Le cauchemar mécanique d'Adrien Silvestre (La société d'enquêtes étranges de la Tour Sud 1)

Quatrième de couverture

Nous sommes quatre. 
Moi, Viviane, 13 ans, délinquante juvénile et kleptomane notoire, envoyée en pension comme un paquet de chaussettes sales. Spécialité : le pistage télépathique.
Arthur, 14 ans, fashion-victim et enquêteur surnaturel à ses heures. Spécialité : l’exploration des rêves.
Noah, 8 ans, minisurdouée, accro aux bonbons. Spécialité : le vol de secrets. 
Raphaël, 13 ans, authentique tête à claques. Il soutient mordicus que les fantômes n’existent pas. Spécialité : il leur parle.
Notre problème ? Un monstre très ancien, très puissant, très dangereux, caché dans le collège et qui manipule élèves, profs et surveillants : le Cauchemar mécanique, précédé de son armée de bonshommes tic-tac... Galère de galère à roues crantées !

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Adrien Silvestre ainsi que les éditions Oslo de m’avoir permis de lire ce livre. J’avoue en avoir eu connaissance il y a quelques temps et que la 4e de couverture m’avait bien plu et donc lorsque j’ai eu la possibilité de le lire, ça a été évidemment avec plaisir. Et il faut voir avec quel plaisir j’ai lu ce livre (en gros il m’a fait une journée pour faire au plus simple), j’ai vraiment adoré.

Je trouve que la présentation de la 4e de couverture résume assez bien l’histoire et donne également le ton du livre, c’est pourquoi je ne ferai pas de résumé moi-même, ça ne sert à rien et puis cela donne un peu de mystères à ce livre qui en recèle plein.

Comme je l’ai dit, j’ai vraiment adoré ce livre, c’est un très bon livre de jeunesse dans lequel je me suis plongée avec rapidement et envie. L’écriture est vraiment agréable à lire et fluide, les pages défilent rapidement (pas pour rien que je l’ai lu en une journée) et j’ai été très intriguée par cette histoire qui est franchement bien faite. On voit que l’auteur maîtrise parfaitement son texte, qu’il sait là où il va, tout découle de source et même si c’est un livre jeunesse, tout n’est pas des plus évidents. On a des moments de doutes, on ne sait pas trop ce qui va se passer, etc. En bref ça n’est pas du tout prévisible comme ça pourrait l’être dans un livre de jeunesse, souvent on voit tout arriver gros comme une maison, là ça n’est pas le cas, après il faut avouer qu’il y a des choses dont on se doute, mais dans l’ensemble, ça a été une bonne surprise et bonne découverte.

L’intrigue est géniale, l’idée est bonne et bien exploitée donc on suit tout ça avec un réel plaisir d’autant qu’il faut voir l’univers dans lequel Adrien Silvestre nous emmène. C’est vraiment riche et bien construit, un monde de cauchemar et de rêve avec des montres atypique mais très intéressant. C’est un univers assez sombre et petit à petit on voit où l’on met les pieds et plus on avance et plus l’auteur nous lâche des informations par-ci, par-là de sorte à attirer notre curiosité et forcément au bout d’un moment on a envie d’en savoir plus (sans compter les « bombes » qu’on nous lâche sur la fin qui nous fait poser plein de questions et dont il faudra attendre les réponses (et je l’espère !!) dans le prochain tome.

La narration est à la 1ere personne, si bien que l’on est dans la tête de Viviane (hormis quelques exceptions dans le texte qui sont à la 3e personne, mais je n’en dirai pas plus pour vous laisser découvrir tout ça). Et j’ai adoré cette narration, ça nous permet de mieux connaître cette jeune adolescente et en même temps d’avoir une part du mystère car comme elle, on découvre tout de ce collège-lycée des plus étranges. Par ailleurs, il y a une certaine légèreté (j’adore ses expressions : Galère de galère… ça m’a bien fait sourire) et il y a aussi de la dérision (j’ai notamment beaucoup aimé l’allusion au « manga traditionnel » et à la manière dont les histoires se terminent. Ça fait sourire parce que même dans les romans c’est le cas, surtout s’il y a un brin de romance).

