A kiss in the dark de Cat Clarke

Quatrième de couverture

L'amour peut-il survivre au plus gros des mensonges ?
Un roman qui vous fera revivre les délices et les frissons de votre premier amour.
Lorsque Alex et Kate se rencontrent, l'attirance est immédiate.
Il a de l'humour, il est beau et un brin timide : tout ce que Kate recherche chez un petit ami.
Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté : Alex ne peut résister à son charme.
L'un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leurs vies...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Robert Laffont et la Collection R de m’avoir permis de lire ce livre même si je dois avouer que je suis assez déconcertée.

Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre parce qu’il y a de bonnes idées, le sujet est intéressant et l’histoire m’a tout de même touché et de l’autre, il y a certains points de l’histoire qui m’ont déçue. En fait, je ne m’attendais pas à une telle intrigue ou j’aurai préféré qu’il en soit autrement.

Je m’explique, il est question d’un lourd secret qui peut nuire à la belle histoire d’amour entre Alex et Kate. Je m’attendais à ce qu’il soit vraiment au cœur de l’histoire, dans le sens où nous, lecteurs, cherchions aussi ce fameux secret et qu’on ne le découvrirait qu’à la fin pour laisser un peu de suspense, de la tension aussi à cause d’un poids qui torture l’un des deux personnages, etc. Voilà l’idée que je m’en étais faite mais j’avais tort.

Ce secret, on le découvre dès la fin du deuxième chapitre, ce qui retire par certains aspects l’intérêt du livre, du moins à mes yeux car je pensais ne le découvrir qu’à la fin. Et quelle a été ma surprise quand ce fameux secret était le scénario que j’avais imaginé avant même d’avoir ouvert le livre. Je tiens à préciser que je n’ai lu aucune chronique de ce livre par risque de spoiler et je n’avais que les quelques infos de la 4e de couverture, que je n’ai pas relu avant lecture. Donc j’étais vierge de toute connaissance, c’est juste avec les quelques souvenirs de la 4e de couverture que je m’étais fait mon cinéma et j’avais raison sur toute la ligne. C’est là que j’ai su que ce livre allait me poser un problème.

Si on connait le scénario d’avance, avant même d’avoir ouvert le livre, c’est gênant, le plaisir de la découverte s’en va et j’ai eu du coup une grande déception. D’un côté parce que j’avais trouvé et de l’autre parce qu’on l’apprenait si tôt, donc il n’y a pas de recherches du secret comme je le pensais mais plutôt de voir la conséquence de ce secret alors que nous lecteurs en sommes conscient. Cet état de fait n’est évidemment pas connu de la part de tous les personnages de l’histoire que nous allons découvrir.

Après, je me suis dit pourquoi pas ? Mais l’intrigue était trop facile si ce n’était que ça. Donc j’ai été déçue et j’ai eu du mal à continuer l’histoire parce que je n’étais plus du tout motivée pour le lire. Mais bon, je me suis dit c’est quand même Cat Clarke, tu as apprécié ses deux autres livres (Cruelles et Revanche) même si le côté prévisible était déjà présent avec eux. Décidément, elle ne saura jamais me surprendre, c’est dommage, j’aime être surprise, qu’on me retourne complètement parce que tout ce que je pensais être vrai ne l’était pas. C’est ce qui est le plus intéressant à mes yeux.

Mais passons. La révélation est faite au début, on avance en tout état de cause et suivons donc l’histoire dans un premier temps du point de vue d’Alex, qui a donc un fameux secret qui pourrait changer sa vie toute entière, puis nous retrouvons Kate en narratrice pour voir ce qui se passe par la suite, à partir de la moitié du livre. Je ne rentrerai pas dans les détails pour ne pas spoiler.

J’ai bien aimé cet aspect, ça permet de voir un peu « l’envers du décors » une fois le secret découvert et de voir les conséquences que cela a. Je dois dire que la deuxième partie m’a parfois énervé, la révélation va tout chambouler, on s’y attend évidemment mais j’étais loin de m’imaginer la tournure des événements et j’ai été déçue par le comportement d’un des personnages. Il m’a énervé au possible et j’avais envie de lui mettre des claques pour lui remettre les idées en place. C’est d’autant plus blâmable que les reproches faits d’un côté ont été repris de l’autre, même si la nature est différente, c’est même pire dans le 2e cas, je trouve.

C’est positif, on ressent quelque chose pour ces personnages mais j’ai tout de même trouvé que c’était trop facile et un peu tordu d’avoir fait une chose pareille. Après pourquoi pas, mais ça paraît gros pour être tout à fait crédible. Ça semble étrange mais bon… soit. Quant à la fin, elle est plutôt pas mal et ça change par rapport à ce que Cat Clarke a pu faire par le passer, même si cela laisse une fin un peu ouverte qui nous laisse imaginer la suite des événements.

Malgré les points négatifs que je pointe, ce livre reste touchant à sa manière et beau aussi, même si on se doute que la découverte du fameux secret que nous savons dès le début va être problématique et provoquer un désastre. C’est donc le cœur lourd qu’on suit cette belle histoire d’amour tout en sachant que ça va mal finir. C’est en cela surtout que c’est touchant et pourtant on est loin de se douter du tournant que va prendre l’histoire.

D’un côté, j’ai trouvé ça exagéré et faux, de l’autre, c’est plutôt une bonne idée. Cette chronique est pleine de contradiction, j’en suis parfaitement consciente mais en même temps je ne sais pas trop quoi en penser. C’est un livre intéressant et plutôt bon, mais il y a quand même des éléments qui m’ont dérangé. Après, je l’ai lu assez rapidement et une fois ma déception passée quant à la tournure des événements et le parti pris de l’auteur, il faut avouer que c’est quand même assez addictif. Je voulais savoir où elle allait nous amener. On ne peut pas totalement rester indifférent à ce qui se passe, parfois l’indignation et la colère prend place et le comportement de certains m’a énervé.

Les personnages sont plus complexes qu’il n’y paraît et cela à l’image de la situation qui est difficile, même si en chaque instant je me suis dit que le personnage devait dire la vérité, faire quelque chose pour changer la donne sans quoi ça finirait mal. Mais comment sortir d’un tel mensonge qu’on n’a pas souhaité ? Cat Clarke a le don de créer des personnages ambigus qui posent problème. Quand on voit Alice dans Cruelles qui par son silence s’est retrouvée dans une situation intenable ou encore Jem dans Revanche qui choisit de se venger d’une manière cruelle.

En bref, ce livre est assez déconcertant parce que ce n’était pas ce à quoi je m’attendais, ou peut-être trop ce que j’avais en tête et cela avant de commencer de le lire. Du coup la surprise n’était pas au rendez-vous et j’ai trouvé ça dommage, ça retire tout plaisir de la lecture de trop en savoir à l’avance. Après ce n’est pas tant le mensonge en soi qui importe mais plutôt les causes et les conséquences de ce dernier et voir comment leur vie va être bousculée. C’était une bonne idée, peut-être trop simple et pas toujours crédible quant aux faits. Mais les idées étaient là, cela reste un livre intéressant à lire et il y a des aspects qui mont plu. Un avis compliqué à écrire pour expliquer mes sentiments, peut-être à l’image de ce livre en fin de compte ?

Commentaires

  1. Je ne sais pas trop comment prendre ton avis, mais je suis quand même curieuse de lire ce livre car je souhaite découvrir les écrits de Cat Clarke !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me doute que ce ne soit pas hyper clair, en même temps mon sentiment sur ce livre ne l'est pas non plus

      il y a de l'idée, mais ce n'est pas toujours exploité, il y a toujours un côté trop prévisible chez Cat Clarke qui est un peu pénible. Après ça reste une histoire intéressante qui donne matière à réfléchir...

      Supprimer
  2. Pour ma part j'ai beaucoup aimé :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]