Une histoire terrifiante - Le miroir aux sortilèges de N. M. Zimmermann

Quatrième de couverture

Nagoya, au Japon, Misaki est une jeune adolescente comme les autres, jusqu'au jour où elle commande sur Internet un miroir qui va changer sa vie. Elle s'aperçoit que ce miroir a un étrange pouvoir : il reflète des choses effrayantes qu'elle ne voit pas dans la réalité et très vite, des créatures la poursuivent et la persécutent. Selon une vieille légende japonaise, il s'agit de yôkais, des esprits maléfiques. Et il semblerait que l'un d'eux soit justement enfermé dans le miroir. Mais comment faire pour s'en débarrasser avant qu'un malheur n'arrive ?

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Flammarion de m'avoir permis de lire ce livre qui m'a bien plu.

Misaki est une adolescente comme les autres, un jour alors qu’elle était sur Internet, elle voit une publicité qui lui vente des produits à bas prix et elle se commande un miroir. Dès le lendemain soir elle le reçoit chez elle mais elle est loin de se douter que sa vie va changer. En effet, dans un premier temps ce miroir lui permet de voir des choses qu’elle espère, puis par la suite ce sont des choses effrayantes qui apparaissent. Une vieille légende japonaise parle d’esprits maléfiques, des yôkais, qui sont là pour tourmenter celui qui détient l’objet envoûté. Mais que faire pour s’en débarrasser ?

L'écriture de N. M. Zimmermann est très agréable à lire et fluide, de sorte qu’on plonge avec facilité dans cette histoire. L'intrigue est bonne et bien menée, c’est bien sympathique même si parfois on se doute de la tournure des événements. Pour un livre jeunesse de cette épaisseur, cela paraît assez logique mais l’essentiel est là et on passe vraiment un bon moment. Ayant quelques connaissances dans la culture japonaise (un minimum), je m'attendais à cette révélation pour la fin, mais ça ne gâche rien.

Les personnages sont intéressants et attachants, que ce soit Misaki ou encore sa grand-mère qui va beaucoup l’aider dans ce qui lui arrive. Misaki est une collégienne mais elle a une certaine maturité qui se sent à travers l'écriture de l'auteur. Alors quand sa grand-mère commence à lui parler d'être fantastique, elle n'y croit pas, mais avec les événements qui se déroulent, force est de constater que les simples légendes n'en sont pas toujours.

En bref, une lecture bien sympathique qui m’a fait passer un bon moment. L’intrigue est bonne et bien faite, même si je m’attendais à un tel dénouement mais ça ne m’a pas gâché ma lecture. Les personnages sont intéressants et attachants et quelque part je regrette de ne pas être restée plus longtemps en leur compagnie parce que c’était un très bon sujet.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé