La Disparue de Marilou Aznar (Lune Mauve 1)

Quatrième de couverture
 Un autre monde existe.
Elle seule peut le sauver.
Elle n’y tient pas vraiment.

Séléné Savel, quinze ans, quitte la Bretagne pour entrer en seconde à Darcourt, un prestigieux lycée privé parisien. Alors qu’elle tente de survivre dans cette jungle hostile, où sa cousine, l’orgueilleuse Alexia, règne sans partage, elle croise la route du ténébreux Laszlo.  Qui est cet étranger à la beauté troublante ? Pourquoi s’intéresse-t-il autant aux étranges tableaux peints par Iris, sa mère ? Six ans auparavant, celle-ci a disparu et Séléné est bien décidée à résoudre ce mystère qui la ronge depuis l’enfance.

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Casterman de m’avoir permis de lire ce livre (en avant première en plus !) et découvrir ainsi cette histoire et cette nouvelle auteure française. Je dois avouer que la 4e de couverture m’avait pas mal intriguée et j’avais hâte de pouvoir le lire (de la YA à la française, ça peut être pas mal !) et au final je ne suis pas du tout déçue de cette lecture, c’était sympathique à lire et maintenant je suis suffisamment intriguée pour vouloir connaître la suite.

Alors tout d’abord la première chose qu’on remarque c’est l’écriture de l’auteur qui est vraiment agréable à lire et fluide, de sorte qu’on plonge rapidement dans son univers et on se laisse porter peu à peu, découvrant cette lycéenne pas comme les autres, comme on l’apprend très rapidement. Les pages ont défilé avec aisance et j’avoue avoir lu ce livre en moins d’une journée tellement j’étais prise dans l’histoire avec l’envie de savoir ce qui allait se passer.

Pour ce qui est de l’histoire c’est très simple, il s’agit celle de Séléné, une lycéenne venant de Bretagne qui va faire sa rentrée à Paris. Une « provinciale » (limite campagnarde vu où elle habitait) à Paris, ça se remarque surtout dans ce lycée chic où les apparences comptent avant tout comme elle va vite le découvrir. Sa vie va être difficile, surtout à cause de sa cousine Alexia, peste au plus haut point (jusqu’à ignorer et dénigrer sa propre cousine) qui règne dans sa classe avec sa petite bande. Mais un jour, elle fait la rencontre de Laszlo qui va bouleverser sa vie, comment un garçon tel que lui peut-il s’intéressée à elle et aux peintures de sa mère, disparue depuis 6 ans ? Plein de questions en tête pour cette lycéenne qui va vite enquêter pour savoir ce qui se passe et peut-être tenter de retrouver sa mère disparue du jour au lendemain sans laisser de trace…

L’intrigue était bien faite, on voit que l’auteur maîtrise parfaitement son texte et qu’elle sait où elle va. A mesure, je me suis doutée de certaines choses, mais bon ça n’est pas dérangeant, juste vers la fin où bon, on pourrait se poser des questions et se dire que c’est un peu précipiter les choses ou « facile » mais ça va, ça reste quand même crédible et ça ne m’a pas fait l’effet d’un flop sur la fin, bien loin de là. En plus, elle donne vraiment envie de lire la suite pour savoir ce qui va arriver à tout ce beau petit monde, ce n’est pas un gros cliffhanger, mais c’est le genre de fin qui fait quand même rager un peu (heureusement la suite arrive au mois de mai, l’attente ne sera pas si longue que ça, étant donné que le livre sort début mars, ça va, le délai est raisonnable entre deux).

Il faut avouer que même si on ne sait pas encore suffisamment de choses sur cet univers, on entrevoit déjà certains éléments qui s’esquissent petit à petit pour se faire une idée de là où l’on met les pieds. L’auteur garde jalousement secret tout son univers pendant une bonne partie de l’histoire mais grâce aux petites phrases d’accroches à chaque début de chapitre, ça éveille suffisamment la curiosité pour en savoir plus et aussi avoir quelques indices sur l’univers. Moi en tout cas, ça m’a rendu très curieuse et j’avais hâte d’en découvrir à chaque instant.

