A vendre : trois chambres, un cadavre de Charlaine Harris (Aurora Teagerden 3)

Quatrième de couverture

Aurora avait décidé de devenir agent immobilier, et c'est lors de sa première visite organisée qu'elle découvre dans la maison, un cadavre. Soit. Mais, alors qu’elle retente l'expérience, elle fait à nouveau une macabre rencontre. Fait du hasard ?
Ne serait-ce pas la preuve qu'un serial-killer, sévit dans la petite ville de Lawrencetown. Et il semble très bien renseigné sur la vie de Roe...

Mon avis

Après avoir lu le deuxième tome de la série : Un crime en héritage, j’ai enchaîné avec le troisième pour rattraper mon retard étant donné que le quatrième tome vient de sortir. Et je dois dire que j’ai davantage apprécié ce tome-ci, même si ce n’est pas un coup de cœur loin de là. Cela dit, ça reste sympathique à lire et j’ai passé un bon moment. C’est divertissant et c’était tout ce que je lui demandais de toute façon.

Après avoir démissionné de son travail de bibliothécaire, Aurora se reconvertit dans l’immobilier en travaillant pour sa mère qui dirige une agence. Mais alors que mère et fille attendent auprès de clients, Aida envoie Aurora pour faire visiter une maison, un manoir plus exactement, pour de futurs acheteurs. Mais qu’elle n’est pas sa surprise lorsqu’elle découvre le corps d’un agent immobilier qu’elle connaît dans l’une des chambres, et que ce drame va se poursuivre une nouvelle fois. Mais quel est ce serial killer qui s’en prend aux agents immobiliers ?

Roe va se retrouver malgré elle mêlée à cette histoire, une fois de plus, à croire qu’elle attire les cadavres dans la petite ville de Lawrencetown. Je dois avouer que j’ai préféré cette histoire à la précédente, même si elle était pas mal, car ici on a plus de suspense et plus d’investigation de la part de Roe, donc c’est appréciable. Ça bouge un petit peu plus, on ne se soucie pas que de sa situation amoureuse, même si là encore, il va y avoir du changement, mais je reviendrais dessus un peu plus tard.

L’intrigue me semble plus étoffée, a plus de consistance donc on suit « l’enquête » avec curiosité et plaisir. On se demande qui a bien pu tuer ces deux agents immobiliers et surtout pourquoi. Le reproche qu’on pourrait faire c’est que l’affaire est une fois de plus élucidée avec facilité. Mais ça, ça reste la « patte » de l’auteur, c’est un peu sa manière de faire, donc il faut savoir à quoi s’en tenir avec elle. En tout cas, l’identité du coupable m’a paru moins évidente parce qu’on nous propose au cours de l’histoire différents personnages pour embrouiller les pistes, contrairement au tome précédent où c’était vraiment couru d’avance.

La seule chose qui ne me plaît pas vraiment dans cette série c’est la romance. A chaque tome on a un ou plusieurs prétendants différents et j’avoue que ça ne me plaît pas des masses. Ça fait un peu girouette, Roe ne sait pas vraiment ce qu’elle veut, ce qu’elle cherche. D’un côté, elle veut être indépendante et de l’autre, elle se dit qu’avoir un mari c’est le rêve. J’avoue que je suis assez perplexe par cet aspect là. Et ici dans ce troisième tome, bon, ça va trop vite pour moi pour que ça soit totalement appréciable et aussi crédible à mes yeux. Mais bon pourquoi pas, c’est un choix de l’auteur, mais je ne suis pas fan. A voir ce que donnera le quatrième tome, surtout étant donné cette fin.

Voici une petite chronique d’un livre lu assez rapidement, qui m’a fait passer un bon moment. Le côté enquête autour de la mort des personnages est un peu plus étoffée, Roe s’investit davantage dans l’affaire, surtout quand ça va la toucher de plus ou moins près. A seule chose qui pèche, c’est la partie romance qui ne m’intéresse pas plus que ça mais bon, comme il y avait du contenu derrière ça, et qui prend un peu plus le pas sur l’histoire, ça n’est pas trop dérangeant.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]