Passeurs de mort de Fabrice Colin


Quatrième de couverture

Lorsqu’elle chausse les lunettes léguées par son oncle, Angel n’en croit pas ses yeux : elle peut maintenant voir les esprits des gens qui meurent. La voilà partie pour le Massachussetts afin de tenter de comprendre, au contact de la famille Cooper, le mystère que le vieil homme lui a laissé en héritage. Mais pour trouver les réponses, il lui faudra accepter les conditions du jeune et énigmatique Brandon Cooper…


Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Flammarion de m’avoir permis de lire ce livre.

Je l’ai plutôt bien apprécié dans l’ensemble, même s’il y a quelque chose qui m’a gêné. Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture donnant une assez bonne idée de l’histoire, si je développe davantage, je risquerai de spoiler, ce qui n’a aucun intérêt. 

L’écriture de l’auteur est agréable à lire, fluide de sorte que ça se lit assez vite et bien. On ne voit pas les 380 pages passées, elles pages défilent toutes seules sans qu’on ne s’en rende compte. On rentre dans l’histoire avec facilité, et cela dès les premières pages. Je n’ai pas trouvé qu’il y ait de longueurs, ça file plutôt droit, ce qui est plutôt appréciable. On rentre dans le vif du sujet avec l’enterrement de l’oncle, l’héritage légué par ce dernier et l’aventure commence ! On passe plutôt un bon moment en lisant ce livre, mais c’est vrai que je m’attendais à adhérer davantage. Il faut dire que je ne m’attendais pas du tout à ce type d’histoire.

Avec une telle présentation et un tel début, j’avais un tout autre type de scénario en tête donc j’ai été très surprise de voir la tournure des événements vers le milieu du livre (voire un peu avant). Il est vrai que lorsque j’avais vu l’auteur au Salon du livre de Paris (2014) lors d’une conférence, la manière dont il présentait son livre, je pensais lire quelque chose de totalement différent. Raison pour laquelle en général, je n’ai pas envie de savoir trop dans le détail de quoi il est question (même sans spoilers) parce qu’après mes attentes ne correspondent pas forcément avec la réalité et le risque d’être déçu est plus que présent. Je ne le suis pas, mais c’est vrai que je ne l’ai pas non plus adoré. Ça se lit et c’est plutôt sympathique, mais je suis loin du coup de cœur.

Et du coup c’est peut être ça qui m’a gêné, mes attentes ne se sont pas retrouvées dans ce livre. Pourtant l’idée est bonne, c’était intéressant de voir cette mise en scène autour de la mort. Le fait de la présenter ainsi, ce qu’on pourrait y trouver après est la grande question que tout le monde se pose à un moment donné de sa vie. Fabrice Colin nous donne ici sa propre vision, qui est assez intéressante mais j’aurai aimé en avoir plus. Cette histoire de lunettes, au final, n’est peut-être pas assez exploitée pour moi. Par moment c’est mis un peu de côté, comme si c’était un prétexte au début et que l’histoire avait pris un virage totalement différent. Ça donne la sensation de lire deux histoires en une au final et c’est pour ça que je n’ai pas totalement adhéré. Après il faut reconnaître que c’est assez original ce qui est fait, j’ai bien aimé cette quête avec la famille de Cooper, même si par moment j’ai eu des envies de meurtre et que je sentais aussi le coup fourré.

Les personnages sont intéressants et nous réservent bien des surprises. Angel est une jeune fille à l’imagination débordante pourtant elle a dû mal à croire aux révélations de son oncle, sur le pouvoir de ces lunettes, mais il faut bien se rendre à l’évidence que tout est vrai ! J’ai beaucoup aimé l’évolution du personnage, voir ce qui lui arrive sur la fin. Elle devient plus mature et se donne les moyens pour parvenir à ses fins.

La famille Cooper est des plus extraordinaires. Tous les membres en sont mystérieux et peuvent à un moment donné nous mener en bateau de sorte qu’on ne peut pas vraiment savoir à l’avance ce qui va se passer avec eux. On fait confiance à certains, alors qu’on ne devrait pas toujours, on se méfie, mais pas forcément des bonnes personnes. L’auteur nous met sans arrêt le doute et ça rend cette famille très intéressante.

En bref, un livre intéressant qui nous présente ce qu’est la mort, ce qui arrive juste après, et cela grâce à des lunettes très particulière, qui vont nous mener sur la piste d’une famille des plus extraordinaires pour comprendre mieux cette « entreprise » qu’est la Mort. C’est original et sympathique à lire, même si j’ai été surprise par la tournure des événements parce que ça n’était pas ce à quoi je m’attendais. Donc je n’ai pas apprécié autant que je le voulais mais j’ai quand même passé un bon moment. Les personnages sont intéressants et assez éclectiques et vont nous en faire voir de toutes les couleurs.

En Partenariat avec

Commentaires

  1. Je n'ai pas encore lu de roman de cette auteur même si quelques uns dorment dans ma PAL mais je dois dire que le titre m'intrigue et ton avis nous donnes tout de même le goût de le découvrir ... je le note volontiers :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot