… toute personne normalement constituée aurait fait la même chose qu’elle, perso, j’ai adoré l’histoire de la porte à verrous). Et on voit une vraie évolution dans le personnage tout au long du livre et c’est bien agréable (de la même manière que pour son amie Pamela qui m’a bien surprise).

Quant à Bram (pour ne parler que des deux personnages principaux, et donc voix principales du livre) je l’ai adoré, on a envie de lui faire des câlins malgré tout ^^ (enfin pas au premier abord, mais après oui). Il est attachant et on voit la lutte intérieure, c’était assez marrant quand même. Sa nature étant, il ne peut pas trop se rapprocher d’elle, après tout, il est « l’ennemi ». C’est une forte tête qui n’obéit pas toujours aux règles non plus et on comprend à chaque instant son dilemme, donc j’avoue qu’il n’est pas dans une position évidente.

Voilà, je vais m’arrêter là, je pense que vous avez compris que j’ai vraiment aimé ce livre. Il est original, bien construit, avec un univers intéressant et complexe, des personnages attachants et sympathiques (pour la plupart), un brin de romance pour que ça soit sympa (bah oui je reste une nana, il me faut ma part de romance, qui est là très bien faite) et une histoire qui tient bien la route. Voilà, c’est tout ce que je demande et là, l’auteur me les a donner, et ça, largement ! Donc foncez le lire, pour moi c’est un coup de cœur, j’ai vraiment adoré. Une affaire à suivre parce que là… vu la fin… 

Commentaires

  1. un super vais et une superbe couverture , il me tente bien

    RépondreSupprimer
  2. la couverture est magnifique et je trouve que c'est plus représentatif du livre que celle de bragelonne (meme si elle en jette aussi)

    et le livre est vraiment bien :D

    RépondreSupprimer
  3. Il me tente beaucoup et faut dire que la couverture est vraiment superbe !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vraiment adoré cette lecture :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)