L'Initiation de Diane Duane (Wizards 1)

Quatrième de couverture

« Nita laissa courir ses doigts le long d’une des étagères de la bibliothèque. Soudain, quelque chose interrompit son mouvement. Un petit livre perdait un fil, et son ongle s’était accroché dessus. Elle plissa les yeux. Ah ! Un de ces guides consacrés aux métiers : Comment devenir pilote, Comment devenir chercheur, infirmier, écrivain… Mais celui-là s’intitulait… Comment devenir un sorcier en dix leçons !
Nita extirpa le volume du rayonnage, ébahie, et se plongea dans la lecture.
Non, impossible ! se dit-elle au bout d’un instant. Elle referma le livre et le tint serré dans sa main, immobile, en proie à un mélange de confusion, d’incrédulité… et d’euphorie. 
Si c’était une plaisanterie, elle était géniale.
Et si ce n’en était pas une… »

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Lumen de m'avoir permis de lire ce livre, même si pour le moment je dois avouer que je suis un peu mitigée sur cette lecture. Pourtant dès qu'il est question de sorcier, je ne réponds plus de rien, c'est ce que je préfère (Harry Potter m'ayant fortement contaminé) et pourtant ici la magie n'a pas opéré. Je sais, le jeu de mot était facile...

Ce n'est pas qu'il est mauvais, non, il y a des choses intéressantes et je laisserai sûrement sa chance au 2e tome pour me faire un vrai avis dessus, car c’est peut être dû au fait que ça soit un premier tome. Mais, pour le moment, j'ai trouvé que tout était trop facile. Alors je sais que c’est un livre jeunesse, mais quand même, j’en ai lu d’autres et il y avait plus de difficultés. Même si on sait que ça va s’arranger, c’est de la jeunesse il faut bien laisser de l’espoir, il n’empêche qu’on s’inquiète pour nos personnages et que les solutions n’apparaissent pas en deux secondes. Donc ça aurait pu être possible ici. Par exemple, la découverte du livre, admettons, c’était une bonne mise en bouche et au moins l’intrigue commence dès les premières pages, on ne nous fait pas patienter pendant trois jours. Mais ensuite sa rencontre avec Kit et les événements qui s'enchaînent, tout ça se profile un peu trop bien.

Ensuite, les deux adolescents acceptent peut-être un peu trop facilement cette magie (même Harry Potter est surpris et lorsqu’il se passait des choses étranges dans sa vie, il ne mettait pas ça sur le compte de la magie, il l’excluait). Quant à leur rencontre avec Tom et Carl, disons que la coïncidence parait fortuite. Et tout ça arrive dans les premières pages, ça va vite et on nous montre clairement le côté facile de la chose, que tout peut se résoudre en cinq minutes, jeunesse certes, mais il ne faut pas non plus abuser. C’est dommage, j’aurai aimé un peu plus de suspense et de problèmes. Du coup à cause de cette facilité, ça rend le livre plus jeunesse que ce que je pensais.

Le premier tome s’intitule L’Initiation et avec une telle 4e de couverture et début d’histoire, je m’attendais à tout autre chose, peut-être même à un tome introductif, qui nous emmènerait dans le monde des sorciers, où Nita ferait son apprentissage, un peu à la Harry Potter, ou même toute seule pourquoi pas. Mais ça n’est pas vraiment ça. J’avoue que là, je ne pourrais pas vraiment décrire l’univers, en dehors du fait que ça soit dans notre monde, la partie surnaturelle et magique n’est pas vraiment développée. En dehors de quelques appellations qui donnent une certaine hiérarchie et un personnage un peu hors du commun, on ne sait pas grand-chose. Là je reste sur ma faim, j’en voudrais plus.

Dans Harry Potter – je sais, l’allusion est facile mais un livre jeunesse avec des sorciers, on est obligé de faire l’amalgame, surtout que sur le livre, la comparaison est faite aussi – on découvre tout de même tout un monde, qui à mesure prend de l’ampleur avec les tomes, mais dès le premier on avait tout de même matière. Or ici, ça fait un peu creux et la magie semble accessible et maîtrisable en un rien de temps alors qu’on nous dit le contraire puisqu’il faut avoir certaines qualités, que cela coûte au sorcier de l’utiliser, etc. D’ailleurs, ça paraît plutôt logique, j’adhère totalement au fait que si on use de magie, il y a un prix à payer, mais quand on voit Nita et Kit, on a quand même des doutes. En un rien de temps, ils sont capables d’accomplir de grandes choses et là, je ne trouve pas ça très crédible et comme par hasard, ils connaissent par cœur leur livre, les formules, etc.

Et c’était sans compter le fait que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Alors autant le début, avec la rencontre avec Nita, ses problèmes avec Joanne, ça pouvait aller, autant par la suite, quand elle rencontre Kit, j’étais parfois déconnectée, simple spectatrice et pas vraiment « actrice ». Je pense que le côté simple et fortuit m’a empêché de me plonger totalement dedans, parce que je me faisais sans cesse cette réflexion et cela assez tôt dans l’histoire. Je ne l’ai pas vécue avec nos deux héros et c’est bien dommage parce que malgré ce que je dis, il y a quand même des éléments intéressants, notamment tout ce qui est action. Ça ne s’arrête pas, ça s’enchaîne. Mais, au bout d’un moment, ça aussi, ça pose problème, parce qu’on a peut-être trop de choses. L’auteur a voulu mettre tellement d’action pour que ça soit haletant et soutenu, qu’au final, je pense qu’on finit par se perdre et ne plus vraiment savoir où l’on met les pieds.

Je ne m’attendais pas à autant d’action, à toute cette succession, ça aurait pu être une bonne chose mais au final, on ne sait pas trop où l’on va et ce livre pourrait être un one-shot en soi. Je n’ai pas trouvé qu’il y ait un vrai fil conducteur, l’intrigue s’éparpille et donne la sensation de se construire au fur et à mesure mais sans vrai but. Ça m’a semblé décousu et la première raison qui va emmener Nita et Kit à la recherche d’un livre, je n’ai pas trouvé ça très crédible, alors certes, ça peut poser un problème, mais à un moment donné, je me suis demandé ce qu’il cherchait à faire et quand le rappel est revenu, nan, j’ai un peu plus décroché.

Cet avis paraît bien négatif parce qu’il y a plein de petites choses qui expliquent pourquoi je n’ai pas vraiment adhéré, mais il y a quand même des choses que j’ai apprécié comme les personnages. Ils sont intéressants et assez attachants pour avoir envie de les retrouver. Nita est une adolescente réservée, plongée dans les livres et le souffre douleur d’une fille de sa classe. Donc la lecture est un moyen pour elle de s’échapper et la magie va lui apporter des moyens pour s’affranchir de cette peste. Quant à Kit, c’est un adolescent plutôt sympathique et leur duo fonctionne plutôt bien, ce qui permet de se laisser entraîner dans cette folle histoire.

En bref, une lecture plutôt mitigée parce qu’il y a des éléments intéressants mais qui sont noyés par un côté trop facile, une intrigue un peu décousue et un univers pas assez approfondi à mon goût. Après, ça se lit plutôt bien, l’écriture est relativement simple mais agréable. Je laisserai une chance à la suite pour voir ce que ça donne en espérant que ça soit mieux.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé