Une vie plus belle de Diane Chamberlain

Quatrième de couverture

Une fille de quatre ans. Un père confronté à des choix impossibles… Une belle leçon de courage et d’espoir.

Quand ils se sont rencontrés, Robin et Travis avaient quinze ans. L’année d’après, ils tombaient amoureux. Pour eux, tout a été trop vite, trop fort : quand Robin est tombée enceinte, leur monde et la vie qu’ils voulaient se construire ont volé en éclats. Une seule chose est restée : Bella, la petite fille adorée que Travis élève seul depuis sa naissance, quatre ans auparavant — depuis que Robin les a abandonnés, tous les deux. Mais lorsque leur maison est détruite dans un incendie, et que le spectre de la pauvreté se profile pour lui et Bella, Travis comprend que sa vie est sur le point de basculer de nouveau. Et, cette fois, il doit faire face à un choix impossible : a-t-il le droit de se mettre en danger pour protéger sa fille ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Mosaïc de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai adoré.

Je dois avouer qu’avec une telle 4e de couverture, je ne m’attendais pas à ce que l’histoire soit construite de cette manière. J’avais un autre type de scénario en tête, assez loin de ce que nous propose Diane Chamberlain ici, mais je dois dire que le rendu final est très bon. Cela rend ce récit d’autant plus poignant et intéressant.

Il faut savoir que la narration est triple, écrite à chaque fois à la première personne ce qui nous permet d’être au plus près du personnage, d’être dans son corps et sa tête et ressentir ses émotions. Nous découvrons ainsi dans un premier temps la voix de Travis, qui raconte son quotidien difficile avec sa fille Bella, depuis la mort de sa mère. Puis celle d’Erin, une jeune femme qui porte le deuil de son enfant et enfin Robin, la mère de Bella et amour de jeunesse de Travis qui a abandonné son enfant à sa naissance.

Nous faisons face aux difficultés de chacun et j’avais le cœur serré en lisant cette histoire. Je ne voyais pas ce qui pouvait ressortir de bon dans ce qui se passait. C’était déchirant et j’avais vraiment mal au cœur pour Travis qui tente de tout faire pour subvenir aux besoins de sa fille, tout en sachant que ce qu’il va faire est moche… très moche même. J’étais tellement happée par l’histoire, que je la vivais en même temps que lui, qu’eux, et c’était dur de voir la souffrance de chacun, les bouleversements dans leur vie et j’imaginais une fin catastrophique, je n’avais vraiment pas envie de ça… Mais je n’en dirai pas plus, je ne veux pas vous spoiler car ce livre mérite d’être lu et il vaut mieux se laisser totalement emporter par l’histoire et se faire soi même son idée sur cette fin (oui je suis cruelle, je sais.)

Chaque personnage évolue au fil de la lecture, ils changent et portent un autre regard sur ce qui les entoure, notamment Erin et Robin et cela en grande partie grâce à Bella. Je dois dire qu’au début, je n’ai pas apprécié Robin, elle vit sa vie tranquillement, libre alors que sa petite fille et son ex-petit copain vivent des moments difficiles. Je dois avouer que j’ai eu du mal, mais à mesure de l’histoire elle apparaît alors plus sympathique. Elle n’a pas eu une vie facile non plus et on peut mieux comprendre ses choix. Lorsque nous découvrons dans quel cadre elle vit, quel élément déclencheur va lui faire prendre conscience de ce qu’elle a perdu et aussi voir la réalité en face, elle prendra des décisions qui vont changer sa vie, une fois de plus. Quant à Erin, elle fait preuve de courage et d’une grande force, elle devient un pilier de l’histoire sans s’en rendre compte et cela va lui permettre d’avancer suite à la perte qu’elle a subie.

L’histoire tourne autour de l’image de l’enfant, de la perte d’un enfant ou la peur de le perdre (pour Travis) et je dois dire que l’auteure est arrivée à en faire une jolie histoire pleine d’espoir et de vie. C’est touchant et je trouverai ça dommage de passer à côté de cela. Même moi qui ne suis pas nécessairement friande de ce genre de livres, j’ai adoré et je ne regrette en aucun cas cette lecture.

Le seul petit regret, d’ordre esthétique, c’est la couverture que je ne trouve pas forcément très jolie, alors que l’épreuve non corrigée que je possède est bien plus représentative de l’histoire je trouve. Je trouve ça dommage qu’elle n’ait pas été gardée.

En bref, c’est une histoire touchante et pleine d’espoir qu’il faut vraiment lire car elle ne pourra pas vous laisser indifférent. Les personnages sont attachants et nous font ressentir diverses émotions. A découvrir !

Commentaires

  1. Un roman que tu me donnes bien envie de découvrir, je prends note !

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai dans ma pal j'ai hâte de le lire.
    Merci pour ta chronique

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé