La maison des Julius de Charlaine Harris (Aurora Teagarden 4)

Quatrième de couverture
Une enveloppe contenant l'acte de propriété de la maison des Julius : voilà le superbe cadeau de mariage de Martin à Aurora. Notre héroïne rêvait de cette demeure malgré les étranges rumeurs sur la disparition de ses occupants, la famille Julius, plusieurs années auparavant.
Aussi, une fois installée, Aurora ne peut résister à la tentation et reprend l'enquête là où la police l'avait abandonnée. Pourquoi n'a-t-on jamais retrouvé les corps ? Quelle est la menace qui plane encore sur la vieille demeure ? Et comment expliquer l'attitude de plus en plus trouble de Martin ? Les figures du passé s'immiscent dans le coeur de Roe, mais elle n'a pas l'intention de se laisser faire par des fantômes.


Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions J’ai lu de m’avoir permis de lire ce livre qui se laisse lire, c’était sympathique, mais ça n’est pas non plus extraordinaire.

Mon sentiment sur la série ne change pas tant que ça d’un tome à l’autre. Ça n’est pas extraordinaire, pas aussi bien que Lily Bard ou Les Mystères d’Harper Connelly qui avaient plus de fond et des personnages plus intéressants. L’écriture et le style de Charlaine Harris est tel que ça se lit toujours très bien, facilement et rapidement.

Quant à l’histoire même, c’était plutôt pas mal, l’intrigue était bonne et plutôt bien menée, même si en générale les fins arrivent trop facilement et rapidement, mais bon, ça reste le style de Charlaine Harris, on aime ou pas. Après, il est vrai que pendant une bonne partie du livre, il ne se passe pas beaucoup de choses, c’est plutôt lent. Roe nous raconte sa petite vie de femme mariée, notamment le cadeau de mariage qu’elle lui a fait et cela, dans le détail, avant de commencer à se poser des questions sur le passé de son mari qui est des plus troublants. Mais j’ai envie de dire, elle l’avait épousé en tout état de cause. Le mystère autour de Martin s’épaissit, et on va donc en apprendre un peu plus sur lui à mesure des pages parce qu’évidemment tout n’arrive pas en cinq minutes. Evidemment, son passé si troublant va avoir un impact sur le présent, mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler.

De ce fait, la première moitié du livre est un peu longue parce que ça n’était pas ce qui m’intéressait, je voulais voir l’enquête sur la disparition des Julius, les précédents occupants de la maison que Martin a offerte à Roe pour leur mariage, qu’on nous présente dans la quatrième de couverture. Après, il est légitime qu’elle se demande qui est vraiment son mari, cela paraît normal de savoir avec qui l’on veut construire sa vie, et éventuellement fonder une famille. Personnellement, je me serai posée ces questions bien avant de me marier, mais passons, elle est follement amoureuse et ça n’était pas si important que ça, à ce moment-là.

J’avais hâte qu’on en sache plus sur cette maison, qui n’arrive donc qu’à la moitié, et là, ça prend un tournant plus intéressant. Elle finit par mener l’enquête, enfin tout est relatif, elle se tient informée, discute avec des personnes par-ci, par-là, comme dans les tomes précédents, ça n’est pas non plus un polar en tant que tel. Ça n’est pas non plus un livre hyper haletant, le quotidien de Roe (où il ne se passe pas grand-chose en soi, il faut le dire) prend le pas également et l’arrivée d’amis de Martin à la maison, paraît aussi étrange. Donc si vous vous attendez à ce qu’elle mène l’enquête rapidement, ça n’est pas le cas et ça l’est rarement avec Charlaine Harris, en fait. Dans ce roman, on a deux histoires parallèles qui se rejoignent ou pas (je ne vous spoilerai pas), à un moment donné, les interrogations sur le passé de Martin et cette mystérieuse disparition de la famille Julius qui a eu lieu des années auparavant.

En bref, un tome plutôt intéressant, ça se lit mais ça n’est clairement pas ma série préférée de l’auteur, j’avoue que l’héroïne y est beaucoup pour quelque chose, je ne l’apprécie pas plus que ça. L’intrigue est bien construite mais étant donné le pitch de départ, notamment au fait qu’elle appartenait à un club où les membres s’intéressent de près à des serials killer, à des meurtres, je m’attendais à ce que Roe enquête davantage et s’investisse plus dans les meurtres qu’elle attire comme des aimants. Ça n’est pas le cas et je trouve ça dommage, ça aurait pu donner quelque chose de très sympathiques avec une telle idée. Mais maintenant que je suis lancée, je vais terminer cette série pour savoir ce qui va se passer et quel final Charlaine Harris nous réserve (encore deux à lire, pour information).

Commentaires

  1. Ahhhhhhhh il n'en reste que 2 ..... je pensais arrêter mais du coup je vais quand même aller au bout par curiosité quand même :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais, enfin là il n'en reste qu'un seul du coup ^^ mais ouais, vu ce qu'ils restent autant finir quoi

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé