Douze ans, l'âge d'être sorcier de Chantal Cahour (Incroyable sorcier 4)


Quatrième de couverture

En accompagnant son amie Sarah qui rend visite à sa grand-mère, Antoine est témoin d'une scène étrange : Sarah reçoit pour ses 12 ans une bague qu'elle doit promettre de garder toujours à son doigt. En fait, grâce à cette bague, Sarah possède désormais un don magique, celui de voir à l'avance accidents, méfaits et catastrophes. Elle "voit" ainsi leur copain Rémy se casser la jambe. Antoine ne veut pas admettre que quelqu'un d'autre puisse avoir un don magique, mais son chat Nicéphore l'en convainc. Et maintenant, il lui faut acquérir au plus vite un nouveau don, celui de guérir les gens, pour pouvoir soigner les blessés et ainsi "corriger" les visions de Sarah.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Oskar de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié.

Cette chronique ne sera pas très longue du fait que je n’ai pas tant de choses à raconter par rapport aux autres volumes précédents, mon avis ne diverge pas et les histoires continuent d’être intéressantes et agréables à lire. Il est dans la continuité des précédents et c’est toujours un plaisir de suivre l’apprentissage d’Antoine aux côtés de Nicéphore et ce tome-ci prend un tournant plus intéressant encore car son amie Sarah se retrouve dotée d’un pouvoir elle aussi. Reste à voir comment il va gérer cette situation alors qu’elle prend connaissance de cette faculté.

A chaque volume, Antoine apprend à se servir d’un nouveau don, et cela en suivant les préceptes de son aïeul, qui évidemment, lui serviront plus tard dans des situations d’extrêmes urgences. C’est compliqué et paraît impossible mais Nicéphore a confiance en lui et sait qu’il peut réussir. Dans ce nouveau tome, il comprend également qu’il n’est plus seul, Sarah a aussi un don qu’il lui faut affuter et il va l’aider dans sa tâche.

L’intrigue est bonne et bien menée, même si au bout du 4e tome, on comprend la manière dont cela se déroule. Néanmoins, on ne sait jamais vraiment ce qui va se passer, aussi bien quel pouvoir il va devoir apprendre que les problèmes qu’il va rencontrer. Donc il y a toujours la part de mystère, ce qui donne de l’intérêt à l’histoire.

Le moins qu’on puisse dire c’est que l’action arrive vite, dès les premières pages, Antoine se rend compte du don de Sarah et va donc tâcher de l’aider dans sa tâche. C’est peut être un peu trop rapide pour moi, mais le livre est assez court et destiné à un lectorat plus jeune, donc ce n’est peut-être pas plus mal qu’on rentre dans le vif du sujet dès les premiers chapitres. Cela paraît assez soudain, mais cela passe quand même.

Antoine fait toujours des erreurs et a tendance à vouloir se servir de son don pour son profit personnel mais Nicéphore veille à ce que le garçon ne prenne pas la tangente et il commence à se rappeler à l’ordre tout seul, signe que l’enseignement de son chat finit par rentrer. Il est attachant et on le voit mûrir. Les premiers émois amoureux font également leur apparition ce qui le rend d’autant plus attachant car à cause de son secret, c’est difficile pour lui d’expliquer certaines choses à l’élue de son cœur…

En bref, un 4e tome bien sympathique, c’est plaisant de suivre les aventures d’Antoine, d’autant plus que maintenant il n’est plus seul à avoir un secret et un pouvoir. Je suis très curieuse de voir comment leur relation va tourner étant donné les circonstances.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)