Le Livre abominable de Noé Carlain et Ronan Badel

Quatrième de couverture

Il y a bien des occasions, dans la vie d’un petit garçon, d’éprouver une impression terriblement abominable… Par exemple, quand son chien le lèche juste après avoir mangé sa pâtée. Quand sur la plage, il doit tenir la serviette pendant que son père met son maillot. Quand sa mère l’appelle « mon trésor» devant ses potes de l’école… Et plein d’autres encore, réunies ici !

Mon avis

C'est un livre assez amusant avec une chute à laquelle on ne s'attend pas forcément. Mais ça donne le sourire parce que ça sent le vécu, ce qui est d'autant plus drôle.

Notre héros énumère les unes après les autres les choses qui l'agacent, tout ce qui est franchement abominable.

Je dois l'avouer, pour moi, c'est le genre de livre qu'on lit une fois, mais sans plus. Ça n'est pas une histoire au sens traditionnel du terme, ce ne sont que quelques phrases par-ci, par-là.

Cela dit, les illustrations sont assez sympathiques, et ça fait un bel objet-livre, puisqu'il s'agit d'un album en grand format.

Dès 6 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Quand les poules avaient des dents de Jean-Luc Marcastel (Les Chroniques de Pulpillac 1)

Apollon, désolantes passions de Louise Roullier

Dust Bowl de Fabien Fernandez

Il y a un monstre dans ce livre de Tom Fletcher et Greg Abbott

La nuit des ponotes hématophages de Jean-Luc Marcastel (Les Chroniques de Pulpillac 2)