Hipnofobia de Salvador Macip

Quatrième de couverture

Lumière blanche. Sol blanc. Le plafond, s'il existe, est blanc lui aussi.
Je ne peux pas voir mes mains, attachées dans mon dos, mais elles doivent sûrement être déjà aussi pâles que tout ce qui m'entoure.
Le blanc, c'est le vide. Le vide de la pièce où l'on m'a enfermé. Je suis assis sur une chaise invisible, figé dans l'espace et le temps.
Ils prétendent que mes pensées n'ont pas de consistance mais ils ne peuvent stopper mon mental. Ils ne savent pas que je les entends. Que je les vois.
Je n'ai pas besoin de l'ouïe, ni de la vue, ni d'aucun autre sens.
Plus maintenant. Je peux suivre leurs mouvements de là où je suis.
Je sais comment ils parlent de moi, comment ils doutent, comment ils se croient en sécurité après avoir coulé ces mètres de béton entre nous.
La voix du docteur M parvient jusqu'à moi aussi clairement que s'il se trouvait à mes côtés : « Nous le gardons en observation depuis déjà trois semaines, et il n'a pas encore dormi. »

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Black Moon thriller et l’agence Gilles Paris de m’avoir permis de lire ce livre. J’avoue que la 4e de couverture m’avait beaucoup intéressée et ça promettait quelque chose de vraiment génial, malheureusement ce livre a été une déception pour moi, c’était loin de ce à quoi je m’attendais.

La 4e de couverture ci-dessus n’est pas forcément très évocateur du livre et ne permet pas trop de voir de quoi il est question. Voilà un autre résumé (celui du communiqué de presse), dont j’avais eu connaissance qui explique davantage l’histoire et montre aussi pourquoi j’étais intéressée par la lecture de ce livre :

Un homme est retenu prisonnier dans un bunker secret de l'armée américaine, sous la garde d'un scientifique et d'un militaire. Quel est son secret ? Il ne dort pas depuis trois semaines. Ce personnage mystérieux a été retrouvé au milieu d'une centaine de corps calcinés, comme consumés de l'intérieur. Apparemment, tous étaient membres d'une sorte de secte dont on ne sait strictement rien. Et si c'était la force mentale de cet individu qui avait déclenché ce massacre ? Et si c'était l'absence de sommeil, aidée par quelques drogues, qui avait décuplé son pouvoir ? Ceux qui enquêtent de trop près trouvent la mort, ou disparaissent. Ce pouvoir, tout neuf, est certainement contrôlé. Mais par qui et dans quel but ?

Ce résumé est très alléchant et assez évocateur, on voit que c’est un thriller psychologique, que le fantastique pourrait éventuellement s’immiscer, de quoi me plaire et rien qu’avec le début, j’avais bon espoir. Ce qui est mentionné est évidemment présent dans le livre… dans les deux premiers chapitres, après ça part un peu sur autre chose (bon pas totalement, on voit un peu ce qui se passe alentour, etc.) mais on est très loin de ce à quoi je m’attendais avec la lecture d’un tel résumé, d’où ma déception.

Le début est vraiment très bien et très intéressant. Il est intriguant et nous plonge dans une atmosphère assez sombre, inquiétante et mystérieuse parce qu’on ne sait pas vraiment de quoi il s’agit, tout pour me plaire, ça partait très bien. Malheureusement, assez rapidement j’ai déchanté parce que même si l’idée de départ est très bonne (comme on peut le voir dans le résumé noté plus haut) le scénario pêche complètement et j’ai presque la sensation de ne pas avoir lu le même livre, ce qui est dommage.

