Compte-rendu du Salon du Livre et de la presse jeunesse 2013


Comme indiqué sur la bannière, le Salon du Livre et de la presse jeunesse, connu sous le nom de Salon de Montreuil s'est tenu du 27 novembre au 2 décembre.

C’est la 3e année que je m’y rends et je dois avouer que je prends vraiment plaisir à y aller parce que l’ambiance est très sympathique, bien mieux qu’à celui de Paris qui a considérablement changé depuis mes premières fois. Ça fait 8 ans que je vais au Salon de Paris et depuis 2010 (boycott de beaucoup d’éditeurs) c’est encore pire, on ressent davantage le côté marketing et affaire que le côté « foire », grande librairie très sympathique où l’on a accès à beaucoup de livres, d’auteurs et personnes du milieu du livre. Ça n’a plus le côté festif et je trouve ça dommage alors que celui de Montreuil, puisque c’est dédié à la jeunesse l’a encore. C’est donc un salon que je vous conseille fortement de faire, au moins une fois dans votre vie parce qu’il en vaut la peine.

Après le petit conseil, évitez les 2/3 premiers jours (mercredi au vendredi) parce qu’il y a beaucoup de sorties scolaires et que les gosses c’est juste l’enfer. Bien que le vendredi ait été gérable, les 2 premiers jours ne l’ont pas été (de source sûre).

Pour ma part c'est la première fois où j'ai pu y assister 4 jours d'affilé sans être complètement morte et aphone (même si la voix s'est bien éraillée, je pouvais encore parler) donc c'est une victoire ! Je m'y suis donc rendu du vendredi au lundi, dernier jour du salon pour pleinement en profiter. En plus, pour mes cours (je fais un Master Métier du livre, option librairie) j'ai eu un cours sur place (non ça n'est pas très pratique avec le bruit ambiant mais bon c'était intéressant quand même, d'autant que c'était avec l'un de mes professeurs d’option) et deux dossiers à faire dont une enquête sur la petite maison d'édition.

Du coup ce salon était à la fois pour mes cours et mon plaisir personnel qui donne donc lieu à ce petit compte-rendu pour le blog (bien que tardif, j’en suis désolée, j’ai manqué énormément de temps). Ce compte rendu sera général, je ne rentrerai pas autant dans les détails que lors de mes précédents compte-rendu pour la simple et unique raison que j'ai trop tardé à l'écrire donc je ne serai plus dans l'événement, ça a eu le temps de « refroidir ». Mais je vais quand même écrire un petit quelque chose, histoire de vous faire partager mon expérience.

J'ai trouvé ce salon beaucoup plus sympathique que l'année dernière, déjà niveau chaleur (et oui c'est un point très important dans ce genre d'événement) c'était beaucoup plus supportable. Même s'il a fait chaud, ça n'était pas non plus horrible. Et donc le salon est plus appréciable dans ces conditions là (et pourtant dans l’ensemble, il y a eu plus de monde !) parce que quand on macère dans une pièce close avec autant de monde toute la journée, c’est juste l’enfer. Bref.

Mon salon commence le vendredi 29 novembre en matinée histoire d’avoir le temps de se promener, de prendre des photos, de retrouver les copines qui viennent de loin pour l’occasion et de tourner un peu sur les stands aussi. C’est pratique, je n’ai pas de dédicace avant l’après midi (celle de Licia Troisi) donc autant en profiter. Sauf qu’en fait il y avait déjà pas mal de monde donc au final je n’ai pas tant tourné que ça, le rendez-vous de l’année était du côté de PKJ – Collection R – Castelmore tout au bout du salon, en plus il y avait un mur sur lequel on pouvait s’aligner pour se poser par terre (se reposer / manger, etc.) ce qui est très pratique. Ça a été ainsi pendant tout le salon. 

La journée passe assez rapidement et je vais à ma dédicace de Licia Troisi comme prévue, heureusement, il n’y avait pas trop de monde donc j’ai pu vite passer parce qu’après je devais aller à mon cours, donc pendant une petite heure on a parlé événementiels avec un de mes profs qui bossaient sur le stand de Delcourt, donc c’était vraiment rapidement, entre deux.



En soirée j’avais rendez-vous chez J’ai lu pour l’interview d’Eli Anderson (je vous dis pas à quel point j’avais envie de la faire). C’était vraiment très intéressant, l’auteur est adorable et très accessible donc c’était un vrai plaisir. Vous pouvez la retrouver ici d’ailleurs ! Après je repars voir les amies, un petit tour et je finis la journée. (Je vous l’avais dit, c’est résumé à mort…).

Le samedi 30 novembre, me revoilà d’attaque sur le Salon, j’arrive plus tôt que la veille pour commencer la journée avec la dédicace de Cat Clarke, parce que là, j’en ai plus dans la journée, tout doit s’enchaîner. Et heureusement que je suis arrivée tôt parce qu’en fait elle avait déjà commencée (Glenn Tavennec, directeur de la collection R, l’ayant fait travailler en avance, a eu plutôt le nez fin – malgré lui – parce qu’il y avait tellement de monde par la suite que c’était mieux qu’elle y soit plus tôt sinon la queue aurait été énorme). 




J’attends un petit peu en papotant avec des amies, séances photos histoire d’avoir des souvenirs avant d’aller à la prochaine dédicace (tout s’enchaîne vous allez voir), celle d’Arthur Ténor, en compagnie de Molly la puce.


