Derrière le voile de Jenna Black (Fille d'Avalon 1)

Quatrième de couverture

« Depuis toujours, je n’ai cessé de déménager. Selon ma mère, il était plus sûr que mon père – un faë très puissant – se tienne éloigné de nous. Mais comment croire sur paroles quelqu’un qui est saoul un soir sur deux ?
Quand elle s’est pointée ivre morte à mon récital de chant, une décision s’est imposée à moi : j’ai décidé de fuguer pour retrouver mon père en Avalon, seul endroit au monde où le commun des mortels et les faës peuvent cohabiter. Moi qui croyais que cet endroit m’offrirait une vie meilleure, jamais je ne m’étais autant trompée. Et bien entendu, je l’ai compris trop tard… »

Mon avis

Ayant bien apprécié l’autre série de l’auteur : Morgane Kingsley, j’avais envie de tenter celle là. Alors le premier constat étonnant et qui me laisse encore perplexe c’est le choix de la collection pour ce livre : Darklight chez J’ai lu, qui est donc spécialisé en Urban Fantasy (ou bit-lit si vous préférez). Pourquoi perplexe ? Parce qu’en lisant le livre on voit rapidement que c’est du Young Adult… ce que ne rassemble pas la collection Darklight, donc je ne vois pas trop pourquoi il a atterri là (d’autant qu’en VO, il est clairement classé jeunesse – YA).

Alors certes ça peut s’éloigner de certains livres YA habituel, parce que le livre est plus mature, etc. ça peut se rapprocher de l’urban fantasy (donc adulte), il n’empêche que ça reste de la YA quand même. Donc ne vous attendez pas à avoir des scènes SM dedans (comme dans Morgane Kingsley) et ni à des scènes de sexe en fait, parce que ça n’est pas le propos. Si vous achetez ce livre là dans ce but, vous serez déçus et d’un côté ça serait dommage parce que ce premier tome n’est pas si mal que ça.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite. En plus, ce premier tome ne fait que 315 pages donc c’est assez rapide à lire et il faut l’avouer, les actions / rebondissements ne sont pas très nombreux donc si j’en dis plus, je spoilerai, ce qui n’a aucun intérêt.

L’univers de la faerie est toujours sympa à découvrir parce qu’en général c’est assez complexe, sombre. Pour le moment, je ne pourrais pas tellement vous en dire plus parce qu’il faut avouer qu’on ne sait pas grand-chose de ce monde (à attendre celui de Jenna Black), on commence à l’entrevoir, ça n’est pas très poussé. A ce niveau là, c’est un petit peu décevant mais vu l’épaisseur du livre, en même temps, je ne m’attendais pas à avoir un très grand approfondissement. J’espère en découvrir plus dans la suite, sinon ça serait vraiment dommage, parce que la faerie est souvent très complexe, notamment avec son côté politique (la Cour de Lumières et la Cour des Ténèbres, etc.). Là on entrevoit des choses, mais on l’effleure seulement, en même temps vu ce qui arrive à Dana, on peut comprendre qu’elle ne nous en dise pas plus, ce n’est pas le propos de l’intrigue pour le moment.

L’histoire est intéressante et j’ai bien aimé dans l’ensemble, après il faut avouer que dans le fond, bah il n’y a pas grand-chose. Cela relève davantage du tome « intro » qu’un roman à part entière (ce qui explique aussi pourquoi on n’a que 300 et quelques pages pour un format semi-poche). On nous présente des personnages, une situation, rapidement un univers mais on reste encore pour le moment très en surface, et moi qui aime les détails, les pavés en somme parce que je trouve ça plus complet, etc. bah forcément je trouve ça un peu trop léger et dommage parce que je pense que ça peut être vraiment pas mal.

Néanmoins ce que j’ai pu lire me tente bien donc je lirai la suite avec plaisir. L’intrigue proposée est quand même bonne et intéressante, elle est bien menée même si on n’a pas de grandes surprises, de grands rebondissements ou révélations (il y en a un peu, mais c’est quand même léger). On suit une trame et on y va, il n’y a pas trop de bouleversements, même s’il y a quand même quelques obstacles en cours de route. A ce niveau là, Dana est servie, à peine arrivée, les problèmes commencent et ça ne fait qu’empirer, pour une simple adolescente de 16 ans qui voulait vivre tranquillement auprès de son père à cause de sa mère alcoolique. Du coup, elle se demande si c’était une vraie bonne idée d’avoir voulu le rejoindre bien qu’elle ne le connaisse pas et ignore beaucoup de choses sur la faerie et la magie.

Dana est un personnage intéressant et attachant. En plus, comme c’est une narration à la première personne, on est dans sa tête, etc. ça nous permet de mieux la comprendre. C’est une adolescente qui ne rêve que de « normalité » dans sa vie, avec sa mère alcoolique ça n’est pas tous les jours évidemment. Très rapidement elle a dû se prendre en main et du coup elle est assez mature (d’où le côté assez adulte dans l’histoire même si elle a des réactions tout à fait ado). On comprend qu’elle ait envie de changer de vie et elle pensait qu’en allant de l’autre côté de son héritage, celui faë, ça irait mieux, sauf que les problèmes se succèdent.

Les autres personnages aussi sont intéressants et même si on reste en général en surface, je pense qu’il y a du potentiel, ils peuvent nous réserver des surprises. On entrevoit d’ores et déjà certaines choses, je ne sais pas pourquoi je vois gros comme une maison un trio amoureux… Après ça peut être intéressant, tout dépend comment c’est fait.

L’écriture est agréable à lire, fluide et on rentre rapidement dans l’histoire. Il n’y a pas de perte de temps, le prologue nous montre bien la situation et dès le premier chapitre, Dana est déjà dans l’avion en direction de Londres puis Avalon pour rejoindre son père. Du coup tout s’enchaîne très vite, il n’y a pas de longueurs, pas de temps à perdre. Donc ceux qui aiment quand c’est comme ça, vous serez servi !

En bref, c’est un premier tome sympathique même s’il est vrai qu’on reste peut être un peu trop en surface et qu’il n’y a pas d’intrigue très poussée pour le moment mais bon, je ne me suis pas ennuyée, ça m’a suffisamment intrigué pour lire la suite alors, pourquoi pas ?

Commentaires

  1. Je ne lis que le début de ta chronique (car tant que je n'ai pas lu un livre, je préfère le découvrir d'abord par moi-même, du moins pour la grande majorité d'entre eux). Mais juste le début et c'est bon, j'hésitais mais je veux le découvrir cette fois c'est sûr ! Je me suis arrêtée à "il n'y a pas de sexe dedans" et vu que c'est quelque chose que je n'aime pas dans les romans, c'est parfait ! Merci !

    RépondreSupprimer
  2. A voir, il me tente bien mais je réfléchis encore (^-^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah faut voir que c'est un roman "intro" on entrevoit quelque chose, ça n'est pas hyper complet, mais bon, j'ai trouvé ça sympa quand même

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)