Yfrôn de Hughs Heffragus (Psyckoon 1)

Quatrième de couverture

Psyckoon est le nom d'un guerrier surpuissant.
Yfrôn est un étrange enfant aux talons ailés qui deviendra ce guerrier s'il réussit à accomplir une longue et périlleuse série de métamorphoses...
Une combattante d'élite, Lléna, part à sa recherche en compagnie d'Alda, son incontrôlable disciple. Ces deux jeunes et splendides guerrières sont de la race des Yptérôns, les très lointains descendants humanoïdes des Papillons. La peur s'est abattue sur ce peuple qu'abrite et protège l'antique et énigmatique Sanctuaire de Pahân. Car le prodigieux organisme vivant qu'est Pahân, objet de toutes les convoitises, se trouve menacé d'invasion par un mystérieux Seigneur qui a unifié contre les Yptérôns toutes les races monstrueuses et prédatrices de la contrée. Incarné en une miraculeuse apparition, l'Esprit de Pahân a révélé aux Yptérôns que seul le Psyckoon peut anéantir ce tout-puissant Seigneur de la guerre.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Les Mondes d’Atria de m’avoir permis de lire ce livre que je ne connaissais absolument pas et qui m’a bien plu et je suis curieuse maintenant de savoir ce que donnera la suite.

L’écriture est très agréable à lire, j’ai bien apprécié et en plus, la narration est assez légère dans le sens où malgré une situation compliquée avec un danger, ça n’est pas non plus pesant au point que c’en est déprimant. Non, pas du tout. Et avec les personnages, de toute façon, on ne peut pas avoir une telle atmosphère. C’est écrit à la 3e personne de sorte que l’on ne se cantonne pas uniquement à Lléna et Alda, mais aussi à d’autres groupes, notamment celui des « méchants » pour ne pas en dire plus sur eux et aussi « catégoriser » un peu de manière simple. Ça nous permet d’en savoir plus que les héros, mais tout en gardant du suspense parce que tout ne nous est pas dévoilé. Je reviendrais sur les personnages un peu plus loin.

C’est un roman jeunesse accessible au plus jeune, je pense que dès 10 ans c’est tout à fait possible de le lire. C’est assez mignon mais ça n’est pas pour ça que nous ne sommes pas dans un univers qui peut être parfois violent. Il en faut bien un peu de temps en temps pour refléter la vie et aussi qu’il se passe quelque chose, qu’il y ait un danger quelconque, etc. J’ai beaucoup apprécié l’univers qui est intéressant, assez riche et peut nous réserver bien des surprises. C’est un univers avec des créatures qui ressemblent avec des papillons humanoïdes avec une certaine hiérarchie militaire et politique. C’est vraiment un univers complet et rien que dans ce premier tome on apprend beaucoup de choses. Je trouve ça très original et j’ai été vraiment très surprise et émerveillée aussi de le découvrir (oui là, notre âme d’enfant risque de l’être, ça semble être très « coloré », je me représente très bien l’univers comme sur la couverture.

En parlant illustration rapidement, je me dois de faire une petite note à ce sujet, le roman est parsemé d’illustrations, à chaque début de chapitres qui annoncent plus ou moins ce qui va se passer. On découvre ainsi des personnages « en chair et en os » ce qui nous permet en même temps de voir à quoi il ressemble, en plus des descriptions qui peuvent être faite dans le roman. Pour un roman jeunesse c’est plutôt pas mal comme procédé et les dessins sont très sympathiques (il suffit de voir la couverture pour voir le type de dessin) mais je précise qu’ils sont en noirs et blancs.

Fin de la petite note (qui est un peu longue…) je continue de parler de l’univers. Je l’avoue au début j’avais un peu peur de m’y perdre (oui même en jeunesse parfois ça peut être compliqué), de ne pas tout comprendre et retenir (surtout par rapport aux noms, mots inventés pour décrire quelque chose…) mais au final c’est très compréhensible. C’est pour ça que j’ai dit, au départ, que c’était accessible pour un public jeune. Tout est expliqué au fur et à mesure donc on appréhende ce monde petit à petit sans trop de difficulté. Il n’y a pas trop d’informations en bloc, ça s’appréhende plutôt bien. De plus, si on a un petit problème, il existe au début du roman un glossaire pour expliquer les termes si besoin est, ce qui n’est pas négligeable, il faut l’avouer.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant très complète à ce sujet, sans pour autant tout dévoiler de l’intrigue qui est bien faite. Ça file assez droit dans l’ensemble mais de nombreuses embûches empêchent nos deux héroïnes d’accomplir leur mission, à savoir retrouver le Psyckoon qui est le seul être qui pourra combattre ce fameux Seigneur dont on ignore tout. Les bases sont posées pour la série, on voit de quoi ça parle assez rapidement, un petit retour en arrière pour mieux comprendre certaines choses. L’action arrive dès le premier chapitre,  on est en plein dedans et ça ne s’arrête jamais. Donc ça n’est pas un roman « intro » ce qui est très appréciable. Même si le roman ne fait que 288 pages (en grand format) ce qui peut sembler « peu » (tout dépend du point de vue), ça reste complet, avec un vrai début et une fin et de l’action entre deux.

D’ailleurs en parlant de la fin c’était vraiment très frustrant, c’est sadique de nous laisser sur ça sans avoir la suite sous la main. C’est un bon cliffhanger assez pénible. Honnêtement, j’ai eu pire. Ce livre, même s’il est très bien, n’est pas comparable à d’autres séries fétiches où la les cliffhanger me donnent des envies de meurtre, mais ça reste quand même très énervant d’être fauché de cette manière.

Alda, la jeune disciple, Apprentie-Guerrière, est sympathique, je me suis bien attachée à elle, notamment grâce à ses réparties, ses réflexions, c’est le genre de personnage que l’on apprécie de suite (dans une autre mesure, ça pourrait être Silk dans La Grande Guerre des Dieux de David Eddings). Elle est un peu écervelée, désinvolte, très « petite fille » dans sa manière de parler et d’agir (mais ça n’est absolument pas négatif, moi j’ai bien apprécié en tout cas). Du coup le personnage permet de détendre l’atmosphère, bien que la Maîtresse-Guerrière Lléna recadre de temps à autre son apprentie et instaure de l’autorité.

Lléna est un personnage intéressant qui, pour le moment m’intrigue. Même si on arrive un peu à la cerner, je suis certaine qu’elle ne nous a pas tout dévoilés et qu’elle va nous réserver bien des surprises par la suite et j’ai hâte de découvrir tout ça. Quant aux autres personnages, j’attends d’en voir plus mais ça fait un ensemble assez éclectique et intéressant, donc rien à redire dessus.

En bref, ce premier tome est une réussite pour moi, j’ai été très surprise de ce livre qui est très sympathique et accessible à un public jeune. J’ai trouvé l’univers intéressant et original, assez riche avec une histoire qui tient bien la route. Les personnages sont sympathiques dans l’ensemble et peuvent nous réserver bien des surprises. J’ai hâte de savoir ce qu’ils vont nous réserver désormais.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)