Les chimères de l'aube de Charlotte Bousquet (La peau des rêves 3)

ATTENTION SPOILER !

Quatrième de couverture

Dans les ruines de la Sagrada Familia, Najma, une gitane aux pouvoirs mystérieux, est prisonnière du clan d'Itzan. Pour gagner du temps et retarder son exécution, elle utilise la magie de ses tatouages et raconte des histoires qui prennent vie. Mais qui est-elle ? Pourquoi usurpe-t-elle la place de la véritable cible, Ximena, la fille de l'ennemi juré d'Itzan et des siens ? Les Chimères découvriront-elles la supercherie ?

Anja, mutante vivant dans les bas-fonds de Berlin, sauve la vie d'un jeune homme. Croyant reconnaître Rain, étoile montante d'Ishtar, elle décide de tout abandonner pour le retrouver. Mais Rain n'est pas celui qu'elle a sauvé, c'est un homme sans coeur qui ne croit qu'au pouvoir et n'a pas hésité à tuer pour se l'approprier. Anja ouvrira-t-elle les yeux à temps ?

Mon avis

J’avoue qu’il m’a fallu quelques jours pour me remettre de ce livre et après l’avoir terminé, ma première pensée a été : « Je déteste Charlotte Bousquet » (véridique, les gens qui me suivent sur Facebook peuvent en témoigner, je l’ai clamé haut et fort) et même après ces quelques jours passés, je le pense toujours (on ne se remet pas comme ça du coup qu’elle nous a fait).

Un auteur ne devrait pas avoir le droit de finir un livre de cette manière, c’est juste inhumain et sadique (mais ça, elle le sait déjà, je lui avais plus ou moins dit la même chose pour les tomes précédents, même si pour ce tome 3 je la déteste encore un peu plus. Non ce n’est pas vrai, mais c’est quand même très rageant, surtout quand on sait que la suite n’arrivera qu’au printemps. L’attente sera dure).

Comme promis Najma doit raconter une nouvelle histoire et c’est celle d’Anja, une jeune sirène qui vit à Berlin. Alors qu’elle était partie se promener et nager dans des eaux qu’elle ne devrait pas, elle fait la rencontre d’un jeune homme qui a été attaqué par des créatures. Elle finit par le sauver et le mettre à l’abri avant de retourner dans son clan. Mais l’image du jeune homme ne cesse de la hanter et elle veut retourner à sa recherche, c’est alors qu’elle retrouve Rain, ce fameux jeune homme qu’elle a sauvé quelques temps plus tôt, amoureuse de lui, elle reste à ses côtés et est heureuse, mais elle finit par découvrir une facette du jeune homme qui ne lui plaît pas, saura-t-elle tout lui pardonner et continuer à l’aimer ?

J’ai adoré cette histoire, l’intrigue est bien faite et bien menée. Franchement, autant celle de Cleo et Axel était superbe, celle là est vraiment géniale. J’ai beaucoup plus apprécié et pourtant, ce n’est pas avec ce qui arrive à Anja qu’on pourrait le dire (c’est moi ou Charlotte Bousquet est trois fois plus sadique avec ses personnages ? Nan, je suis certaine que ça n’est pas moi). Cette histoire est beaucoup plus dure, il arrive des choses assez atroces par moment et on se demande aussi pourquoi Anja laisse tout faire et de l’autre, on peut le comprendre et on compatit à sa douleur (de toute façon ça n’était pas comme si nous, lecteurs, on pouvait faire quelque chose). Et il y a pas mal d’action, de rebondissements, et surtout une révélation qui m’a laissé sur le c**. Bon, quelque part, je n’ai pas été très futée parce que ça semblait si évident que je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas le voir / le comprendre. Mais du coup quand j’en suis arrivée là, bah j’ai eu une sacrée surprise et ça expliquait bien des choses. je ne m’y attendais pas et l’idée est vraiment excellente et de l’autre on se dit qu’Anja va devoir faire plein de choses pour… Non, je ne vous dis rien, mais en tout cas, la 2e partie de l’histoire d’Anja promet d’être géniale et il me tarde de la lire.

Je ne parlerai pas des personnages parce que j’ai peur de spoiler (et là ça serait franchement dommage) mais j’ai bien apprécié Anja. C’est une jeune fille quelque peu fragile, qui souffre de sa différence et qui aimerait qu’on l’aime pour ce qu’elle est. Et comme elle va se rendre compte, ça n’est pas toujours le cas. Pour les autres personnages présents dans l’histoire, c’est assez éclectique et ils nous font vivre toute sorte de choses, c’est un vrai chaos émotionnel quand on lit cette histoire (pas sûre que ça soit français, mais je pense qu’on m’a quand même compris).

Pour l’histoire de Najma, c’est toujours des instants trop courts, 3 interludes (sans compter le prologue) qui nous donne envie d’en savoir plus sur elle, sur ses intentions, sur son passé et ce qui va lui arriver dans le clan. C’est vraiment frustrant à chaque fois parce que ça ne fait que quelques pages, et pourtant Charlotte Bousquet arrive à capter le lecteur et à lui donner envie de tourner les pages très vite pour en apprendre plus sur elle. Et là, dans ce troisième tome, on n’est pas déçu. On fait de nombreuses découvertes, il y a des révélations qui mettent en péril sa sécurité au sein du clan et là…

LÀ !! L’auteur a fait une chose impardonnable. Elle nous laisse avec un gros cliffhanger de la mort qui tue, alors qu’on était en pleine action, qu’on sent un gros problème arriver, le livre se termine brusquement. C’est inhumain de nous laisser comme ça parce qu’on SAIT que ça va être le gros bordel, et qu’on va en savoir plus sur elle, sur le clan, etc. et on nous coupe ! (*va pleurer dans son coin en attendant la suite*).

Bref, vous l’aurez compris, j’ai trouvé ce livre vraiment génial et je peux même dire que c’est un coup de cœur parce qu’il faut voir tout ce qu’il nous fait ressentir. J’avoue que je me suis fait avoir lors de la révélation dans ce livre, pourtant ça paraissait totalement évident ! Mais je n’ai pas cherché à savoir, je me suis laissée emporter et là, avec tout ça et cette fin, mon cœur est en miette (fais dans le mélodrame aujourd’hui). En tout cas, je suis impatiente de lire la suite parce que là… Franchement c’est une série à suivre de très près et je veux la suite !

Commentaires

  1. Il faut vraiment que je me procures le deuxième tome ! En tout cas j'adore la couverture de celui là ! :)

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue préférer Anja à Cléo :) Mais clairement, elles n'ont pas la vie facile ! Rah et j'ai hâte d'en savoir davantage sur Najma, surtout ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi j'ai préféré Anja, et pff magnifique histoire bien qu'elle soit super dure !

      Supprimer
  3. Comme je ne connais pas encore cette saga, je n'ai pas lu au complet ton avis... mais j'y reviendrai c'est sur.. Par contre, je dois dire que les couvertures sont tellement belle qu'ils vont se retrouver dans ma wishlist! xox

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé