Fiançailles à Brentmore Hall de Diane Gaston

Quatrième de couverture

Angleterre, 1816
Anna ne sait si elle doit être heureuse ou terrifiée à l’idée d’avoir trouvé une place de gouvernante dans la somptueuse demeure de Brentmore Hall. Car si ses élèves Cal et Dory semblent adorables, leur père, Lord Brentmore, fait quant à lui l’objet d’étranges rumeurs. Ne dit-on pas qu’il a un passé plus que douteux ? Mais dès leur première rencontre, un trouble profond l’envahit face à cet homme si séduisant et si sombre à la fois. Un homme dont le caractère ombrageux ne suffit pourtant pas à expliquer la distance avec laquelle il traite ses propres enfants. Puisqu’elle est désormais la gouvernante de ces derniers, Anna se promet de tout faire pour lui rappeler son rôle de père — tout en se demandant si c’est uniquement par devoir qu’elle agit ainsi… D’où lui vient en effet cette curiosité brûlante qui la pousse à vouloir percer les secrets du marquis, alors même qu’il s’apprête à annoncer ses fiançailles avec celle qui est destinée à devenir une nouvelle mère pour les enfants ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié, même s’il faut avouer qu’il ne renouvelle pas le genre.

C’est une petite histoire mignonne qui ne peut plaire car elle reprend toutes les bonnes ficelles d’une bonne romance historique. Déjà nous nous trouvons à Londres au XIXe siècle, qui est toujours une période sympathique et en pleine évolution. Ensuite, on a souvent le principe de la jolie demoiselle, de basse condition qui entre au service d’un riche, beau noble (quel que soit son titre, ici il s’agit d’un marquis) avec une réputation plus ou moins entaché ou pleine de mystères pour qu’on le « craigne un peu ». C’est ainsi qu’Anna entre au service de Lord Brentmore en tant que gouvernante pour s’occuper de ses deux jeunes enfants, alors qu’il se trouve au loin. Mais alors qu’un incident à lieu durant son absence, Lord Brentmore est rappelé auprès de ses enfants et de la jeune femme qui ne va pas le laisser indifférent…

Evidemment une romance interdite va s’installer entre ses deux personnes. Pourquoi interdite ? parce qu’il est impensable que deux personnes de milieu sociaux différents puissent s’aimer pour de vrai, sans en avoir après l’argent, etc. Très idyllique, très beau et un principe que l’on retrouve dans beaucoup de livres du genre, par exemple la série The Honeycote d’Anne Barton. Et pourtant… pourtant ça fonctionne à chaque fois et après tout, c’est ce que l’on recherche en lisant une telle histoire. Donc il serait dommage de ne pas en profiter. La scène de la rencontre est très bien, ça donne le ton et laisse présager différentes choses pour la suite.

L’écriture est agréable à lire et fluide de sorte que les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte. On rentre assez vite dans l’histoire et on comprend aussi quels sont les tenants et les aboutissants. Evidemment, on sait comment ça va se terminer, comme toujours dans la romance c’est de voir le cheminement et le moins qu’on puisse dire c’est que nos deux tourtereaux jouent au chat et à la souris avant un bon moment avant de comprendre qu’ils ne peuvent pas lutter… Evidemment les rebondissements / révélations de l’histoire sont prévisibles mais ça éloigne encore un peu plus nos deux amoureux donc c’est triste et l’on s’inquiète (légèrement hein, il ne faut pas exagérer).

Donc en soi rien d’original par rapport à ce qui se fait, néanmoins ça reste agréable à lire et sympathique. J’ai bien aimé ce livre parce qu’il met en place tout de même des personnages intéressants et agréables. On a envie qu’Anna s’en sorte, qu’elle ait une belle vie mais étant donné sa classe, elle sait que ce sera difficile pour elle. C’est un personnage intéressant, à la fois forte et fragile, elle va devoir encaisser beaucoup de nouvelles, se faire à sa nouvelle vie alors même que son cœur s’éprend d’un homme qui lui est interdit. On est en plein drame, mais comme dans toute bonne romance, cela va bien se finir pour elle.

Par ailleurs, Lord Brentmore est tiraillé entre ses devoirs et son cœur, donc c’est compliqué. Au fur et à mesure de l’histoire, on apprend à mieux le connaître et on comprend mieux pourquoi il agit ainsi, ce qui nous le rend plus agréable et sympathique qu’au premier abord. Il cache de nombreuses facettes, au cours de l’histoire divers sentiments nous envahissent à son égard mais on l’apprécie quand même car on se dit qu’il va bien finir par ouvrir les yeux…

Quant aux personnages secondaires, certains sont sympathiques et attachants comme les enfants de Lord Brentmore, ou encore Charlotte, l’amie d’Anna. Et d’autres, peuvent laisser perplexe car on se doute que des secrets les entourent et risquent de tout faire voler en éclats.

En bref, une belle petite romance qui fait rêver, on est en plein conte de fées comme Cendrillon mais même si cela manque d’originalité parce qu’on retrouve ce type de trame dans beaucoup d’histoires du genre, ça fonctionne tout de même. C’était une belle histoire, bien agréable à lire et j’ai passé un bon moment aux côtés d’Anna et Brent. Je ne peux que vous le conseiller si vous aimez les histoires à l’eau de rose sur fond historique à Londres…

En partenariat avec

Commentaires

  1. Une romance qui m'a l'air vraiment très sympa à découvrir après avoir lu ton avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais, c'est classique, voire cliché, mais ça passe bien c'est mignon ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]