Le cheval de Troie d'Alain Surget et Julie Faulques (Les Agents Secrets de l'Olympe 2)

Quatrième de couverture

Rien ne va plus à Troie ! Dix ans déjà que la guerre a commencé, et c'est le calme plat. Léa, la jeune déesse, et son ami Lithos partent en mission pour élucider cette affaire. Mais les mauvaises rencontres vont s'enchaîner avec les catastrophes, et la situation va vite se gâter...

Mon avis

Ayant beaucoup apprécié le 1er tome des Agents Secrets de l'Olympe, je n’ai pas tardé à lire ce 2e tome qui m’a vraiment plu.

Cette suite est donc centrée sur la guerre de Troie, guerre qui dure depuis 10 ans sans que rien ne bouge, ce qui exaspère les dieux qui pensaient pouvoir suivre là un spectacle grandiose. De plus, pour ne plus entendre les supplications de Pénélope qui se languit de revoir son époux Ulysse, Zeus décide d'envoyer Léa, accompagnée de son ami Lithos, sur Terre pour savoir ce qui se passe exactement. Elle va donc se faire passer pour une humaine, une servante pour s'infiltrer dans le camp des grecs mais évidemment tout ne va pas se passer comme prévu.

J’ai beaucoup apprécié cette histoire, qui en soi  n’est pas une grande surprise puisque je connais la mythologie, néanmoins c’est plaisant à lire et instructif et cela permet d’aborder la mythologie avec facilité, ce qui est préférable pour un lectorat jeune (puisque le livre est destiné pour des enfants de 8 ans). Le premier chapitre avec Pénélope, la femme d’Ulysse nous permet d’entrevoir la problématique à venir, à savoir repousser les prétendants puisque son époux tarde à rentrer à cause de cette guerre. Et la fin nous amène évidemment à la suite et donc au 3e tome à venir, qui sera obligatoirement sur l’Odyssée d’Ulysse.

Il est étonnant de voir d'un côté à quel point cette histoire est proche de la mythologie que nous connaissons, ce qui, de ce fait, est une bonne base pour les enfants et de l'autre, l'auteur prend des libertés et détourne certains faits en incluant notamment Léa, cette déesse condamnée à avoir l’apparence d’une fillette de 10 ans. Le moins qu’on puisse dire c’est que sa présence à Troie va quelque peu perturber le cours des événements mais aura eu au moins le don de faire avancer les choses ! Elle devra être ingénieuse pour mener à bien sa mission même si ici, ce sera un peu malgré elle, mais le résultat est probant pour les dieux et c’est tout ce qui compte.

Les illustrations sont toujours aussi sympathiques, ça apporte une certaine dynamique au texte. Le fait que ça soit parfois en pleine page confère une certaine importance et permet de bien voir les scènes.

En bref, un 2e épisode intéressant qui nous plonge en pleine guerre. Si l’on connaît la mythologie, on sait à quoi s’en tenir, et pourtant de nombreuses surprises nous attendent car d’après Alain Surget, la présence d’une certaine petite déesse pourrait être à l’origine de certaines idées…  A découvrir !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé