Dark Eyes de William H. Richter (Dark Eyes 1)

Quatrième de couverture

Née en Russie, Wally a été adoptée enfant par une riche famille new-yorkaise. Aujourd'hui l'adolescente de 16 ans, rebelle et futée a coupé les ponts avec sa famille et vit dans les rues de New York de larcins divers. En tombant par hasard sur des documents ayant trait à ses origines, Wally éveille l'attention d'un homme sans foi ni loi réputé pour sa sauvagerie : Alexei Klesko, un truand russe sur le chemin duquel les cadavres s'amoncellent.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Albin Michel Wiz de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié et je suis curieuse de voir ce que va donner la suite.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture ci-dessus étant suffisamment explicite pour expliquer l’histoire. Cependant je dois avertir que j’ai supprimé volontairement la dernière phrase parce qu’elle spoile un moment clé de l’histoire. En plus, ce résumé est celui de l’éditeur, ça n’est pas la vraie 4e de couverture du livre, qui là, ne dit pas grand-chose sur le livre et spoile tout aussi, donc pour le coup, je trouve ça dommage.

Il en va de même pour la phrase d’accroche sur le livre, mais là, je ne peux rien y faire, je ne peux pas le cacher, mais il faut savoir que ce qui est noté dessus n’arrive (et encore, c’est un bien grand mot) qu’après avoir dépassé la moitié du livre, révélant une information importante dans l’histoire. Pour le coup, je trouve ça vraiment dommage et ça m’a un petit peu énervé. Si je ne relis jamais une 4e de couverture avant lecture, ça n’est pas pour rien, c’est pour oublier de quoi parle l’histoire et aussi éviter les spoilers qui peuvent être présent justement dans les 4e de couverture.

Du coup en sachant d’avance cette information, je m’attendais à l’apprendre assez tôt dans le livre et j’avais en tête du coup un autre type de scénario qui prenait en compte cette « révélation » (qui n’en est plus une du coup vu que je le savais depuis le départ). Mais bon, ça n m’a pas empêché d’apprécier cette histoire, juste que mes attentes étaient quelque peu différentes. J’ai fait avec, tant pis l’effet de surprise n’était plus trop au rendez-vous pour cet aspect-là, mais l’auteur a plus d’un tour dans son sac, donc ça n’est pas grave. Mais voilà, vous êtes prévenus.

Comme je l’ai dit, j’ai bien aimé l’histoire, même si du coup je m’attendais à quelque chose d’un peu différent. Mais si je n’avais pas su en amont quelques informations, je pense que j’aurai encore plus adoré ce livre. Quoi qu’il arrive, il reste intéressant et j’ai quand même bien accroché, ça n’est pas le problème. L’intrigue est bonne et bien menée, c’est un bon petit thriller pour ado. L’histoire est assez originale, pleine de rebondissements et d’actions, l’auteur ne nous ménage pas.

Les révélations et surprises sont nombreuses et j’avoue que par moment il y avait des choses qui me semblaient étranges, mais petit à petit les pièces du puzzle s’imbriquent et tout prend son sens. Franchement, l’auteur a une bonne imagination et sait maintenir le suspense. Parfois il y a des petits ralentissements, mais qui n’en sont pas moins intéressants ! Sans que ça ne fasse perdre le rythme, au contraire cela le sert et ça permet de mieux repartir (et de souffler un peu au passage) avant de s’accélérer, notamment sur la fin qui je dois l’avouer est en apothéose. J’étais loin d’imaginer que ça prendrait un tel tournant, pas au vu de la trame générale et c’est ça qui est génial, on arrive à être surpris à tout instant, rendant le texte plus intéressant.

On part d’une quête d’identité, ce qui peut se comprendre puisque Wally a été adoptée et qu’elle aimerait savoir qui sont ses parents, surtout après la découverte des documents qui lui ont été remis, mais petit à petit, on voit que cette quête va emmener Wally sur des chemins plus dangereux. Cela se fait par petite touche par ci par là et le fait d’avoir plusieurs point de vue (narration à la 3e personne et on suit 3 groupes différents en gros : Wally, Alter Greer qui est flic et un certain Klesko qu’on apprend à connaître petit à petit. J’ai trouvé ça intéressant ces changements de point de vue, d’autant que pendant une bonne partie de l’histoire, chacun évolue dans son coin, sans qu’il n’y ait de vrais sens et à mesure tout se regroupe et on comprend les implications, etc.

Les personnages sont intéressants, plein de surprises et attachants. C’est assez éclectique aussi, on a un flic qui ne lâche pas le morceau, une mère qui ne comprend plus sa fille avec sa part de regrets, un homme louche prêt à tout pour retrouver quelque chose et parmi tout ça, on a Wally, une adolescente un peu atypique. Elle avait pourtant une vie relativement aisée et tranquille et pourtant elle s’est enfuie de chez elle, vivant dans les rues avec d’autres adolescents qui n’ont pas eu la vie facile pour le coup, comme on l’apprend au fur et à mesure de l’histoire. On ne comprend pas forcément son choix mais en même temps elle se sent étrangère, elle ne s’y reconnait pas et la volonté de rechercher son passé à travers sa mère, qui pourrait être toujours en vie, lui donne l’espoir de comprendre qui elle est vraiment – comme toute personne adoptée je pense, c’est un besoin qui se fait sentir à un moment où à un autre dans la vie.

En bref, j’ai beaucoup aimé ce thriller, il était très intéressant à lire. L’histoire est bonne et bien menée, l’intrigue tient bien la route et l’auteur sait ménager son suspense et rendre tout ça plus haletant. Les personnages sont bien travaillés, intéressants et attachants, ils se dévoilent petit à petit et peuvent nous réserver bien des surprises. Une bonne découverte pour moi en tout cas, il me tarde de voir ce que la suite peut nous réserver (et maintenant je comprends pourquoi ça s’appelle Dark Eyes…).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)