Je n’ai pas du tout adhéré au scénario proposé par l’auteur parce que ça n’avait pas trop de sens, j’ai trouvé qu’il s’éparpillait trop. Les idées sont là et elles sont bonnes, c’est ça le pire ! On voit bien où il veut nous emmener, avec les premiers chapitres, j’aurai été ravie de voir ce qu’il pouvait faire, dévoiler peu à peu le mystère fait autour de cet homme, des implications que cela a, etc., mais comme on le découvre ensuite, on passe à autre chose, d’un groupe de personnages à un autre, sans trop comprendre ce qui se passe. Du coup, on perd le fil et aussi tout intérêt au livre. J’avoue avoir un peu décroché en cours de route, je lisais mais sans m’impliquer plus que ça parce que ça ne m’intéressait pas tellement.

C’est vraiment dommage et ça m’embête d’un côté de ne pas l’avoir apprécié parce qu’il avait tout pour plaire, l’auteur a lancé une brillante idée et cela va rester le fil rouge du livre certes, mais on a l’impression, grâce à ces divers personnages, de lire davantage un recueil de nouvelles avec un thème précis plutôt qu’à un roman continu avec une seule histoire / intrigue qu’il faut résoudre. Il y a un lien plus fort qu’une thématique, certes mais on a du mal à rejoindre les morceaux ensemble pour que ça reste cohérent et avoir la sensation de lire un vrai roman complet. J’ai trouvé ce scénario assez maladroit et déstabilisant aussi parce qu’on a du mal à suivre la pensée de l’auteur, à voir où il veut en venir exactement et quel est le véritable but de tout ça. Et j’avoue que même arriver à la fin… ça n’a pas forcément beaucoup plus de sens.

L’autre aspect déstabilisant qui ne m’a pas trop plu, c’est le fait qu’on ait plusieurs points de vue. En soi ça n’est pas dérangeant, ça donne souvent du rythme et aussi de l’intérêt au texte. Mais le fait qu’on ait d’abord une narration à la 1ere personne avec un personnage, entremêlé avec une narration à la 3e personne, avant d’avoir une nouvelle narration à la 1ere personnage avec un autre personnage, et ainsi de suite, j’ai trouvé ça trop. Il aurait fallu quelque chose de plus uniforme, soit tout à la troisième personne avec un point de vue omniscient pour pouvoir s’immiscer davantage dans la tête des personnages pour bien se rendre compte de l’ampleur de l’histoire, ou bien une 3e personne et un seul narrateur à la 1ere. Là en mélangeant tout, on ne sait plus trop qui parle, les personnages arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe, on se demande bien d’où ils viennent etc. en plus comme l’histoire se passe sur plusieurs années, on ne s’en rend pas forcément compte, ce n’est qu’au bout d’un moment qu’on voit que ça se passe sur un peu moins de 7 ans… Quand on lit le livre, on n’a pas cette sensation là si on n’y prête pas attention. On peut perdre rapidement le fil et c’est dommage, ça rend la lecture plus difficile.

Après le style même de l’auteur est agréable, je ne vais pas le nier, j’ai lu assez rapidement ce livre et je n’ai pas non plus peiné à cause de ça. En plus le livre est court (moins de 240 pages) donc ça se lit très vite, il m’a en gros fait une journée. L’écriture est agréable et fluide et ça peut aller, mais la narration était trop disparate, un peu à l’image du scénario du livre en fin de compte.

Voilà, je pense que je vais m’arrêter là, on voit bien que j’ai été déçue parce que je m’attendais à quelque chose de plus oppressant, un scénario totalement différent par rapport à ce qui a été annoncé. C’est dommage parce que l’idée de base était vraiment excellente, à mesure du texte on voit certaines implications, on peut en tirer une certaine « morale » quelque part, de très bonnes pistes pour faire un excellent thriller psychologique et pourtant, à cause de la forme du scénario, je n’ai pas adhéré. Je suis totalement passée à côté du livre et pour avoir lu un certain nombre de thrillers maintenant, ce n’est pas un de ceux que je conseillerai, loin de là.

Commentaires

  1. Je lis la semaine prochaine ! Je verrais ce que je vais en penser... Mais c'est le deuxième avis négatif que je lis :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en ai vu d'autres aussi... l'idée de base est bonne, mais elle est mal exploitée, le scénar ne va pas du tout, dommage...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet