Le Fourgon de Jacques Desponds

Quatrième de couverture

Frank est a priori un type comme vous et moi. En tout cas, c’est un génie des affaires car en quelques années, avec sa société de fabrication et de distribution de meubles de bureau, il a bâti une fortune colossale. Tout lui sourit : sa réussite entrepreneuriale est flamboyante, son mariage avec Shirley un rêve fabuleux couronné par la venue au monde de Daphné et de Jérôme. Mais Frank sent peu à peu le vide envahir son existence trépidante. La mort accidentelle de son fils va encore amplifier son désarroi existentiel, au point qu’il décide de quitter la Suisse et d’émigrer en Floride avec Shirley et Daphné. Menant la vie insouciante d’un riche rentier, il ne se doute pas que le mauvais sort va s’acharner sur lui : problèmes familiaux, lettres de menace de mort…
Souvent le destin nous joue des tours insidieux, qui font brutalement basculer dans un abîme de tourments une existence pourtant soigneusement planifiée. De quoi être entraîné dans une spirale destructrice !

Mon avis


Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Rebelle de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié, même si j’en attendais un petit peu plus.

Frank est un homme comme les autres qui a su réussir, fonder une famille, tout lui souri. Jusqu’au jour où son fils décède dans un tragique accident de voiture qui va le plonger dans un désarroi et va l’inciter à repartir aux Etats-Unis en Floride avec sa femme et sa fille. Mais son enfer personnel ne fait que commencer alors que son entreprise bat de l’aile et qu’il reçoit des lettres de mort. Le sort s’acharne mais Frank ne compte pas en rester là… Quand le destin joue des tours, que nous reste-t-il à faire ?

L'écriture de l'auteur est très agréable à lire et fluide. On plonge avec facilité dans l'histoire et elle se lit très bien et très vite. Je n'ai pas vu les pages défilées et ai passé un bon moment dans l’ensemble. 

Mais, je dois avouer que ce n'est pas non plus le livre du siècle dans le sens où j'ai compris assez rapidement la tournure des événements. Les révélations de fin n'en étaient pas vraiment pour moi. Je m’en doutais fortement, du coup j'y ai perdu un peu d'intérêt puisque je savais déjà. Ce n’est pas non plus un thriller où c’est haletant en permanence, il y a une certaine lenteur, mais qui ne gâche pas l’histoire. On suit peu à peu l’histoire de cet homme dont la vie est arrivée à son paroxysme et qui redescend tout aussi vite à cause de divers événements. Le sort semble s’acharner car dès la mort de son fils, les problèmes ne font que s’enchaîner, aussi bien d’un point de vue professionnel, familial, etc.

Alors même si je dis que ce n’est pas le livre du siècle, j’ai néanmoins passé un bon moment en lisant ce livre, donc je suis quand même contente de la découverte. Je reconnais que c'est une histoire agréable à lire et intéressante. Je ne me suis pas ennuyée, même si c'est assez particulier car nous assistons ici d'une certaine manière aux confidences d'un homme. Nous voyons ce qu'a été sa vie et assistons de manière impuissante peu à peu sa descente aux enfers. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les réflexions liées autour des événements, « et si... » Et s'il ne s'était pas passé tel acte, aurait-ce été la même chose ? Comment des petites choses peuvent bouleverser un avenir et ce sont des questions que finit par se poser Frank quand il revient sur son existence.

Frank est un personnage attachant et sympathique et dans le prologue on apprend quelque chose sur son compte et il est évident qu’on a envie de savoir ce qui l’a amené à ça. Et l’histoire de son existence commence, il nous raconte quelle a été sa vie, les joies et les peines, une vie plutôt ordinaire, jusqu’au moment où tout bascule. On peut comprendre sa réaction et de l’autre on se dit, qu’il n’aurait pas dû agir ainsi. L’histoire étant écrite à la première personne, on est dans la tête et le corps de Frank, donc on voit ses réflexions et aussi le recul qu’il peut avoir sur sa propre vie à certains moments.

En bref, une histoire sympathique qui nous montre petit à petit une descente en enfer. Pas un coup de cœur parce que le scénario semblait cousu de fil blanc pour moi, il n’y avait pas de surprises, donc c’est dommage, mais j’ai tout de même passé un bon moment. C’est bien écrit et il y a certaines réflexions philosophiques qui sont intéressantes.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]