Recherche

Chargement...

16/11/2012

Le chant du diable de Frédérick Rapilly (Marc Torkan 2)


Quatrième de couverture

Sur une place espagnole, une touriste hollandaise est découverte nue, choquée, incapable de parler, serrant entre ses mains une tête coupée...
Le lendemain, en France, la rédaction du magazine Paris Flash reçoit une étrange vidéo : bâillonnée  une inconnue terrorisée est filmée en gros plan tandis que résonnent les cris de terreur d'une autre femme qui supplie qu'on l'achève.
Missionnée par sa hiérarchie, la photographe Katie Jackson couvre l'affaire.
Au même moment, à des milliers de kilomètres, en Thaïlande, son ancien collègue, le journaliste Mark Torkan, enquête sur le meurtre sauvage d'une escort-girl russe...
Ces deux affaires sont-elles liées ? Pourquoi Mark Torkan se retrouve-t-il à chaque fois impliqué ? Et qui chasse qui ? Le Diable seul le sait...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Critic de m’avoir permis de lire ce livre. J’avoue ne pas trop savoir quoi en penser. J’ai bien aimé dans l’ensemble, mais j’aurai quelques petits points à soulever. Mais ça ne m’a pas empêché de le lire très rapidement et d’y prendre plaisir. Je ne ferai pas de résumé de l’histoire puisque la 4e de couverture expose assez bien les faits et si j’en dis plus, je pense que je spoilerai ce qui n’a aucun intérêt vu qu’il vaut mieux découvrir le livre par soi même.

L’histoire se passe quelques temps après les évènements du 1er tome (il y a quelques rappels, ce qui est parfois pratique). On voit très bien les liens entre les deux livres (hormis que ça soit une histoire avec Marc Torkan). Dans l’ensemble j’ai plutôt aimé ce livre. L’intrigue est intéressante et l’auteur sait ménager son suspense et créer une certaine tension, surtout qu’on « voit » les victimes, etc. ce qui rend l’histoire un peu plus macabre. Assez rapidement on comprend qui est derrière l’affaire, on ne le trouve pas et les meurtres continuent. A mesure, on comprend que les apparences sont souvent trompeuses et que c’est beaucoup plus compliqué que ça en à l’air. Et j’avoue que je ne m’attendais absolument pas à une telle fin (l’idée est vraiment bonne ! Mais dommage que ça soit un peu précipité).

J’avoue que pendant une bonne partie du livre, je ne voyais pas où il voulait en venir, ça semblait dans un premier temps décousu, mais au moins, ça attise la curiosité. Et c’est là que je vais expliquer ce qui m’a un peu dérangé dans ce livre pour l’apprécier pleinement et autant que le premier tome.

L’intrigue est construite de telle manière que l’on suit différents points de vue, celui de Katie d’un côté et de Marc de l’autre (pour la grande majorité du livre, même si parfois on peut rencontrer d’autres personnages, ce qui amène un petit plus à l’intrigue étant donné qu’on voit les victimes). Les affaires qu’ils suivent semblent être indépendantes, mais peu à peu on voit les liens qui se tissent et la situation finit par s’éclairer peu à peu jusqu’à la « grande révélation » (comme dans tout thriller qui se respecte). Mais ce qui m’a un peu chagriné dans ce livre c’est que les deux personnages ne se rencontrent jamais, ils se parlent de temps en temps au téléphone (et encore c’est très bref et très loin dans le livre). On a vraiment la sensation d’avoir deux histoires parallèles sans lien (alors qu’on se doute que ça finira par se rejoindre) et quand ça semble être le cas, tout est précipité et « réglé en 5 minutes » – je mets des guillemets parce que c’est un peu plus compliqué de ça. Je m’attendais à avoir un peu plus de choses, plus d’action (comme dans le premier tome).

Après avoir dépassé la moitié, je voyais qu’on n’avançait pas tant que ça (attention, je ne dis pas qu’il ne se passe rien au contraire, mais j’attendais peut être un peu plus d’explications, de révélations etc. et je n’ai pas eu tout ça, ou vraiment qu’à la fin comme je le disais un peu plus haut). Mais l’intrigue reste quand même bien faite et bien menée dans l’ensemble. On ne s’ennuie pas parce qu’on nous amène peu à peu vers la vérité, et vu la fin, on se doute que tout ça n’est pas vraiment finit (d’autant qu’une suite est annoncée pour 2014). Frédérick Rapilly a un talent c’est certain et ce thriller reste quand même plaisant à lire, mais je pense que j’ai été un peu moins emballée par rapport au premier.

Les personnages sont toujours aussi intéressants et attachants. On voit que Marc est affecté par la disparition de Jillian, d’autant qu’il ne sait pas si elle est toujours vivante ou pas, vu qu’on n’a pas retrouvé son corps après l’incendie, donc il reste dans l’incertitude. J’ai bien aimé suivre son enquête parce qu’elle est vraiment particulière et quand on voit tout ce qui va lui arriver, c’est assez dingue. Quant à Katie, j’ai bien aimé la retrouver. Elle a pris du galon au sein du journal Paris Flash, elle est vraiment photographe pour eux, et elle va couvrir les meurtres, dont le premier est celui qui s’est passé en Espagne à Benidorm. C’est un personnage sympathique et on voit qu’elle est aussi inquiète pour Marc comme elle n’a pas de ses nouvelles alors qu’elle aurait besoin de lui. Le duo ne fonctionne pas de la même manière que dans le premier tome, mais il y a quand même un lien entre eux.

En bref ça a été une bonne lecture, même si quelques éléments m’ont un peu gêné. Mais bon, je ne regrette pas de l’avoir lu parce que ça reste plaisant et que l’intrigue est quand même pas mal et quand on voit la fin, il est clair que la suite risque d’être très prometteuse. Une série à suivre quand même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le "biip écrit" car elle est partie lire !

***biiip***

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...