Ce livre n’a rien de révolutionnaire dans le genre donc si c’est de la nouveauté ou « le livre du siècle », passez votre chemin, vous ne le trouverez pas ici. Pendant une bonne partie du livre, ça reste très proche de ce qu’on peut déjà trouver dans le même genre, néanmoins je trouve que l’univers de l’auteur était intéressant (même si on ne sait pas encore grand-chose dessus comme je viens de l’expliquer) pour que ça puisse la démarquer des autres livres du genre et qu’on puisse s’y intéresser. Ça a été une bonne lecture détente pour moi et j’ai vraiment passé un bon moment en compagnie de Séléné et tous les autres personnages de cette histoire. Ça m’a bien diverti et l’histoire était plutôt pas mal.

Quant aux personnages, là on a un ensemble assez éclectique, Séléné la jeune fille timide et réservée qui vient de sa Province et qui se retrouve entourée de gens détestables, snob et qui se pensent supérieurs, on a ses amis qui comme elle, sont bien sympathiques et attachants. Etant donné que c’est écrit à la 1ere personne (comme souvent dans la YA en fait) eh bien elle paraît d’autant plus attachante à nos yeux comme on suit son histoire et que l’on peut comprendre tout ce qu’elle ressent (pour ça que je préfère ce type de narration, en plus en se contenant que sur un seul personne, le mystère reste entier sur ce qui peut se passer autour d’elle et on se pose les mêmes questions).

Quant à Laszlo, je dois dire qu’il est assez mystérieux. Pendant une bonne partie du livre il semble absent et pourtant il est là, dans les pensées de Séléné, ce qui fait qu’on peut s’y intéresser comme elle, mais… il nous réserve bien des surprises, comme d’autres personnages de l’histoire que je ne mentionnerai pas (pas de spoiler, c’est le Mal !). Mais voilà on retrouve un peu de tout dans cette histoire du coup ça la rend d’autant plus crédible, même si parfois ça pourrait tomber rapidement dans les clichés habituels (surtout avec Alexia et ses amis, ça serait plus typique des lycées américains que français à mon sens, après dans les lycées privés et snob de Paris il se peut que ça soit comme ça, je ne pourrais pas le dire, n’ayant pas été là dedans).

En bref ça a été une lecture plaisante, j’ai bien aimé cette histoire. L’intrigue était plutôt bien faite, même si les réponses tardent à arriver (mais je m’en doutais) il n’y a pas d’effet de longueurs, on va à l’essentiel quand même. L’univers est sympathique et mystérieux à la fois parce qu’il y a encore plein de questions sans réponses, quant aux personnages, on a un peu de tout et on a de bonnes surprises dans l’ensemble. Un bon premier tome qui m’a convaincu, parfait pour la détente et je lirai la suite avec plaisir.

Et un petit trailer du livre

Commentaires

  1. Il me tente bien celui ci , c'est le premier avis que je vois et il a l'air sympa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est sympathique, classique dans le genre et relativement vu si on a lu beaucoup de YA, mais ya des qualités et un univers intéressant donc pour moi ça marche quand même

      Supprimer
  2. Ta chronique est super complète ! Comme tu l'as vu j'ai moi aussi aimé cette histoire. Quant aux ados, je pense que même si c'est un peu exagéré, ça n'est pas si éloigné de la réalité que ça... et on retrouve de plus en plus ce genre de comportements (ça fait peur !).
    Par contre je n'avais pas vu le trailer. Il est pas mal ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour les ados c'est extrême ouais, mais je pense qu'on doit s'approcher quand même de la vérité, c'est de pire en pire niveau comportement et j'ai quitté le lycée depuis 8 ans donc forcément...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé