Les princes charmants n’existent pas de Maïa Brami


Quatrième de couverture

Peut-on tomber amoureux…par correspondance ?
À quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d'une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu'un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettres en lettres, les deux jeunes gens deviennent intimes. Sans vraiment oser passer à l'action, Nora ne peut s'empêcher de rêver à une histoire d'amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination ?

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Nathan de m'avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite et détaillée pour comprendre de quoi il s’agit, je n’ai rien à ajouter de plus. C’est un livre jeunesse, frais, léger et mignon, en soi, une bonne lecture détente comme on les aime et qui fait ressortir parfois le côté midinette qui peut être en nous. Certes les princes charmants n'existent pas, mais on peut dire quand même que Rodrigue l'est un peu à sa manière.

L’histoire est bonne et bien menée, tout tient la route. J’ai trouvé amusant le changement de ton lorsque Nora raconte l’histoire (c’est écrit à la première personne), sa vie, sa copine Julie, ses parents, et lorsqu’elle prend la plume, alors là, on est dans un autre temps, autre siècle, comme Les Liaisons dangereuses (dont il est fait mention dans le livre d’ailleurs) et ça fait une sorte de décalage mais c’est intéressant je trouve. De plus, l’écriture change pour montrer le côté manuscrit / correspondance et c’est une belle écriture fille donc ça ajoute un petit côté « ancien » des lettres de Nora.

Ce qui est appréciable c’est qu’on n’a pas seulement cette correspondance et donc une partie « romance » qui s’installe mais on a aussi les problèmes liés à l’adolescence. Nora doit gérer les affaires de cœur de son amie Julie, ses parents qui commencent à avoir des craintes sur son compte à cause de sa correspondance, les dangers de Facebook en lien avec le harcèlement, et les problèmes liés à l’apparence aussi.

Nora est une romantique dans l’âme, à une vision très particulière de ce que doit être l’amour et aussi une femme. Et parfois, on a envie de lui ouvrir les yeux, de lui dire que ça n’est pas spécialement comme ça, pas aussi noir et tranché qu’elle a l’air de le penser. Mal dans sa peau, on comprend qu’elle est juste une adolescente un peu perdue et qui a parfois peur de ce qu’elle pourrait trouver. Sa correspondance avec Rodrigue va bien la changer et une sorte de jeu va s’installer entre les deux.

Quant à Rodrigue, c’est le garçon dont beaucoup de filles aimeraient tomber amoureuse, même s’il a des défauts, il a plein de qualité. A travers les lettres il se dévoile de plus en plus, faisant de cette correspondance quelque chose de vraiment intime et on voit que l’amitié première change aussi à mesure, qu’il y a un jeu qui s’installe entre les deux, même si parfois en cours de route les règles changent ce qui va poser des problèmes. Mais s’il n’y en avait pas, il n’y aurait pas d’histoire ou tout serait trop simple, trop rapide et à mes yeux ça n’aurait pas d’intérêt.

Les personnages secondaires ont une vraie place, Julie la meilleure amie de Nora a ses propres problèmes mais on voit que parfois elle n’est pas vraiment là pour son amie et cela va poser parfois quelques problèmes. Les parents de Nora, mine de rien ont aussi leur importance et vont lui permettre de voir aussi la vie autrement.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire, elle a su retranscrire la voix adolescente de Nora sans pour autant tomber dans l’excès, ça m’a semblé plutôt juste. Le livre se lit tout seul, il ne m’a fait quelques heures tant ça se lit bien et que j’avais aussi envie d’en savoir plus à chaque fois. Les pages ont défilé toutes seules sans que je ne m’en rende compte et j’ai bien cru que je n’aurai pas assez de pages à lire pendant mon voyage en transports en commun que j’avais dans la journée.

En bref, un petit roman mignon qui pose les problèmes de l’amour, de l’adolescence. Ça se lit avec un vrai plaisir, la correspondance entre les deux personnages nous permettent de voir une vraie évolution entre les deux et le fait que ça soit écrit d’une manière très soutenu fait un décalage par rapport à l’époque, c’est assez amusant et ajoute du romantisme tel le conçoit Nora. Deux personnages très attachants qui nous offrent ici une romance un peu particulière mais touchante.

Commentaires

  1. Je l'avais bien aimé mais moi j'ai trouvé le personnage de Nora vraiment insupportable :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi elle ne m'a pas dérangé, on peut la comprendre après tout dépend du caractère qu'on a, si on se retrouve en elle ou pas

      Supprimer
  2. J'ai énormément envie de le lire en tout cas!

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai déjà vu sur la blogo, il me tente beaucoup :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet