Capturée d'Elizabeth Heiter

Quatrième de couverture

Appelée en renfort sur une scène de crime dans le bois de Bakersville, Evelyn Baine, profileuse au FBI, ne s’attendait pas à découvrir une mise en scène aussi macabre : les cadavres de deux jeunes femmes ont été enterrés à la verticale, les têtes émergeant du sol et exposées comme des trophées… Bouleversée, Evelyn pressent aussitôt qu’un tueur en série rôde dans la nature. Pourquoi a-t-il choisi ces femmes ? Et que signifie le cercle scarifié sur leur poitrine ? 
Autant de questions qui l’amènent peu à peu à dessiner les contours d’un meurtrier à la personnalité violente et sadique qui, elle le devine, est proche, tout proche… et prêt à tuer de nouveau. Résolue à tout mettre en œuvre pour le faire arrêter, Evelyn prend alors une terrible décision : elle servira d’appât pour le forcer à se dévoiler…

Mon avis


Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce livre qui se lit plutôt bien mais ce n’est pas non plus exceptionnel.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. Je tiens juste à signaler que j’ai délibérément retiré la dernière phrase de la 4e de couverture car elle spoile l’histoire. L’événement indiqué n’arrive que dans les 3 derniers chapitres, donc il est dommage de le mentionner sans quoi le lecteur va s’attendre à ce que ça arrive vite alors qu’il n’en est rien.

L’histoire est intéressante, la 4e de couverture m’a tout de suite attirée, une histoire de serial killer et de profilers, ça ne peut que me plaire (j’aime beaucoup la série Esprits criminels) et par certains aspects ça m’y a fait penser mais en moins bien quand même. Dans l’ensemble l’intrigue est plutôt bien menée, je ne vais pas dire le contraire mais ça reste assez classique et je n’ai pas été transportée plus que ça. Ça se lit bien, l’écriture de l’auteur est fluide et agréable à lire et dès le premier chapitre, on nous donne le ton et nous met face aux victimes de ce serial killer. Mais la magie n’a pas totalement opéré parce que je ne me sentais pas totalement impliquée dans l’affaire.

Il est indéniable que l’auteur sait créer un certain suspense pour savoir qui est le serial killer. La première partie du livre est assez prenante, il arrive de nombreux rebondissements qui font que l’on se pose plein de questions. Le fait que ce soit écrit à la 3e personne permet également de suivre différents groupes de personnages, notamment le tueur que l’on entrevoit par-ci par-là, sans pour autant connaître son identité. Dans ce genre de livre, ce n’est toujours qu’à la toute fin ou presque qu’on le sait. Mais au bout d’un moment, j’ai eu la sensation que ça tournait un peu en rond. Des longueurs persistent et arrivée à la fin, eh bien je suis restée sur ma faim. J’ai trouvé que ça allait un chouïa trop vite, on n’a pas tant de réponses à nos questions en deux secondes ou presque l’affaire est réglée. J’ai trouvé ça dommage.

Les personnages sont plutôt intéressants dans l’ensemble, mais parfois il y a des petites choses qui m’ont dérangé. Je n’ai pas vraiment inquiète pour les personnages, notamment Evelyn qui donne pourtant plus que de sa personne dans l’histoire. J’ai trouvé dommage par exemple que la relation entre Evelyn et Kyle ne soit pas plus approfondie. Je n’ai pas ressenti grand-chose, il existait déjà quelque chose entre eux, il y a un petit jeu d’une certaine manière avec du désir des deux côtés mais Evelyn se refuse. Pourquoi pas, mais je ne sais pas, il m’a manqué quelque chose pour que ça ait un peu d’importance et que je me sente concernée. Je dois avouer que ça m’est passé un peu au-dessus tout ça. Alors certes ce n’est pas une romance mais un thriller mais quitte à aller un peu dans ce sens là, autant bien faire les choses.

Ensuite Evelyn par moment m’énervait, à ne pas vouloir être une victime, ne pas s’apitoyer, l’instant d’après elle devient une petite chose fragile, c’est un peu en contradiction. Avec les circonstances certes, ça peut s’expliquer mais c’est pénible de la voir revendiquer son indépendance, sa force et de l’autre s’effondrer en un instant, pas toujours crédible. Sans compter que parfois elle manque de jugeote, je ne rentrerai pas dans les détails pour ne pas spoiler la fin de l’histoire mais pour une profileuse, bah elle n’est pas très futée quand même…

En bref, une lecture agréable même si ce n’est pas extraordinaire, il y a vraiment mieux dans le genre. Ça reste classique et tranquille, même s’il y a de l’action et quelques rebondissements, pas tellement de surprises pour l’ensemble du livre. Quelques longueurs empêchaient l’histoire de bien se dérouler. Des personnages qui, dans le fond, pouvait être intéressants mais qui parfois à cause de leur comportement n’était pas toujours crédibles car tout en contradiction. Quant à la petite romance installée, je n’y ai pas vraiment cru, je ne me suis pas tellement attardée sur cet aspect-là de l’histoire. A vous de vous faire votre propre avis.


En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot