La Décision d'Isabelle Pandazopoulos

Quatrième de couverture

Un matin, Louise, excellente élève de terminale S, a un malaise en plein cours de maths. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d’un enfant dont elle ne savait rien, qu’elle n’a pas attendu, encore moins désiré.
A partir de ce jour commence pour Louise un cheminement difficile, jalonné de questions. Comment ce petit garçon de 3,3 kg peut-il être son fils ? Elle n’a pourtant jamais couché avec personne… Qui peut être le père ? Professionnels, famille, amis, tous vont aider Louise à passer de l’état de choc où elle se trouve plongée au retour à la vie.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Gallimard de m’avoir permis de lire ce livre. J’avoue que ça n’est pas mon genre habituel, loin de là même vu que je ne lis quasi que de l’imaginaire et que je fuis autant que possible les livres « réels », témoignages et autre du genre. Mais bon, j’avoue avoir été assez curieuse de voir comment le sujet allait être traité (une part de moi est intéressé par ça pour des idées de romans) et donc ce que ça pouvait donner. Et franchement, je n’ai pas été déçue.

C’est vraiment un très bon livre, assez court (même pas 250 pages) qui se lit très rapidement et très facilement, tout en abordant des points essentiels pour bien voir, d’une certaine manière, ce qu’est un déni de grossesse et ce que ça peut avoir comme conséquence (sans compter une autre petite histoire derrière pour ajouter un peu de piment). Je ne ferai pas de résumé, la 4e de couverture étant suffisamment explicite et bon, il n’est pas difficile de deviner un peu la teneur de l’intrigue quand on voit ça et quand on sait le sujet abordé : le déni de grossesse chez les adolescents.

J’ai été très touchée par ce livre, de par son sujet déjà, je trouve que c’est assez affreux de se dire que c’est possible et que du jour au lendemain une vie (voire plusieurs) peut être chamboulée de la sorte, surtout quand on est aussi jeune. Et j’ai trouvé l’angle de l’histoire intéressant et bien mené. J’avoue qu’assez tôt (grâce ou à cause) de la 4e de couverture j’avais deviné certaines choses (nan parce que physiquement et biologiquement ce n’est pas possible, à moins que l’Immaculée Conception ait lieu de nouveau) il y avait une chose étrange et j’avais trouvé ce dont il s’agissait. Mais l’intérêt du livre n’était pas de savoir vraiment ce qui lui était arrivé, mais plutôt la conséquence que cette naissance non désirée engrange et on peut dire que ça fait de sacré dégâts (c’est pour ça que je trouve ça affreux).

Cette histoire pourrait être une sorte de petit documentaire et j’ai trouvé ça bien fait. Après je ne suis pas spécialement experte dans le sujet, donc je ne pourrais pas donner un avis plus « scientifique » mais j’ai trouvé ça quand même intéressant et surtout très vraie (en plus l’auteur s’est renseignée et est allée voir des gens, donc je pense qu’elle a suffisamment travaillé son sujet pour ne pas dire n’importe quoi ici).

J’ai trouvé l’écriture magnifique. C’est relativement simple mais efficace, on voit le changement de narrateur par le langage (adolescents, médecins, parents…) et ça n’était pas sur-joué (je parle pour les ados en particulier). L’auteur a su trouver les mots justes pour nous faire vraiment ressentir le chaos émotionnel de Louise, ou plutôt son absence parfois. On s’immerge vraiment bien dans la tête de cette adolescente qui vit une chose effroyable : un déni de grossesse. Elle ne savait rien de tout ça et du jour au lendemain, elle accouche d’un petit garçon et ne sait pas quoi faire (en même temps, je la comprends, je ne sais pas comment j’aurai réagi à sa place).

J’ai bien apprécié également le fait qu’on ait d’autres points de vue au tout début de l’histoire (chacun écrit à la première personne, chacun revenant sur cette histoire, racontant cela comme un souvenir lointain mais qui a marqué les esprits). Mais ces points de vue sont souvent bref, ne faisant que quelques pages à chaque fois car le reste de l’histoire, étant centré sur Louise (et narration à la première personne). Ces changements permettent de voir l’incompréhension des proches (famille ou amis, qui ont le voit rapidement n’en sont pas forcément), des services médicaux ou bien des aides familiales, leur réaction et solution pour aider Louise.

Grâce à ces points de vue, notamment lorsqu’on est de ceux des amis de Louise, on voit rapidement qu’il y a des choses étranges qui se passent, que dès qu’un drame surgit, on se rend compte de qui sont vraiment ses amis et ça va être un coup dur pour Louise, mais elle saura surmonter les épreuves qui lui tombent dessus, un à un et à son rythme.

Louise est en état de choc, mais peu à peu, elle prend conscience de ce qui s’est passé, elle finit par admettre la vérité et elle va prendre des décisions (le titre du livre pour le coup est vraiment très bien choisi) et va enfin savoir ce qu’elle devra faire pour le bien de tout le monde et avant tout de son fils. Elle est courageuse, fragile et forte en même temps, elle peut bien nous surprendre.

Une belle histoire touchante sur un sujet difficile et parfois tabou, qui malheureusement peut arriver bien plus souvent qu’on ne l’imagine : le déni de grossesse (et pas que chez les adolescentes, même si c’est le cas dans ce texte). Un phénomène qui ne s’explique pas forcément mais qui peut rapidement faire des ravages selon les cas. Un livre à lire, à condition d’aimer ce type de livre.

Commentaires

  1. Très bel avis ! Ce livre me tente bien, j'aime beaucoup ce genre de lectures et ce sujet doit être vraiment intéressant, surtout côté "émotions"... je le note dans les parutions 2013, même si celles-ci sont tellement nombreuses que je ne pense pas pouvoir m'en procurer le tier xD

    RépondreSupprimer
  2. quand ça touche de près ou de loin aux gosses, ça me fait vite chialer ^^ mais c'est un beau texte et j'ai trouvé ça bien fait :) et niveau émotion je trouve ça bien retranscrit, surtout pour Louise donc voilà ^^ tu as pu voir ce que ça donnait

    oui on voit plein de livres mais on n'achète pas tout c'est normal

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai reçu aussi mais pas encore lu. Il m'intéresse beaucoup et ton avis me donne encore plus envie de le commencer ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un beau livre, moi j'ai adhéré en tout cas. j'espère que ça te plaira aussi :)

      Supprimer
  4. Belle chronique ! Je dois avouer que moi aussi en recevant ce livre j'ai été dubitative... Coup de coeur 2013 en plus... Et comme toi, pas du tout mon style... Et pourtant je l'ai trouvé formidable!
    Bonne continuation ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, oui c'est un type de livre particulier faut aimer, mais comme le sujet m'intéressait quand meme j'ai voulu voir ce que ça donnait et je n'ai pas été déçue; pas de coup de coeur pour moi, mais un livre très touchant quand meme

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé