La disparue d'Amsterdam d'Antoinette Van Heugten


Quatrième de couverture

Alors qu’elle rentre chez elle après une journée de travail, le Dr Nora de Jong, spécialiste de chirurgie pédiatrique à Houston, découvre, horrifiée, que sa mère est morte assassinée, et que sa fille Rose, un bébé de six mois, a disparu. En état de choc, hantée par une angoisse folle, elle est dès lors obsédée par les mêmes questions : qui a tué sa mère ? Et surtout, surtout, où se trouve sa fille ? 
Très vite, Nora comprend que l’enlèvement de sa petite Rose est inextricablement lié à l’histoire de sa famille, une histoire sombre et complexe dont elle ignorait tout jusqu’à présent. Pour retrouver sa fille, elle va devoir se rendre à Amsterdam, où tout s’est autrefois passé. Là, il lui faudra à tout prix percer de tragiques secrets cachés depuis des décennies…
Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Mosaïc de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup apprécié.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour comprendre de quoi il s’agit sans pour autant spoiler toute l’histoire. L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et très fluide. Dès les premières pages on est happé dans cette histoire, il n’y a vraiment pas de perte de temps, pas de longueurs, tout à parfaitement sa place pour comprendre les raisons pour lesquelles la mère de Nora a été tuée et pourquoi sa petite fille enlevée.

J’ai d’ailleurs été étonnée qu’on en sache autant dès le début. Comme la narration est à la 3e personne, l’auteur s’est focalisé sur différents personnages et ça nous permet d’en savoir beaucoup assez rapidement. Mais ce n’est pas pour ça qu’on n’a pas de révélations par la suite. Bien au contraire, c’est le début des interrogations car même si nous lecteurs savons des choses, Nora ignore tout de l’histoire de sa famille et qui a pu enlever sa fille donc cette quête va lui apprendre beaucoup de choses et je peux vous dire que l’auteur a aussi plus d’un tour dans son sac et sait garder son suspense jusqu’au bout.

L’auteur a vraiment le don pour nous donner envie d’en savoir plus, j’ai vraiment adoré cette histoire qui est bonne et bien menée. Nous suivons pas à pas l’enquête de Nora, la recherche désespérée de sa petite fille, tout en découvrant les secrets de l’histoire familiale qui est plus sombre que ce que croyait Nora, car elle ignorait tout du passé de sa mère. Dans la littérature contemporaine (ou non fantastique) ce qui me plaît le plus ; ce sont ses histoires autour des secrets de famille, etc. et là, je peux dire que j’ai été servie. En plus, ici, ça prend un tournant un peu plus « historique » du fait que cela peut être vrai. L’intrigue touche de près à la 2nde Guerre Mondiale et au nazisme. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler, mais ça rend cette histoire d’autant plus touchante et tragique à la fois.

On se doute du final, on s’imagine très bien la fin, comme dans les romances (même si ici ce n’en est pas une, pas totalement), mais il y a toujours le doute qui s’insinue en nous. On guette le moment où tout peut basculer et changer à jamais les vies des personnages. Certaines choses étaient courues d’avance, d’autres moins, ce qui n’enlève pas sa part de mystères et jusqu’au bout on en apprend sur cette mère qui cachait bien des secrets. Mais si elle a fait tout cela, c’était dans l’unique but de protéger sa famille et en particulier sa fille unique, donc on ne peut pas lui en vouloir.

On ne peut pas rester indifférent à cette lecture, de part les événements qui se passent sous nos yeux « au présent » mais aussi à cette histoire qui s’est déroulée des décennies plus tôt et qui restent malgré tout ancré dans les esprits, peut-être trop pour certains…

Nora est une jeune femme forte, qui a dû faire des choix difficiles dans sa vie, mais maintenant elle est désormais heureuse et c’est Rose, sa fille qui lui procure ce bonheur. Donc quand elle rentre chez elle et découvre que sa mère a été assassinée et que sa fille a disparu, son monde s’effondre. On ne peut que compatir à sa douleur et aussi comprendre son envie d’agir pour faire avancer les choses pour retrouver sa fille. L’enquête traîne, alors elle décide de prendre les devants et de se débrouiller seule, ou presque. Elle sait que son retour à Amsterdam va raviver de douloureux souvenirs, mais elle était loin de s’imaginer à quel point. On ne peut que s’attacher à elle face à ce drame et à ses découvertes.

Je ne parlerai pas des autres personnages pour ne pas spoiler l’histoire, mais il est vrai que par moment, on ne sait pas quoi penser de certains. Ils jouent un double jeu, donc on peut leur en vouloir et de l’autre, non, car on sait que ça n’était pas dans le but de nuire. Des erreurs sont commises, certains sont prêts à aller très loin pour protéger leur famille et à se venger aussi… Ces dans ces cas-là qu’on peut se rendre compte à quel point les secrets de famille peuvent être dangereux car parfois si certains étaient connus, cela aurait évité de nombreux problèmes…

En bref, ce livre a été une belle surprise pour moi. C’est une quête de vérité qui se traduit par une quête d’identité, car Nora ne connaissait vraiment pas sa famille et elle aura bien des surprises. Divers sentiments nous envahissent à la lecture de cette histoire qui est vraiment prenante et bien faite. C’est touchant, triste et beau à la fois, un mélange de fiction et d’Histoire, ce livre ne peut que vous plaire. Je vous le conseille.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot