La révolte de Maddie Freeman de Katie Kacvinsky (La révolte de Maddie Freeman 1)


Quatrième de couverture

Maddie vit dans un monde où tout est virtuel, les arbres, l'école, les flirts, on ne s'aventure jamais au-dehors. Et elle se satisfait plus ou moins de cette existence. Jusqu'au jour où elle rencontre Justin. Celui-ci l'entraîne dans un univers inconnu, où les gens se voient sans le filtre de l'écran, se parlent, se touchent...Maddie découvre alors un mode de vie différent de celui que la société et ses parents lui ont imposé. Pour changer sa destinée, elle devra apprendre à se rebeller, à ses risques et périls.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Pocket Jeunesse de m'avoir permis de lire ce livre.

J'avoue que la dystopie n'est pas mon genre de prédilection mais de temps à autre ça ne fait pas de mal et parfois je peux tomber sur de bonnes surprises, celui là en est une. La 4e de couverture de ce livre m'intriguait alors je me suis lancée dedans et franchement je n'ai pas été déçue. C'est une bonne histoire, assez intéressante étant donné le sujet dont elle traite qui donne en même temps matière à réfléchir (ce qui est l'intérêt premier de la lecture de dystopie).

Au niveau de l’intrigue, il ne faut pas s’attendre à quelque chose d’exceptionnel, dans le sens où l’on a des révélations chocs qui nous laissent pantois. Dans l’ensemble c’est assez « prévu », on se doute un peu des événements à venir, ça semble assez logique. Mais ça n’empêche pas que ça soit intéressant, bien au contraire. On se laisse prendre « au jeu », j’ai vraiment pris plaisir à lire ce livre et découvrir l’histoire de Maddie.

On rentre dans le vif du sujet dès les premiers chapitres, la rencontre entre Maddie et Justin ne tardent pas donc pour ceux qui aiment des livres qui démarrent vite, vous serez comblés. Puis peu à peu on voit l’action (pure et dure) se mettre en place, avec son lot de problèmes évidemment pour notre plus grand plaisir. Et franchement, l’histoire est très bonne et menée d’un bout à l’autre sans faille. Donc même si certaines choses sont prévisibles, ça n’en reste pas moins sympathique et intéressant. Après il s’agit d’un premier tome, ce n’est qu’une mise en bouche pour le moment, j’espère que la suite sera tout aussi bien et qu’on verra davantage de choses, surtout après une telle fin !

Le fait d’avoir la narration à la première personne nous permet d’être vraiment dans la tête de Maddie, de savoir ce qu’elle pense, etc. mais on a également des notes qu’elle écrit dans un journal et ça apporte un vrai plus. Elle y raconte d’autres choses qui ont leur importance et qui nous permette de mieux appréhender ce monde.

D’ailleurs l’univers est vraiment intéressant parce qu’il est assez proche de nous, ça se passe en 2060, dit comme ça, ça semble loin et en même temps… Ici c’est le numérique qui est visé, cette vie virtuelle qui ne convient pas à tous et c’est vrai qu’à l’heure actuelle (2013) ça prend de plus en plus de place. Il est intéressant de voir comment quelque chose de bénéfique au départ peut peu à peu devenir malsain. C’est un cadre intéressant et je trouve que Katie Kavinsky le traite très bien et nous permet de réfléchir en même temps. L’atmosphère n’est pas tendue ou oppressante, néanmoins il est vrai qu’on peut se sentir en cage, emprisonné dans cet univers / monde dont Maddie ne connaît véritablement rien.

La romance, et oui il y en a forcément une est assez mignonne, elle fait sourire. Bon j’avoue, au tout début j’ai levé les yeux au ciel, c’était un poil rapide, mais admettons… et puis vu la tournure des événements en fait ça n’est pas gênant, ça passe plutôt bien et comme je l’ai dit, c’est mignon, touchant, le côté midinette ressors un peu (oui le sourire niais était parfois au rendez-vous). Donc dans l’ensemble ça fonctionne plutôt bien, même si on a envie de les secouer un peu pour qu’ils s’ouvrent plus. Mais si tout était trop facile, trop beau, trop bien, ça n’aurait aucun intérêt à mes yeux, donc là c’était parfait.

Maddie est un personnage très intéressant et qui va se révéler être très différente de ce qu’on pourrait penser surtout quand on voit sa famille… Elle prend peu à peu conscience de ce que cherche à lui montrer Justin et en fait… Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler et vous laisser un peu de mystère mais voilà, le fait est là, et la suite des événements semble logique et cohérent. Elle est assez déterminée et va nous surprendre plus d’une fois.

Justin est lui aussi très intéressant et attachant à sa manière. Ce type de personnage me plaît beaucoup en général parce que ça les rend plus complexe : inaccessible, froid à première vue, avec une certaine distance pour cacher ce qu’il pense vraiment… alors qu’en fait tout ça n’est qu’un masque et cache un cœur d’or.

En bref, c’est un premier tome très sympathique avec un univers intéressant qui peut nous réserver bien des surprises, tout comme les personnages qui évoluent pas mal dans ce premier tome. L’histoire est bonne, les idées sont là et bien exploitées, la romance est mignonne et les personnages aussi donc je demande à voir la suite en espérant qu’elle soit tout aussi bonne voire meilleure.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]