Quant aux personnages j’ai vraiment adoré les enquêteurs de « La société d'enquêtes étranges de la Tour Sud) et Viviane. L’héroïne est juste excellente comme je viens de le dire, très attachante et mystérieuse aussi, on ne sait pas grand-chose sur son compte. Elle nous cache encore des choses du moins, même si elle finit par se dévoiler un peu au fil de l’histoire. Quelque peu kleptomane et avec un pouvoir qui la rend exceptionnelle, cela lui a valu quand même pas mal d’ennuis (dont un renvoi qui explique sa présence dans un nouveau collège et raison pour laquelle elle rencontre ce petit groupe d’enquêteurs).

Quant au groupe, là on a un trio de choc vraiment génial, très différent les uns des autres et pourtant très solidaire ayant un but commun : se débarrasser de tout ce qui peut nuire au collège-lycée à travers cette mystérieuse société. Arthur est un peu le leader du groupe qui va se lier d’amitié avec Viviane (bien que la rencontre ait été quelque peu brutale), Raphaël est aussi un personnage très attachant même si énervant et Viviane le lui rend bien (les échanges entre les deux c’est tout simplement délectable, j’ai adoré) et Noha est juste adorable (bien qu’elle puisse bien cacher son jeu). Et tout ce beau monde a des particularités très intéressantes pour l’histoire évidemment et c’est ce qui fait leur charme. Une belle équipe qui fonctionne bien et j’ai vraiment hâte de pouvoir les découvrir dans de nouvelles aventures.

Bon, je vais m’arrêter là, je pense que j’en ai assez dit pour vous mettre l’eau à la bouche (je l’espère en tout cas) mais j’ai – au risque de me répéter – vraiment adoré ce livre. L’univers est très intéressant et assez riche et ça promet de bonnes choses pour la suite, l’histoire était juste superbe avec des personnages très intéressants, différents et très attachants. Non franchement, j’ai fait une très belle découverte et je ne regrette absolument pas ma lecture et j’ai vraiment hâte de retrouver tout ça dans le prochain tome.

PS : Petite note pour l’auteur : Je ne suis pas d’accord, le 4e tome d’Harry Potter est très bien, il devient plus sombre et du coup intéressant, c’est le 6 à mon goût qui est moins bien (du moins la 1ere partie qui est un peu lente à cause de l’aspect « relation amoureuse » la partie horcruxes étant géniale, évidemment). Et Entretien pour un vampire pour les nanas, ça reste à voir aussi. (À prendre avec le sourire évidemment).

Commentaires

  1. PS : petite note pour la bloggeuse : L'opinion de mes personnages n'engagent qu'eux même ^^ (Genre Raph pense que tout film avec un vampire qui pleure se classe comme "truc de nana")

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas faux et faut dire que Louis est assez pénible pour ça dans Entretien avec un vampire donc bon pour le coup je suis assez d'accord ^^

      Supprimer
    2. Et le pire, c'est qu'il est contagieux ! cinq minutes avec lui et tout le monde pleure.

      Supprimer
    3. ouais ^^ heureusement que Lestat compense un peu ^^

      Supprimer
    4. tant qu'il n'écoute pas louis :)

      Supprimer
    5. vaut mieux pas, sinon je ne sais pas ce que serait devenu Lestat dans ce cas (d'ailleurs faut que je lise le livre qui le concerne ^^)

      Supprimer
    6. Ben on le voit bien... quand il écoute l'autre pleureuse, il passe deux cents ans dans une cave à déprimer.

      Supprimer
  2. Tu donnes bien envie ! ^^ La couverture est ... Originale en tout cas :O

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé hé hé il est vraiment bien :) et oui la couverture est originale mais je trouve que ça retranscrit bien l'histoire

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]