Un secret n'est jamais bien gardé d'Alessia Gazzola (Alice Allevi 2)

Quatrième de couverture

Fille spirituelle de Kay Scarpetta et de Bridget Jones, Alice Allevi est interne en dernière année de médecine légale à Rome. Lorsque l’écrivain Konrad Azais est retrouvé mort, l’inspecteur Calligaris confie sans hésiter l’affaire à celle qu’il considère comme une inspectrice hors pair. Alice se jette corps et âme dans l’enquête et dans l’œuvre d’Azais. Persuadé que la personnalité lunaire de la jeune femme aidera les langues à se délier, Calligaris l'envoie sur le terrain interroger les proches de la victime. Peu auparavant, Azais avait envoyé une lettre à ses enfants, dans laquelle il leur annonçait qu’il comptait les déshériter au profit d’une inconnue. Alice ne tarde pas à découvrir que l’auteur de La Cupidité de Desziderius Horvath entretenait des relations complexes avec feu Olivier Volange, son meilleur ami de jeunesse et écrivain raté...

Mon avis


Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Le Livre de poche de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié, même si je l’ai trouvé un chouïa moins bien que le premier.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. Je souligne juste le fait que j’ai retiré délibérément la dernière phrase parce que je trouve qu’elle en dévoile trop sur certaines révélations du livre. C’est dommage de ce faire spoiler avant même de commencer l’ouvrage.

L’intrigue est plutôt pas mal dans l’ensemble, c’est bien mené. Le seul problème c’est que c’est trop prévisible. Il y a certaines surprises, certes, mais ce n’est pas non plus une grande claque. La plupart du temps, assez rapidement on se doute de certains liens, des circonstances qui nous ont amenés là. Du coup, cela perd un peu d’intérêt à l’histoire vu qu’on sait tout, sans réelle surprise.

Je n’ai pas totalement retrouvé l’humour et le côté « chick-lit » de l’histoire qui était pourtant très présent dans le premier. Il y avait eu un bon dosage, alors qu’ici, l’histoire prend un tournant beaucoup plus polar et sérieux. Même si on ne cesse de montrer la maladresse légendaire d’Alice et parfois son côté frivole. Je ne vais pas dire que je n’ai pas aimé ce livre, j’ai tout de même passé un bon moment, mais du coup ce n’était pas totalement ce à quoi je m’attendais. D’autant plus que la fin du premier laissait entendre des choses que je n’ai pas retrouvées ici, même si l’allusion est faite plusieurs fois… Attendons donc la suite pour voir ce qu’il en est pour l’évolution du personnage d’Alice.

Quant à la fin, j’ai l’impression qu’il manque une partie de l’histoire, ça s’arrête un peu abruptement, sur un cliffhanger, donc ça peut donner envie de lire la suite mais ça laisse ici plutôt un goût d’inachevé, comme s’il manquait un morceau de l’histoire. C’était assez étrange mais pourquoi pas, le cliffhanger marche en général et donne envie de lire la suite. Maintenant ma curiosité est piquée à vif, je veux savoir ce qui s’est passé et ce qui va arriver, évidemment.

Je pointe ici les choses qui ne vont pas, donc l’avis paraît plus négatif que positif, mais j’ai tout de même passé un bon moment en compagnie d’Alice. Elle reste sympathique, même si elle est confrontée à divers choix et qu’elle ne sait pas quoi faire. Elle est perdue et tiraillée dans ses sentiments mais ça, c’était déjà plus ou moins le cas dans le premier tome. À voir ce que donnera la suite. Le livre se lit toujours aussi bien et aussi vite et le côté polar qui est plus accentué n’est pas pour me déplaire, même si cela change par rapport au premier parce que j’aime bien les polars. Alice semble plus exceller dans le rôle d’enquêtrice plutôt que celui de légiste car au final, on ne la voit pas tant que ça exercer alors que c’est son futur métier.

En bref, un livre sympathique à lire, même si je l’ai un peu moins apprécié que le précédent parce qu’il était moins drôle, le côté polar étant plus accentué, mais ça reste agréable à lire et l’histoire est plutôt bonne et bien menée. Juste peut être trop de facilité par moment qui fait qu’on sait assez rapidement les tenants et les aboutissants. Quant à la vie privée d’Alice c’est le chaos, à voir comment elle va s’en sortir pour la suite que je lirai tout de même avec plaisir, ma curiosité étant piquée à vif avec une telle fin.

Commentaires

  1. Oh tu me donne envie de découvrir la saga... en plus, la couverture peut être trompeuse car à première vue, je pensais à un chick-lit lllollol Mais j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est avant tout un polar, mais il y a un petit côté chick-lit parce que l'héroïne est frivole, etc. mais c'est d'abord du polar avec une interne en médecine légale

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 3]