Les Solitudes de l'ours blanc de Thierry Di Rollo

Quatrième de couverture


Contrat...
Cible...
Élimination...
Lui est un tueur à gages. Il a commis une unique erreur, et celle-ci pourrait bien s'avérer fatale.
Elle est la fille de l'une de ses victimes. Elle ne vit désormais que pour assouvir sa vengeance.
Entre eux, s'esquisse un pas de deux mortel.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Actu SF de m’avoir permis de lire ce livre, même si je suis assez déçue et cela en grande partie à cause de la fin.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire, le livre se lit très facilement et rapidement, d’autant plus qu’il est très court (189 pages), mais ça ne relève pas non plus le niveau du livre. L’idée est plutôt bonne, mais comme bien souvent avec les livres courts, tout va trop vite, tout est survolé, on n’a pas le temps de vraiment s’attacher aux personnages, de se poser des questions, etc. La solution nous est offerte sans trop de problème et du coup je trouve ça un peu trop facile. C’est pourquoi j’ai toujours du mal avec les romans courts, il me manque souvent quelque chose pour que ça soit complet.

La manière dont est narrée l’histoire est assez étrange, je vous l’avoue. Je m’attendais à quelque chose de différent, étant donné la 4e de couverture car je pensais que l’histoire des deux personnages serait sur le même plan alors qu’il n’en est rien. Rapidement on se rend compte que la partie sur Marc Sisley se déroule plus tôt que celle qui concerne Jenny Erin, que l’on rencontre par la suite. Ça m’a semblé assez étrange mais pourquoi pas. À l’époque elle pouvait être enfant et donc impuissante et attendu que le temps passe pour se venger de se tueur. L’histoire pouvait rester tout de même intéressante d’autant qu’il y avait un peu de suspense pour tenir un peu le lecteur en haleine.

La première partie avec le tueur à gages était pas mal, mais ensuite avec l’arrivée de Jenny Erin donc quelques années plus tard (mais ça, ça ne l’est pas clairement annoncé), je trouve que le rythme ralentit mais ça se laissait lire. En parallèle on a des intermèdes racontés par une jeune fille, cela donne un peu de suspense et de rythme aussi à l’histoire puisque l’on ne sait pas vraiment de qui il s’agit et de l’importance que cela peut avoir.

L’intrigue file droit et cela à cause du fait que le livre soit si court, on arrive assez vite au but, comme lorsqu’il s’agit d’une novella, donc on n’a pas vraiment de suspense. Seuls les personnages sont surpris puisqu’ils ne savent pas à quoi s’attendre. Ça se lit mais ça n’était pas transcendant, jusqu’à ce que j’arrive à la fin qui là je trouve est gâchée par l’épilogue. Car lorsque je l’ai lu, je me suis posée des questions et j’ai eu la sensation de n’avoir rien compris à l’histoire. Je ne vois pas l’intérêt de nous montrer ça, comme s’il s’agissait d’autre chose. Pourtant avant cet épilogue tout semblait clair, il y avait une petite part fantastique pour égayer un peu l’histoire et la rendre plus intéressante, même si elle n’était pas assez développée à mon goût. Mais cette fin me laisse réellement perplexe parce que je n’en comprends pas le sens, pas avec tout ce qu’on vient de lire et d’apprendre. C’est bien la première fois de ma vie que j’ai la sensation de ne pas comprendre un livre en le refermant.

Quant aux personnages, comme je l’ai dit plus haut, tout est survolé et trop rapide. J’aurai aimé apprendre à les connaître davantage, à creuser leur personnalité parce qu’ils semblaient très intéressant et prometteur. Pour Marc c’est vrai qu’avec la première partie sur lui et l’erreur qu’il a commise, c’est un personnage qui m’a assez plu, mais par la suite il a perdu de son intérêt. Quant à Erin c’est vrai que je me suis posée pas mal de questions à son sujet mais on devine trop rapidement qui elle est et encore une fois, elle n’est pas assez creusée pour la rendre plus captivante. Et toujours sur l’épilogue, ça m’a assez embrouillé l’esprit, je ne savais plus vraiment ce qu’il en était…

En bref, j’ai été assez déçue de ce livre et cela à cause de la fin qui gâche l’ensemble. Le livre était assez sympathique, pas transcendant, j’ai lu bien mieux dans le genre, mais il y avait tout de même des choses intéressantes, même si trop court et pas assez développé à mon goût. Mais la fin, cet épilogue casse toute l’histoire parce qu’elle tombe comme un cheveu sur la soupe, sans trop d’intérêt. Je pense que si on n’avait pas ça, l’histoire aurait pu être mieux, toujours aussi rapide à cause de la longueur, mais ça restait sympathique quand même.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]