Dette de sang de Phillip Gwynne (Rush 1)


Quatrième de couverture

Dominic Silvagni est né sous une bonne étoile.
Il a de la chance : il vit au soleil de la côte australienne.
Il a de l’argent : son père est un riche homme d’affaires.
Il a du talent : ses performances sur les pistes d’athlétisme le promettent à une brillante carrière sportive.
Aujourd’hui Dom fête ses 15 ans.
Mais son premier cadeau est une terrible révélation : sa famille a une dette envers la Mafia… une dette dont il est l’héritier !
Dom est contraint d’exécuter six contrats pour ces criminels… ou il subira un terrible châtiment.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Casterman de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié, même si j’ai quelques petites choses à y redire.

L’écriture est agréable et fluide, donc ça se lit très bien et rapidement, il faut dire qu’il n’est pas très épais non plus : 255 pages si on ne prend que le texte, parce qu’à la fin de l’ouvrage, on a un extrait du 2e tome. Mais que je n’ai pas lu, pour ne pas être éventuellement tentée et frustrée de ne pas en avoir davantage. Pour information, le tome 2 sortant le 7 mai prochain et s’intitulera Nuit noire.

Pour ce qui est du contenu, le moins qu’on puisse dire c’est que l’on rentre dans le vif du sujet et ce, dès les premières pages. On sait rapidement que la famille Silvagni a une Dette, mais d’un genre très particulier et très secret car seuls les hommes de la famille sont au courant. Ce sont d’ailleurs les seuls en mesure de la rembourser, à partir de leurs 15 ans. Pour cela, ils doivent accomplir 6 contrats, mais sans savoir au préalable quelle est sa nature exacte car elle change en fonction des hommes de la famille. Dominic vient d’avoir 15 ans et apprend cet étrange héritage et n’a pas d’autres choix que d’accepter car les conséquences pourraient être fâcheuses… S’ensuit alors son premier contrat, il doit retrouver et capturer le « Zolt », un jeune hors-la-loi insaisissable mais cette première mission va s’avérer beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît. Evidemment, sinon il n’y aurait pas d’histoire si c’était si simple.

C’est plutôt pas mal dans l’ensemble, j’ai bien apprécié. L’histoire est intéressante et bien menée mais, oui, il y a un « mais », je pensais que ça serait beaucoup plus haletant, avec plus de suspense et de tensions, de la même manière que Les Effacés de Bertrand Puard. Après, ça n’est pas lent non plus, il se passe des choses, Dominic sait qu’il doit prendre ce contrat au sérieux et le fait, mais je n’ai pas senti la précipitation dû à l’urgence de la situation, alors qu’il n’a qu’un mois pour réussir sa mission. Là, on a l’impression que ça ne dure que quelques jours, alors que la période s’étend assez longuement comme on voit les jours défiler. Seulement, on n’a que le jour, mais pas la date ou le mois précis, on ne se rend pas bien compte du temps qui passe. C’est dommage. Au bout d’un moment, je ne regardais même plus les jours, je lisais et j’avais la sensation qu’en une semaine c’était fait, alors que ça n’est pas le cas et le fait que le livre soit court ne nous permet pas de bien nous rendre compte aussi du temps. Il n’y a pas de perte de temps, pas de longueur, mais il est vrai que parfois j’aurai aimé qu’il y ait plus de détails pour mieux connaître les personnages par exemple.

Je ne me suis pas tant que ça attachée à eux, même s’ils ont du potentiel et que la relation entre certains m’intéressent. J’étais tout de même quelque peu en retrait, c’était davantage des noms qui agissaient que des personnages. Dominic est un grand sportif, course de fond et s’entraîne sous la direction de son grand-père. Sa famille est riche et il ne s’en cache pas mais il n’est pas pour autant prétentieux comme peuvent l’être souvent les ados qui vivent dans ce milieu, il apparaît comme quelqu’un de sympathique et lorsqu’il apprend la vérité sur sa famille, évidemment ça n’est pas avec joie.

Quant aux personnages secondaires, ils sont plutôt intéressants, et apporte un petit plus. On découvre essentiellement la famille de Dominic, ses parents, son grand-père, son frère et sa sœur. Mais on découvre également deux de ses amis, Sébastien avec qui il court et Imogen, sa meilleure amie et voisine. J’aime bien leur relation, même si au final on les voit assez peu. Comme pour l’intrigue, c’est dommage que ça ne soit pas plus creusé, qu’on aille plus loin pour vraiment s’y attacher et qu’ils aient plus de consistance.

En bref, un premier tome intéressant mais pas non plus exceptionnel parce que je n’ai pas totalement ressenti le côté haletant, l’adrénaline alors que la 4e de couverture le sous-entendait et j’ai été un petit peu détachée aussi avec ce qui se passait. Et il faut dire que dans le genre Les Effacés m’avait fait ressentir plus de chose. Donc pour ceux pour qui c’est une première lecture dans le genre ça peut passer, pour les autres qui connaissent déjà, ça passera peut être moins. Cela dit, ça m’a rendu suffisamment curieuse pour lire la suite pour voir ce que ça donne. Et puis les personnages peuvent être intéressants, reste à voir leur évolution pour voir aussi ce qu’il en est.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 3]