Je pars ensuite au stand de Flammarion pour la dédicace d’Anne-Sophie Silvestre, avec qui je discute plus longuement (normal étant donné que je la connais davantage – mais je suis triste d’avoir constatée chez moi que je n’avais pas emmené tous les livres pour dédicaces, une bonne raison de se revoir !).



J’ai un peu de temps avant la prochaine dédicace donc je retourne voir les copines (Audrey, Amandine, etc.) avant de repartir chez les éditions Gulf Stream pour la dédicace de Catherine Cuenca avec qui j’ai pas mal discuté (et d’ailleurs j’ai quelque chose en préparation à propos de cette auteure…) et qui m’a vraiment mis l’eau à la bouche pour sa prochaine série à paraître, vous pouvez être certain que j’en parlerai ! Ses deux précédentes séries (Le Mystère de la Tête d’Or et Le Passage des Lumières) sont vraiment excellentes et elle a dit les mots magiques pour que ça me plaise donc… Patience !



Le timing étant, je me dirige vers ma dernière dédicace de la journée, celle de Marilou Aznar pour le tome 2 de Lune Mauve, nous échangeons quelques mots (ah ça fait toujours plaisir quand un auteur se souvient de vous) et après je file rapidement parce que je dois bosser mes cours. 



Comme je l’ai dit plus haut, j’avais un dossier à faire, une enquête sur la petite maison d’édition donc je retourne sur le stand de Gulf Stream, étant donné que j’avais eu un « rendez-vous » un bien grand mot mais on s’était donné une heure pour revenir quand il y aurait moins de monde pour qu’on soit plus tranquille pour discuter le temps de poser mes questions. Je patiente un peu et discute avec Angela, l’attachée de presse et aussi Bérénice Hupel, une des directrices de la maison d’édition, en attendant l’éditrice Paola Grieco. Je les interroge donc tour à tour pour avoir le maximum d’informations pour mon enquête avant de les laisser pour retrouver rapidement des amies et ensuite partir du salon. La deuxième journée s’achève.

Le dimanche évidemment c’est un peu dur, on se lève un peu plus tard mais on y va quand même, la journée ne fait que commencer, mais c’est quand même plus calme, j’ai moins de dédicaces, j’ai déjà vu pas mal de copines, donc c’est tranquille. Je n’ai qu’une seule dédicace donc c’est plus une journée pour traîner, continuer à faire des photos et papoter avec les copines. A 13h30 je me rends rapidement à la dédicace de Claire Gratias pour le tome 2 d’Orphans et retourne faire sitting au point de rendez-vous vers chez R.



Il était étonnant de voir que le vendredi le stand de la Collection R (Robert Laffont) était assez vide mais tout le samedi et le dimanche ça n'a pas arrêté, c'était blindé, je suis bien heureuse d'être arrivée tôt le samedi matin pour la dédicace de Cat Clarke parce qu'après ça devenait ingérable. Et heureusement que j’ai fait l’impasse pour C.J. Daugherty et Kiera Cass parce que c’était infernal, il y a même eu un évanouissement, dommage j’ai raté ça, ça devait être drôle (enfin sauf pour les membres du staf, ça ne l’était pas du tout et non plus pour l’auteur qui apparemment a bien paniqué quand même). C’était sûrement à cause de l’émotion mais surtout la chaleur… A 16h je vais chez Hachette pour la dédicace de Bertrand Puard, petit pincement au cœur parce que je viens faire signer le dernier tome de la série, mais bon, a priori il devrait y avoir une suite donc pas de soucis ! Je discute un peu avec l’auteur avant de repartir et revoir les amis pour enfin quitter le salon.



Le lundi je retourne en début d’après midi au salon pour la dernière dédicace, celle de Pascale Maret chez Thierry Magnier pour Les ailes de la sylphide que j’ai commencé dans le trajet aller du salon et fini donc sur le retour (il ne me restait que quelques chapitres quand j’ai discuté avec l’auteur). Ensuite je suis allée faire un dernier tour assez rapide, pour faire quelques photos supplémentaires, voir la petite exposition mais très rapidement. Et comme il y avait pas mal de monde, que j’étais toute seule et que j’en avais un peu marre, je suis rentrée chez moi.



Petite anecdote : Le petit rituel chaque matin était de faire un tour au stand de Tourbillon (édition de petite enfance) tout simplement parce qu’une de mes collègues libraire bossait sur ce stand donc j’allais lui dire bonjour, lui parler un peu et voir comment ça se passait pour elle avant d’aller retrouver les copines blogueuses et d’affronter une nouvelle journée de stand. Je passais plus ou moins régulièrement chez Thierry Magnier pour également voir ma deuxième collègue libraire.

Le salon s’achève ainsi et heureusement que je ne reprenais pas les cours avant le mercredi parce que sinon je crois que ça aurait été dur d’enchaîner directement avec les cours. Un salon bien sympathique, c’était super de revoir les copines et de papoter, même si ma voix en a pâti mais ça, je le savais déjà donc ça n’était pas grave, ça finit par revenir ! (peut-être au désespoir de mes collègues de fac, apparemment je parle beaucoup…).

Commentaires

  1. Promis promis l'année prochaine j'essaierai de venir à Montreuil ^^ A voir tous les compte-rendus ça m'a donné encore plus envie d'y aller :)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas vu Lune mauve et les effacés! Dommage... super compte-rendu^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé