Farlander II - Entre chien et loup de Col Buchanan (Le Coeur du monde 2)

Quatrième de couverture
Ash, le légendaire assassin, traque sa dernière proie.
Destination : la cité de Bar-Khos, où l’ultime bataille va éclater. La Sainte Matriarche de Mann, accablée par la perte de son fils, est décidée à faire tomber ces murailles qui lui résistent depuis trop longtemps.
L’issue du combat dépend peut-être de la détermination d’un seul homme… Car la personne que poursuit Ash n’est autre que la Matriarche elle-même.
Et cette fois, poussé par la rage et le chagrin, le vieux guerrier en fait une affaire personnelle.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Milady de m’avoir permis de lire ce livre qui est plutôt pas mal dans l’ensemble, même si j’ai des petites choses à y redire.

J’ai trouvé la première partie de l’histoire assez longue. J’attendais tellement un événement et à être focalisée sur Ash, que du coup tout ce qui gravitait autour m’intéressait moins. Pourtant, avec un certain recul, il faut reconnaître que c’était une très bonne idée et c’est plutôt bien fait. Mais je m’attendais tellement à autre chose que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et à m’y plonger totalement pour pleinement apprécier tout ça. Peut-être que ce n’était pas le bon moment pour moi de le lire.

L’histoire a pris une tournure davantage politique, on est surtout centré sur La Sainte Matriarche de Mann : Sheesha, dieu qu’elle est détestable ! sur Ché, l’ancien Roshùn, qui a trahi mais aussi Bahn. Finalement, Ash est assez exclu, même s’il joue son rôle, il n’est pas tout à fait au cœur de l’action et c’est en ça que j’ai trouvé dommage puisque j’aurai souhaité le voir davantage et suivre sa quête de vengeance. Mais la partie jouée entre le trio citée précédemment est tout de même intéressante, je ne vais pas le nier. Ça pose évidemment des problèmes, une guerre est sur le point d’arriver, rien de bien réjouissant en tout cas, mais au moins cela promet de l’action. Parallèlement, Ash déterminer à venger la mort de Nico s’embarque dans un long « voyage » qui va prendre un tournant des plus inattendus…

Comme pour le premier tome, l’action est plutôt lente, c’est peut être pour ça que j’ai eu du mal, j’avais besoin de quelques choses de plus énergiques or, le début est vraiment long ici. Pourtant, il se passe pourtant plein de choses mais j’ai trouvé que ça traînait un peu, beaucoup plus que dans Les Monarchies Divines de Paul Kearney que je suis en train de lire également. Les deux ne sont pas comparables, si ce n’est dans le genre (la fantasy) et du coup j’ai trouvé qu’il y avait plus d’entrain dans le livre de Kearney que dans celui de Buchanan. Pourtant, une fois cette première moitié dépassée, il faut avouer que c’est pas mal du tout. L’action prend place et c’est intéressant à suivre. C’est plutôt bien mené, mais les longueurs font que je ne suis pas totalement satisfaite de ce livre, même si la fin rattrape beaucoup de choses. L’auteur nous promet énormément et j’espère que ce sera un concentré d’action.

En bref, un 2e tome intéressant même s’il souffre de longueur, je n’ai pas totalement réussi à m’embarquer dans l’histoire, d’autant que ce n’était pas ce à quoi je m’attendais. Cependant, il faut reconnaître qu’il a aussi des qualités, l’univers reste sympathique à suivre, la politique prend plus d’ampleur et l’on se rend compte à quel point la Matriarche est détestable, même si on tend à adoucir notre vision d’elle. Les personnages sont intéressants et j’ai apprécié en découvrir plus sur certains et la fin rattrape pas mal de choses, je suis curieuse de voir ce que le 3e tome nous réserve.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot